La Légende des Mers


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Vodnì - Laguz

avatar
Laguz
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 26
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Vodnì - Laguz Ven 3 Jan - 12:52

Laguz



« Very Happy ~♫
»



Personnage
Surnom : Aucun pour le moment
Âge : Inconnu, fin adolescence
Race : It’skai Vodnì
Voie mystique : Aucune
Occupation : Barde
Taille : 5 pieds
Poids : 149 lb
Capacité(s) raciale(s) : Chant – Elle possède la capacité des sirènes « classiques », soit la capacité, avec son chant, de charmer les gens qui l'écoutent et de les attirer ou les éloigner d'elle.

Joueur
Age : 29.
Localisation : Perdu en forêt
Pourquoi ce forum ? : Pourquoi pas?
Comment avez-vous connu ce forum ? : Parce que je connais l'admin?
Suggestion(s) : :T
Autre chose ? : Pas pour le moment!




Description physique

Une petite créature aux grands yeux jaunes lumineux, qui malgré leur côté impressionnant n'expriment aucune malice, juste une innocence que l'on voit chez les jeunes enfants. Sa peau est bleu foncé, et, lorsque sous l'eau à une certaine profondeur, semble se fondre dans son environnement. Sa peau est d'ailleurs recouverte de très fines écailles qui brillent légèrement lorsqu'elles sont mouillées et frappées par le soleil.

Elle a de longs cheveux qui commencent sur un vert pâle et se termine sur un vert algue. Laguz aime d'ailleurs les décorer d'étoiles de mer, de petits coquillages colorés et de petites pierres arc-en-ciel. Généralement libres il arrive à Laguz de les attacher du mieux qu'elle le peut.

Entre ses doigts et orteils une peau fine les relie pour rendre la nage plus facile, chaque doigt se termine par une pointue et large griffe qui couvre presque la largeur de doigt. Sur chacun des bras de Laguz de larges nageoires partent du poignet pour se terminer à mi-bras, la membrane passe de vert pale pour terminer en vert. Elle peut les replier le long de ses bras lorsqu'elle est hors de l'eau. Sur ces nageoires elle a de fines épines qui peuvent être terriblement irritantes pour la peau de la victime, une sorte de brûlure et de démangeaison afflige la personne pour plusieurs jours, mais n’est en rien mortelle.

Sa bouche est aussi marquante, car sa dentition est constituée uniquement de dents pointues et relativement longues, tranchantes, Laguz peut déchirer assez facilement la chair de n'importe quel créature. Sa langue est aussi capable de s'étirer à une certaine longueur, cependant elle ne l'utilise jamais. Elle pourrait attraper de petit fruits et champignons si elle l'utilisait.

Pour terminer, les oreilles de Laguz sont deux grandes sortes d'éventails. Tout comme ses nageoires, elle peut si elle le veut les replier, les déployer plus ou moins grandes ou simplement les bouger pour passer le temps.


Description psychologique

Une première chose importante : Laguz déteste les déserts, la sécheresse. Elle est sensible au soleil de midi ce qui fait que durant les moments où le soleil est à son plus fort, elle cherche l'ombre.

Laguz est une petite demoiselle qui est purement gentille et naïve comme trois. Il ne faut pas prendre sa naïveté pour de l'idiotie, son manque d'enseignement est à la base de plusieurs de ses réactions et actions face à des situations « normales ». Laguz a une soif d'apprendre et elle est très curieuse, ce qui fait qu'il n'est pas rare de la voir fixer et observer sans arrêt les gens autour d'elle pour comprendre ce qu'ils font et ce qui les pousse à agir de la sorte. Elle apprend relativement rapidement pour combler son manque d'éducation. Elle pose beaucoup de questions, suivant une personne le temps qu'elle peut lui apprendre des choses. Une fois arrivée au bout de l'enseignement possible, Laguz changera de « cible ».

Laguz a découvert, il y a plusieurs lunes l'existence des champignons et elle en a développer une profonde addiction. Elle les adore plus que tout et pour elle c'est une vraie friandise. Elle se nourrit toujours de poissons, algues et autres fruits de mer, mais elle a développé un goût pour la nourriture de la surface.

Aussi, elle n'aime pas trop être autour de filets de pêches, ayant une longue histoire avec eux (voir son histoire). Bien qu'elle craigne les filets, Laguz a conscience de leur utilité et elle pourra, par exemple, utiliser le fait qu'elle une créature aquatique pour pousser les bancs de poissons dans les filets.

Histoire
L'histoire de Laguz est à la fois simple et complexe. Enfant éternellement curieuse, même très jeune, elle aimait observer la vie autour d'elle et écouter les histoires des créatures et de l'univers à la surface.

Un jour, un objet étrange attira l'attention de la petite fille qui s'approcha trop près, ce qu'elle apprendrait quelques années plus tard, d'un grand filet de pêcheur. La brillance des poissons avait réveillé l’appétit et la curiosité de Laguz et ainsi l'avait fait s'éloigner du fond et de sa famille. Elle fut prise au piège comme plusieurs autres infortunés poissons. De toutes ces petites forces, Laguz chercha par tous les moyens de s'enfuir de cette chose qui se refermait de plus en plus sur elle, qui éraflait sa peau et tirait ses cheveux. Elle n'entendit jamais son père crier son nom, la terreur lui ayant fait perdre conscience.

Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle était dans une sorte de bulle de verre rempli d'eau et il n'y avait rien d'autre qu'elle au fond du bocal froid. De l'autre côté se trouvait un homme, assez âgé, l'air étrangement satisfait. Terrifiée, Laguz chercha à reculer le plus loin possible dans sa bulle, en vain.
« Une merveilleuse acquisition pour ma collection! »

Laguz ne comprit jamais les paroles de l'homme, mais elle finit par se douter, car lorsque la peur se calma, après plusieurs jours. Elle put voir d'autres bocaux, des cages, des boîtes... Et plusieurs créatures toutes plus différentes les unes que les autres.

Durant de longues années, la Vodnì resta comme un être de curiosité et d'exposition dans la maison de l'homme qui vieillissait de plus en plus. Elle aussi prenait de l'âge et au fils du temps des objets lui furent « donnés» : algue, roche, petits poissons, pierres brillantes... Quelques pseudo-jouets pour passer le temps. N'ayant que peu de choses à faire et pour essayer de rester saine d'esprit face à l'ennuie total qu'elle devait côtoyer à chaque jour, Laguz se mit à répéter les sons environnants, les voix, la musique... Elle continuait à chanter les quelques chansons de son peuple, dans leur langue, mais elle se mit assez rapidement à apprendre des chansons de la surface.

Laguz n'était pas particulièrement heureuse de son sort, mais elle dut avouer que le vieillard prenait quand même soin de sa « collection », elle n'avait jamais manqué de nourriture et son eau était toujours propre et fraîche.

Un jour, ce qui dû arriver arriva, l'homme perdit la vie. L'un des fils de celui-ci se retrouva alors l’héritier de ce trésor.  Ne sachant pas comment bien s'occuper des cages et chaînes, cela permis à l'un des trésors de se libérer, le Dra’an Xelok brisa ses chaînes et s'empressa de libérer toutes les créatures prisonnières. Se retrouvant devant la sphère d'eau, hésitant plusieurs secondes avant de l'ouvrir pour en libérer la jeune Vodnì, qui dans un couinement se retrouva face contre terre, libre pour la première fois depuis de nombreuses années.

Le seul réflexe de Laguz fut de suivre, autant qu'elle le pouvait, l'homme à la peau noire qui lui avait rendu la liberté. Probablement à bout de patience, ou peut-être dans un élan de pitié, le Dra’an la pris sur son dos pour finalement s'enfuir loin du manoir.

Elle resta avec lui durant plusieurs mois, apprenant à vivre à la surface, à marcher et bien parler, suivant son libérateur comme son ombre.

Le destin ne peut pas laisser les choses d’être calme et poser. Alors qu'un jour que Laguz était sortie pêcher, une tempête d'une grande violence la tira vers les profondeurs, malgré toute ses tentatives pour rejoindre le groupe de Dra’ani et leur bateau avec qui elle était sorti.

Elle ne put que plonger en profondeur pour se protéger des vagues et autres détritus secoués par la force des vents. Au bout de plusieurs heures à attendre, Laguz refit surface pour se retrouver seule au milieu de cette étendu d'eau. Malgré ses nombreux appels, la jeune femme ne réussit pas à retrouver sa famille d'adoption. Elle se mit à voyager, cherchant à retrouver le groupe, sans résultat.

L'ironie des choses, un bon matin, Laguz se retrouva à nouveau prise dans un filet. Plus forte, Laguz ne réussit pas à se libérer, encore une fois. Elle se retrouva sur le pont du Bastion des Âmes, au pied du capitaine qui, incrédule, regardait la jeune femme prise dans son filet au travers des autres petits poissons.

« Pas encore... »

Et Laguz venait de se trouver une nouvelle famille. Offrant ses talents pour le chant, lors de la pêche et de son savoir sur les plantes.

©️ Never-Utopia
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Vodnì - Laguz Sam 4 Jan - 11:05

Bienvenue à toi sur la Légende,

Tu es validée.

Tu as 110 points à répartir entre tes statistiques ici.

Pour plus d'information, consulte cette page.

L'Érudit

Vodnì - Laguz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende des Mers :: Débarquement :: Présentation des survivants :: Présentations des navigateurs-