La Légende des Mers


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Vodnì

avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Vodnì Lun 15 Juil - 20:53



Dernière édition par L'Érudit le Sam 12 Avr - 23:49, édité 7 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Vodnì Lun 15 Juil - 20:58


head

Vodnì


Les Vodnì ont commencé à apparaître de façon inexplicable sur le monde il y a de cela quelques centaines d’années. Les animaux ont muté pour survivre, comme une réaction de la planète à son état. De même cette race hybride est née dans les entrailles des océans. Les Vodnì sont la rencontre des humains avec des créatures mythiques, des créatures maritimes, des créatures que tous croient éteintes depuis si longtemps. Ils sont apparus dans les climats plus chauds et humides dit-on, mais ils se sont répandus dans des eaux moins peuplées. On les retrouve un peu partout, mais ils se sentent beaucoup plus à l’aise près de l’eau ou dans l’eau, alors ils évitent les quelques endroits trop secs. En général, leurs pouvoirs sont reliés à l’élément de l’eau. Ils ont une façon différente de voir les relations entre les hommes et les femmes, ils sont exactement égaux, il n’y a qu’une distinction biologique, et bien souvent il leur arrive d’être assez androgynes, ainsi la différence n’est pas marquée.

Le peuple des Vodnì n’est pas aussi uni que semblent le penser les Marcheurs de Terre. Les Enfants des Mers se satisfont aisément de se faire nommer collectivement ‘Vodnì’ car c’est ce qu’ils sont. En effet, cela signifie tout simplement « Enfants des Mers ». La réalité est plus complexe et plusieurs ethnies et groupes composent cet amalgame de créatures extraordinaires, créé par le monde en réaction à la Chute. Voici une présentation sommaire de ces ethnies.


head

Sì Vodnì


Enfants des Mers qui nagent


Les Sì Vodnì sont les plus populeux et les plus communs des mers de Samudra. Leur empire très vaste s’étend sur plusieurs mers depuis qu’ils se sont unis sous une même bannière. Les guerres constantes avec le Grand Serpent assurent une mainmise sur un territoire autrement trop grand, et la solidité d’un empire disparate. Curieux de nature, ils sont nombreux à vouloir voir, analyser et comprendre le monde hors de l’eau. Ils sont fascinés par les Marcheurs de Terre. S’ils pourraient sembler limiter par leur queue de poisson pour visiter le monde solide, bon nombre d’entre eux se sont découverts une capacité à s’aventurer sur ce monde à l’aide d’une seconde forme, quasi-humaine. Dirigés par un empereur, les Sì ont joui pendant longtemps d’un statut supérieur et d’une aisance financière qui leur permettait d’apprécier toutes les facettes de la vie dans ses plus grandes folies. Malheureusement, l’absence de l’empereur a fait fondre une ombre sur leur monde.


Description physique


Physiquement très variés, les Sì Vodnì sont les plus difficiles à catégoriser. Leur torse est humain et ils possèdent une queue de poisson. Celle-ci est souvent très colorée, mais il existe des Sì possédant une queue de requin, donc grise, par exemple, ou tout simplement exempte de coloration. Leur peau peut adopter toutes les couleurs de celles des marcheurs de terres et encore bien plus, car elle peut prendre la couleur de leurs écailles. Il arrive souvent que les Sì ressemblent aux Marcheurs de la région qu’ils habitent, par exemple les Sì d’Ujizumi ressemblent bien souvent à des Rajasa. Ils peuvent aussi prendre les couleurs de la faune locale, ainsi les Sì du nord sont moins colorés que ceux se trouvant dans un climat tropical. Leur peau se trouve dans les tons de brun, beige, rosé ou doré, et leurs écailles varient grandement. Chez eux, le port du vêtement est souvent rattaché à une profession, sinon il devient signe d’un statut social élevé. Plus stylistiques qu’utilitaires, leurs vêtements sont souvent adaptés de ceux des Marcheurs environnants.


Lieux d’appartenance


Les Sì Vodnì habitent toutes les mers de Samudra, mais leur capitale et métropole est Siyarn. Celle-ci se situe, étrangement, non loin de Klahän. Leur empire s’étend dans presque toutes les mers, mais s’arrête aux abords des Eaux Sombres, territoire du Grand Serpent.


head

Vodaran Vodnì


Enfants des Mers Glacées


Contrairement aux autres Vodnì, les Vodaran ne sont pas nés dans les mers chaudes du Sud. Provenant des mers nordiques, ils se sont frayés un chemin jusqu’au sud où ils ont fait la rencontre des Sì Vodnì, il y a de cela quelques centaines d’années. Les Enfants des Mers glacées sont les plus humanoïdes des différents types de Vodnì. Ils sont en quelques sortes beaucoup moins strictes que les Sì Vodnì. Leur organisation politique est centrée autour de rois et de reines, qui sont les « premiers nés » de leur race. Ils prétendent même descendre directement des Easÿels, ce que beaucoup trouvent farfelu. Lors de la Grande Guerre de l’Abysse, les Vodaran de la ville de Silvos se sont rangés du côté des Sì Vodnì afin de repousser le Grand Serpent. L’alliance fait maintenant en sorte que subsiste, au sein même de l’empire Vodnì, un royaume puissant dirigé par le monarque Vodaran.


Description physique


Le physique presque humain des enfants des glaces est saisissant. Outre leurs mains et leurs pieds palmés, il est difficile de les différencier des autres races, parfois. Leurs oreilles sont toutes pointues et captent les sons les plus discrets et leurs grands yeux en amande sont particulièrement expressifs et vifs. Leur peu est très souvent très pâle, allant du blanc au bleu clair, ou à l’inverse elle est très foncé, donc du noir au bleu marine. On voit parfois, mais rarement, chez eux des teintes de mauve ou de vert, mais rarement toute autre couleur. Habitués au climat froid des mers nordiques, ils s’y sentent plus à l’aise et de par la nécessité d’exploiter les mines qui s’y trouvent, ils ont développé l’habitude de porter des vêtements particulièrement tissés pour eux qui les gardent au chaud même dans les températures les plus cruelles. Pour eux, le port du vêtement est virtuellement obligatoire dans les villes, ces êtres ayant développé, au cours des années une certaine pudeur.


Lieux d’appartenance


La plupart des Vodaran se sentent surtout chez eux dans les mers d’Helven et de Tyrwar, mais les migrations les ont portés jusqu’à l’emplacement de la ville de Silvos, au nord-est de Siyarn. Ils y ont établi un royaume comportant quelques villages, la métropole et surtout des forges impressionnantes. Ils sont, malgré tout, capable de vivre tant dans les eaux que sur la terre ferme.


head

Tsua Vodnì


Enfants des Mers aux longues mains


Les Tsua Vodnì sont relativement nombreux à vivre dans les grandes plaines maritimes. Regroupés en petites tribus, ce peuple nomade est très différent des autres Vodnì. Malgré les différences culturelles marquantes, les Sì Vodnì les laissent parcourir leur territoire, bien que l’accueil pour ces étrangers soit parfois assez froid. Nomades, mystiques et tribaux, ils sont la source de bien des superstitions et plusieurs les trouvent effrayants. Certains vont même jusqu’à dire que ces êtres pacifiques sont mal vus même chez eux.


Description physique


Les Tsua Vodnì possèdent un torse humain, deux (parfois quatre) bras, et le bas de leur corps d’une pieuvre, composé de six à dix tentacules généralement assez gros. Comme ils vivent sur les planchers maritimes, leur peau est souvent dénuée de véritable couleur, ainsi on voit chez eux des tons de peau allant du blanc au noir en passant par toutes les teintes de gris. Cette peau est rehaussée par des taches, des rayures ou des marques de couleurs parfois frappantes (mauve, bleu, orange, rouge…) Leurs yeux sont grands et unicolores. Souvent, ils sont tatoués ou possèdent des cicatrices rituelles. Ils portent des trophées de leur chasse : osselets, dents ou autre morceau de leurs proies. Ils créent aussi quelques bijoux et mêmes des armures à partir de ce qu’ils trouvent dans la mer, que ce soit du corail ou encore du cartilage.


Lieux d’appartenance


Les Tsua sont bien intégrés dans l’empire de leurs cousins, mais ce peuple nomade préfère la vie sur les grandes plaines maritimes. Ils vivent de la chasse ne sont que très rarement sédentaires. Ils côtoient toutes sortes de créatures dangereuses et particulières, c’est l’une des raisons qui les force à bouger constamment.


head

It’skai Vodnì


Enfants des Mers aux yeux vitreux


Les It’skai sont terrifiants et ne se mêlent pas aux autres Vodnì. Habitants des profondeurs, ils sont affligés d’un physique repoussant. Ils sont aussi très méfiants, car leur monde est absolument impitoyable. Ils n’ont pas de véritable organisation connue et ceux qui ont tenté d’entrer en contact avec eux ne sont jamais revenus, pourtant il y en a quelques-uns trouvant refuge dans les villes de l’empire des Sì Vodnì. Leur existence n’est pas connue depuis très longtemps.


Description physique


Rares et effrayants, les It’skai possèdent souvent une peau translucide qui laisse entrevoir leurs organes. Leurs yeux vitreux sont bien souvent blancs ou d’un bleu très pâle, vitreux et comme s’ils étaient recouverts d’un voile. Ces êtres sont très sensibles à la lumière ce qui fait qu’ils s’aventurent très rarement dans les eaux moins profondes, sauf lorsqu’une créature horrible les force à repousser leurs peurs. Ils sont souvent difformes, par exemple leurs bras peuvent être tentaculaires, ou encore ils peuvent avoir des épines dorsales empoisonnées ou encore une mâchoire protubérante dont la dentition rappelle les aiguilles. Leur physique témoigne de la difficulté de la vie auprès des prédateurs des profondeurs.


Lieux d’appartenance


Les It’skai Vodnì habitent, supposément les Abysses profondes des mers de Samudra, mais ils sont rarement vus hors de leurs eaux troubles. Il y aurait aussi une grande population de ceux-ci se trouvant au fond de la Mer des Douleurs, mais, discrets et méfiants, ils ne tentent pas d’entretenir de contact avec les autres Vodnì ou avec les Marcheurs de Terre de la région.


head

Vaanish Vodnì


Enfants des Mers au sang noir


Depuis la Grande Guerre de l’Abysse, on ne les nomme plus que Vaanish. Ils sont maintenant les serviteurs du Grand Serpent. En effet, il y a de cela une trentaine d’années, ils se sont rangés de son côté. Il y avait longtemps qu’on traitait ces êtres étranges avec méfiance, et peut-être est-ce ce qui les a poussés vers l’autre côté, même si certains prétendent que ce serait une visite même de l’empereur. Ils ont répondu longtemps à la couronne et certains d’entre eux lui sont encore fidèle, malheureusement en territoire Vodnì, ils sont au mieux traités avec méfiance et au pire ils sont traqués et tués comme des traitres. Leur société foncièrement guerrière est souvent perçue par les Sì Vodnì comme barbare, et les Vaanish, peut-être à cause de leurs différences physiques, comme stupides.


Description physique


La queue des Vaanish n’est pas celle d’un poisson en général, mais bien celle d’une anguille (quoiqu’on note parfois des queues de requins, la nageoire est, à tout le moins, toujours verticale.) Leur corps est couvert d’écailles très fines. Leurs cheveux ressemblent bien souvent plus à une crête, qui elle est parfois colorée, de plus, leurs bras et leur dos sont parcourues de nageoires tranchantes. Stigmatisés par les autres ethnies, on les décrits souvent comme gris ou verts, avec un physique mélangeant celui des poissons et des serpents, mais leur apparence est aussi variée et complexe que celle des Sì Vodnì.


Lieux d’appartenance


La plupart des Vaanish sont maintenant confinés aux Eaux Sombres, territoire du Grand Serpent, les autres ont une vie difficile dans les autres mers de Samudra.


Dernière édition par L'Érudit le Sam 5 Avr - 11:39, édité 5 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Vodnì Mer 17 Juil - 20:20


Capacités raciales

Chaque personnage commence avec une capacité raciale selon sa race. Au cours du jeu, il est possible d'acquérir d'autres capacités raciales. Cette liste n'est pas exhaustive et il arrive que des Vodnì aient d'autres capacités. Si vous avez une idée de capacité à ajouter à cette liste, n'hésitez pas à contacter le staff.


  • Sans souffle : Cette capacité permet de ne pas respirer tout simplement, que ce soit dans l'eau ou en dehors de celle-ci.
  • Adaptation climatique : Les Vodnì habitant sous de l'eau, ils sont habitués aux températures froides, mais certains d'entre eux ont la capacité à s'habituer aux eaux chaudes comme aux eaux froides.
  • Carapace : Les écailles du Vodnì qui possède cette capacité sont  légèrement plus solides que celle des autres, cela lui donne une certaine protection contre les attaques des armes non magiques.
  • Empathie animale : Cette capacité permet de ressentir les émotions des animaux autour des gens et parfois même de communiquer avec eux.
  • Photorégénération : Contrairement à la plupart des gens, les Vodnì ayant cette capacité sont capable de se régénérer par la lumière, comme les plantes, plutôt que par la nourriture et le sommeil. Ils doivent se reposer comme quiconque, mais généralement dans la journée.
  • Immunité à la douleur : Presque comme les animaux, certains Vodnì sont moins sensibles à la douleur que les autres races, ils sont ainsi capables de continuer à vivre normalement sans s'arrêter lorsqu’ils sont blessés, et ne se blesse que dans des circonstances très graves.
  • Forme secondaire : Certains Vodnì possèdent la capacité de se transformer en autre chose, soit de passer pour un humain ou de se transformer en animal, parfois même en animal mythique.
  • Caméléon : La peau et les écailles de certains Vodnì changent de couleur selon leur humeur mais aussi selon leur environnement, ce qui leur permet de se cacher facilement.
  • Souffle partagé : Il est possible pour certains Vodnì de partager leur souffle avec d'autres êtres vivants, leur permettant ainsi de se rendre avec eux sous l'eau.
  • Écholocation : S'il n'est pas rare de voir des Vodnì aveugle, certains ont développer un système pour voir par les ondes, comme certains animaux.
  • Ailes draconiques : Il arrive de voir des Vodnì plus influencé par les êtres draconiques que par les poissons, cependant, ceux-ci ont tendance à moins bien nager. Hors de l'eau, ils peuvent planer et même voler avec de grandes ailes majestueuses, de la même couleur que leurs écailles.
  • Brillant : Comme les poissons des Profondeurs, certains Vodnì brillent ce qui les rend particulièrement voyant mais qui leur permet de se diriger dans le noir.




Dernière édition par L'Érudit le Ven 7 Mar - 14:12, édité 2 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Vodnì Mer 17 Juil - 21:12


Prédéfinis


Hanarion

avatar
LIBRE
Nom : -
Prénom : Hanarion
Âge : 36 ans
Fonction : Serviteur du Grand Serpent
Voie magique : Sang infernal
Race : Vodnì
Origine de l’image : Acheloan Triton, par KytheraOA
Description physique :
La peau et les écailles d’Hanarion sont rouges. Très contrastées, les plus claires d’un rouge éclatant, presque brillant, alors que ses écailles sombres sont presque rouge-vin. Bariolé de rayures noires, Hanarion ne tente en rien de cacher ses origines. Deux cornes rouges traversent ses longs cheveux noirs. Ses nageoires dans les mêmes tons sont parcourues d’épines fort coupantes. Sa musculature impressionnante et son air sévère ne font qu’alimenter l’impression de danger qu’il dégage.
Description psychologique :
Hanarion ne manque pas d’assurance. Il est détesté de bien des gens pourtant, concentré, direct et brutal, il est dangereux. Certains croient que sa fougue découle d’un fanatisme pour son maître, mais il est en fait bien plus complexe. Son esprit est embrumé par son sang qui bouille, et il a le plus grand des respects pour son maître, et surtout pour ses frères. Il est hautain, concentré, assuré, direct et brutal. Il est suffisamment fonceur pour ne pas se laisser impressionner par qui que ce soit, et sa conviction est inébranlable.  
Autre information :
Hanarion avait deux frères, malheureusement l’un d’entre eux est mort il y a de cela quelques années. Il poursuit une mission avec son frère Amatarion à la solde du Grand Serpent, recherchant les enfants perdus.
Amatarion

avatar
LIBRE
Nom : -
Prénom : Amatarion
Âge : 32 ans
Fonction : Yeux du Grand Serpent
Voie magique : Divination
Race : Vodnì
Origine de l’image : Fadalgia Ocean Guard par Krimsonblood
Description physique :
Frêle, Amatarion est le plus petit et le plus jeune des trois frères serviteurs du Grand Serpent. Ses longs cheveux blancs s’accordent parfaitement avec sa peau pâle et ses écailles d’un bleu léger. Il porte des bijoux complexes, qu’il a fait faire il y a de cela fort longtemps. Il affectionne particulièrement le blanc, les bleus et les mauves. Ses traits sont fins et semblent souvent tirés par la maladie qui l’afflige, affaiblissant constamment son corps.
Description psychologique :
Amatarion est le plus posé de la famille. Il est généralement calme, songeur, pensif et rêveur, mais sa colère est des plus terribles. Il explose telle une bombe à retardement et détruit tout sur son passage. Heureusement, ces évènements sont rares. Hautain, désagréable et maussade, il n’aime pas interagir avec tout autre être pensant que sa famille.
Autre information :
Amatarion avait deux frères, malheureusement l’un d’entre eux est mort il y a de cela quelques années. Il poursuit une mission avec son frère Hanarion à la solde du Grand Serpent, recherchant les enfants perdus. Il a souvent des visions et reçoit les messages de leur seigneur alors qu’ils sont souvent en mission sur le territoire des Sì Vodnì à cause de leur apparence normale.
IJI

avatar
LIBRE
Nom : -
Prénom : IJI
Âge : Inconnu
Fonction : Arme de Cochma’tor
Voie mystique : Aucune
Race :Vodnì
Origine de l’image : Tyubirok sans Soulless
Description physique :
IJI n’est pas seulement grand, c’est un colosse. Il fait près de trois mètres de haut et doit bien peser 250 kilos. Son physique ressemble à ceux des marcheurs de terre, comme bien d’autres Vodnì, mais sa peau est très bleue et semble changer de ton selon ses émotions et son environnement. Elle est aussi parsemée de marques blanches. Il possède des cheveux noirs qu’il porte assez long, mais ils semblent toujours mouillés. Ses yeux possèdent une couleur indéfinissable, brillantes, comme les yeux des créatures des profondeurs.
Description psychologique :
La personnalité d’IJI n’est pas encore parfaitement formée. Ce colosse agit parfois comme un enfant, incapable d’analyser, comprendre et contrôler ses émotions. Il ne parle pas beaucoup et passe souvent de longues minutes à analyser une situation avant d’agir, mais cette incompréhension du monde n’est pas due à sa stupidité, mais bien à son manque d’expérience.
Autre information :
IJI ne se souvient pas de sa naissance, ni de son enfance. Il a été retrouvé par les chasseurs de Cochma’tor dans les profondeurs de la Mer des Douleurs, enfermé. Le colosse a été gardé et étudié comme une arme de pointe par la guilde, mais depuis peu il prend conscience du monde autour de lui et compte bien s’en libérer.



Dernière édition par L'Érudit le Ven 7 Mar - 13:25, édité 2 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Vodnì Mer 17 Juil - 21:25


Postes

Cette liste n'est pas exhaustive, mais elle donne une idée générale de la structure de la société Vodnì. Si un poste important vous intéresse (notamment chez les dirigeants), n'hésitez pas à contacter le staff à ce sujet.

Dirigeants


  • Empereur : C’est le dirigeant des Vodnì dans la région des Eaux Noires. Bien que son pouvoir soit contesté c’est un pouvoir légitime. Il est porté disparu depuis trois ans.
  • Conseillers : Ils sont au nombre de quatre, car techniquement l’Empereur devrait faire partie du nombre. Leur identité est déjà définie dans les personnages importants. Ils sont : Kiar, Buna’a, Yurhn et Gunta.
  • Ambassadeurs : Lorsque Xahn était présent il y avait un effort d’ambassade fait. À ce jour il en reste un à Klahän et peut-être quelques autres par-ci par-là.
  • Sombre maître : Le sombre maître est celui qui recueille la connaissance des autres peuples et des anciens peuples de même que celle des mers. En gros c’est le grand sage des mers.
  • Général de la Garde Aasyr : Arias occupe présentement ce poste. La garde personnelle de l’empereur est présentement à l’avant-garde de sa recherche, et son Général a un poids immense dans la capitale de Siyarn.
  • Étincelle des Mers : Bien que les Vodnì ne soient pas très spirituels, on pourrait dire que l’Étincelle des Mers est une de leurs divinités. On dit qu’elle apparait toutes les générations et qu’elle brille de mille feux sous les mers. La retrouver apporte la bonne chance, mais l’Étincelle, de sa grande sagesse, a toujours une place au palais.


Militaires


  • Seigneur des Eaux Sombres : Le maître des armées Vodnì, ce titre est techniquement occupé par l’Empreur disparu, on songe enfin à lui trouver un remplaçant.
  • Capitaine des Flots : Les maîtres-nageurs, parfois montés sur des Rau sont l’unité de bataille principale des Vodnì.
  • Capitaine du Sol : Les Capitaines du Sol sont les capitaines des Fouleurs de sol.
  • Maître Chasseur :
  • Chasseurs :
  • Fouleurs de sol : Les fouleurs de sol sont des unités lourdes et très puissantes qui marchent au fond de l’océan. Ils n’excellent pas en nage, et sont plus à l’aise sur le sol. Ils s’occupent aussi des rares opérations hors de l’eau.
  • Membre de la Garde Aasyr : La Garde Aasyr est la garde personnelle de l’empereur. Ce sont des guerriers aguerris, qu’il a souvent choisi lui-même, ou qu’Arias a choisi. Ils sont peu nombreux, mais tous de confiance. L’organisation grade ses membres, mais pour les non-membres, outre Arias, tous les membres se valent en importance.
  • Soldats :
  • Maître mage :
  • Magicien :


Civils


  • Marchands :
  • Prêtres :
  • Guérisseurs :
  • Explorateurs :
  • Voleurs :
  • Artistes (Sculpteur, poètes, chanteurs, ...) :
  • Guides :
  • Voyageurs :
  • Mercenaires :



Dernière édition par L'Érudit le Ven 7 Mar - 13:44, édité 1 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Vodnì Mer 17 Juil - 21:37


head

Histoire récente



L’histoire récente du peuple Vodnì n’en est pas une glorieuse. Dès l’an 540 la présence du Grand Serpent, Kogorolaethirn a été plus évidente aux yeux de tous. Tant les peoples sous-marins, comme les Vodnì que les peuples marins, comme les Laikens ou encore les Naveediel le remarquèrent. La faim du Grand Serpent était une menace. L’empreur Xahn ne sembla pas s’en inquiéter, et beaucoup murmurèrent que c’était parce qu’au fond il était son allié. Si Xahn était affecté par ses rumeurs et ses paroles virulentes, il n’en glissa jamais mot à quoi que ce soit. Son peuple tenta de le convaincre à maintes reprises de repousser les avancées des Vaanish, qui s’étaient rangés du côté du Grand Serpent quelques années plus tard. Ils tentaient de s’aventurer dans les Eaux Noires. Cette pensée ne traversa même jamais la tête du régent qui se fit bien plus distant après la mort d’une femme qu’il appréciait, celle qui s’était occupé de lui depuis sa naissance et bien avant. Il devint plus distant face à son peuple, pourtant il prenait toujours toutes les décisions, laissant tout le poids du royaume reposer sur ses seules épaules et de celles du seul homme auquel il faisait confiance : Arias.

Sous la pression populaire, probablement, ou simplement parce que la fatigue devenait insoutenable, le roi décida de laisser un conseil l’aider dans ses décisions et ses tâches quotidiennes. C’est donc en l’an 542 qu’est établi le Conseil de la ville de Siyarn. Si le caractère dur du roi avait été une marque très présente chez lui, les années suivants le démarquèrent comme un homme fatigué et effacé, si bien qu’en seulement un an le conseil eut bien plus de pouvoir s’attaquant à presque toutes les décisions. Après avoir régné en tyran pendant longtemps, il les laissait se mener eux-mêmes à leur perte, ou peut-être avait-il vraiment perdu tout intérêt pour son peuple.

L’an 544 marqua le début de cette perte proverbiale. Sans avoir l’accord de leur roi, les membres du conseil ont signé avec les Asheti une entente pour se débarrasser de leurs menaces. D’abord des Easÿels pour les Asheti et ensuite du Grand Serpent pour potentiellement le reste du monde. Certes, dans ce mouvement il est possible de voir l’inexpérience des Vodnì en matière politique et d’alliances, car jamais les Asheti n’auraient pu leur porter main forte avec leur problème, mais c’était dans leur naïveté qu’ils préférèrent le croire. Cependant, ils remplirent leur promesse et allièrent leur force avec les Asheti pour vaincre le peuple des cieux, il y eut beaucoup de pertes d’un côté comme de l’autre.

Après la victoire des Asheti, les Vodnì se sont retirés un moment pour refaire leurs forces, pour remarquer que leur roi était disparu sans laisser de trace. Personne ne l’avait vu, mais cela plaisait bien au conseil qui en vint à la conclusion que le roi avait abandonné le peuple pour se ranger du côté de son « père », le Grand Serpent. Décapité, le peuple se tourna vers le conseil. Malheureusement, les mers étaient agitées, et très récemment, trois ans après la disparition du Fürst, les attaques des Vaanish sur les Vodnì se font plus pressantes et plus dangereuses, si bien que ce peuple perdu dans la politique actuel se retrouve avec un problème monstrueux et ils ne peuvent demander l’aide des peuples terrestres. Le futur leur semble bien sombre…

Depuis, des recherches pour le monarque s’effectue, et une lutte de pouvoir constante entre ce qu’il reste du pouvoir de la couronne, en la personne d’Arias et de Sire Siclen, et du conseil. Les prises sont fréquentes et les mers sont tendues, laissant chaque Vodnì dans une situation précaire.


Dernière édition par L'Érudit le Ven 7 Mar - 13:45, édité 1 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Vodnì Sam 20 Juil - 15:12


Personnages importants


head

Xahn

Xahn est l’empereur des Sì Vodnì, et certainement l’un des homes les plus influents des mers. Malheureusement, il est porté disparu depuis trois ans. Personne ne sait où il se toruve, ni meme s’il est pati de son plein gré. Jadis, il menait son peuple avec une main de fer, il est donc surprenant qu’il soit simplement disparu. Xahn avait la particularité d’être né « difforme ». En effet, on le reconnait aisément à sa longue queue de serpent noir, ce qui a poussé beaucoup de langues sales à dire qu’il était en fait le fils du Grand Serpent. Reprendre le trône a été difficile, se faire accepter aussi, mais l’acceptation personnelle de ses congénères a toujours été moins importante pour lui que de voir son peuple prospérer, et son empire s’étendre.


head

Arias

Arias est une autre étrangeté à Siyarn. Personne n’a vu son visage, mais il semblerait qu’il ne soit pas de la région. Toujours vêtu d’une armure complexe, d’un casque qui couvre son visage et de vêtements amples, donnant l’impression qu’il n’a pas de bas de corps, le général de la garde Aasyr rappelle plus les spectres que les vivants. Froid, exigeant et sévère, Arias était l’un des rares amis de Xahn, et depuis sa disparition, il s’assure que le conseil ne puisse qu’avoir un impact mineur sur la vie à Siyarn et encore plus dans l’empire. C’est celui qui cherche le plus avidement, envoyant souvent ses hommes vers des endroits reculés et dangereux, afin de le rechercher. Il est souvent accompagné de sa monture, un dragon des mers que tous connaissent et craignent dans la région des Eaux Noires.


head

Buna'a

Cette femme est probablement celle qui a le plus vu le monde dans le conseil. Elle est éduquée et a passé beaucoup de temps avec les Rajasa. Elle a donc une connaissance du monde tel qu’il est vraiment. Avant la disparition de l’empereur, elle semblait être une bonne relève pour celui-ci, une bonne épaule. Sa disparition, cependant, complique les choses, et elle se penche de jour en jour du côté de Yurhn qui est bien plus ambitieux qu’elle. Elle est consciente de se faire manipuler par celui-ci, mais son ami le restera, et sans sa tête pour le modérer, elle sait que Yurhn finira par mener l’empire à sa perte. Elle a beau aimer l’empire et ses habitants, elle ressent un profond dégoût pour des créatures comme l’empereur même, fils du Serpent et Arias, l’Étranger des Profondeurs.


head

Yurhn

Yurhn est le plus jeune et le plus ambitieux des membres du conseil, on le lui reproche souvent d’ailleurs. Il est très actif et ne peut tenir en place très longtemps. C’est celui qui promut le plus fermement la guerre contre le Grand Serpent, entre autres parce que des Vaanish se sont emparé des terres familiales. Il est intelligent, mais trop impulsif, cependant, il sait convaincre les gens de se rallier à sa cause. Fin manipulateur, il calcul chacun de ses mouvements pour contourner ceux qui se mettent dans son chemin, que ce soit Arias, Xahn et encore plus cette Vaanish qui s’est ajouté au conseil il y a de cela peu de temps. Son frère, Q’wan est un Capitaine des Flots.


head

Gunta

Depuis le départ prématuré de l’empereur, Gunta est plus en retrait que les autres. Elle parle moins souvent et s’avance moins sur les questions politiques. Elle ne croit pas que le conseil puisse fonctionner sans régent mais elle craint de laisser entièrement le pouvoir entre les mains de gens comme Buna’a et Yurhn. C’est la plus vieille et la plus sage des membres du conseil. Son amertume face au souverain la rend parfois difficile à côtoyer.


head

Dame Syhid

Dame Syhid ne faisait pas à l’origine partie du conseil. Elle remplace Kiar, un membre tombé au combat dernièrement. C’est Arias qui a poussé pour qu’elle se trouve sur le conseil. Elle est une Vaanish Vodnì qui est restée fidèle à la couronne et compte bien offrir à nouveau une place à ses frères d’arme. Déterminée, forte et confiance, Syhid a encore le profil d’un guerrier, même si sa vie l’a maintenant porté à la politique. Elle sait garder son calme lorsque nécessaire, mais elle se montre souvent trop dure avec ses subordonnés. Elle n’est pas appréciée des autres membres du conseil.


head

Orion da’Luath

Roi des Vodaran Vodnì de Silvos, cet homme à la peau bleuté et aux cheveux blancs a connu bien d’autres époques. Maintenant, plus en retrait, il n’aime pas beaucoup cette alliance forcée avec les Sì Vodnì et aimerait bien retrouver son royaume entièrement libre. Sa famille l’entoure bien et si ses enfants ont appris à respecter l’empereur et ses représentants, Orion agit souvent bien nonchalamment face à ceux-ci.


head

Sir Siclen

Autre Vaanish Vodnì très réputé, Siclen était autrefois un Seigneur Guerrier qui s’occupait de la région se trouvant en bordure des Mers Sombres. Il protégeait corps et âme cette région contre les avancées du Grand Serpent, à l’aide de Syhid, sa seconde. Il a été mis à mort par le conseil, mais on ne sait par quel miracle il vit toujours. On dit qu’il se cache présentement dans les Mers du Nord, après avoir reçu une vision du souverain qui s’y trouvait.


head

Sirian l'Enfant Serpent

Sirian, l’Enfant Serpent, a été retrouvé près de Ryon, ville en bordure des Mers Sombres. Personne ne connait vraiment ses origines, mais ce Vodnì d’une quinzaine d’années porte au moins une ressemblance majeure à l’empereur : il possède une longue queue de serpent. Cet enfant a été retrouvé et ramené à Siyarn, où Arias s’occupe de lui. Personne ne connait ses origines, mais beaucoup tentent de les découvrir, car on ne peut exclure la possibilité qu’il soit le fils de l’empereur.


Dernière édition par L'Érudit le Ven 5 Déc - 15:05, édité 3 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Vodnì Dim 21 Juil - 1:08


Situation géopolitique


Situation géographique


Comme il est de mise, les Vodnì habitent toujours les mers de Samudra. Leur territoire est délimité par l’inconnu et par les Mers Sombres du Grand Serpent. Il s’étend de Shuo, une île Rajasa jusqu’à la Mer Sombre, et recouvre, techniquement, la Mer des Douleurs, mais les Vodnì ayant choisi cet endroit comme domicile sont considérés comme excentriques et particuliers. Ils n’ont pas vraiment de place dans la vie politique et dans les enjeux de celle-ci. En fait, on peut dire que toutes les mers sont leur territoire c’est la façon de voir les choses des peuples terrestres. Les fonds marins sont leurs maisons, et il est difficile de concevoir des guerres entre les Vodnì et d’autres peuples sous-marins. Les Vodnì peuvent vivre partout où il y a de l’eau, il est donc possible d’en retrouver dans les lacs et les rivières, dans les mers et dans les océans. Leur territoire est gigantesque, quand on prend en considération l’importance de l’eau sur Samudra. Le plus grand empire est celui des Sì Vodnì qui s’étend dans toute la région des eaux Sombres. Les mers nordiques appartiennent aux Vodaran Vodnì et les Mers Sombres sont le territoire du Grand Serpent.


Situation politique


Si le territoire des Vodnì est très grand, la cohésion politique est loin d’être parfaite. Il existe un pouvoir central, c’est-à-dire un endroit où la concentration de Vodnì était suffisante pour justifier l’existence et la création d’un type de gouvernement. Il est donc important de noter les plus grandes factions politiques. Le véritable empire est Eaux Noires est celui des Sì Vodnì, rassemblé autour de la couronne de Siyarn. Expansionnistes, les Sì Vodnì se trouvent dans toutes les mers. Dans cet empire on retrouve des ethnies minoritaires, et des sous-systèmes politiques, notamment chez les Tsua Vodnì, nomades de nature. Un autre pouvoir semi-centralisé est celui des Vodaran Vodnì, notamment ceux se trouvant dans les mers nordiques. Ces descendants de Marcheurs de Terre sont regroupés autour de trois grands rois qui s’occupent d’un territoire plus restreint. En effet, les mers plus dures du nord forcent les Vodnì à se regrouper dans des villes plus grandes, où passent des courants marins chauds leur procurant confort et nourriture. Finalement, l’organisation des Vaanish Vodnì est toute guerrière. Ce peuple s’est rallié au Grand Serpent lors des guerres des dernières années.

Il est plus important de s’arrêter sur la structure politique de l’Empire des Eaux Noires. Au sommet de la hiérarchie se trouve l’Empereur (Xahn en ce moment), puis son bras droit (Arias). Sous celui-ci se trouve le conseil, choisi par l’Empereur qui aide à la prise de décision de par leur expertise particulière. Chaque conseiller est lui-même appuyé par une poignée de ministres. Particulièrement militarisé, cet empire attribue une grande place aux Seigneurs Guerriers et aux militaires. Les titres de noblesse sont accordés par l’Empereur. Chaque ville et ses quelques villages avoisinants sont dirigés par un Seigneur. Celui-ci peut être un noble de droit ou un noble militaire.

Même si l’empire semble structuré, il y a encore beaucoup de lacunes et les libertés sont encore nombreuses, même si l’Empereur a le droit de vie et de mort sur tous et chacun. La structure rigide du mode de vie de Siyarn et de ses environs n’est pas encore établie sur toutes les terres.

Relations avec les autres peuples : Les Sì Vodnì entretiennent de bonnes relations avec les Asheti, malgré que les Marcheurs de terre n’ont pas encore réussi à les aider à repousser le Grand Serpent, il y a quelque chose de mystique reliant les deux peuples. De leur côté, les Vodaran Vodnì commencent à prendre contact avec les Laiken habitant leurs mers de même que les Easÿels, de qui ils croient fermement descendre. Finalement, les Vaanish Vodnì commenceraient à côtoyer les Dra’ani, mais cela n’est peut-être que des rumeurs…


Dernière édition par L'Érudit le Ven 7 Mar - 14:05, édité 1 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Vodnì Dim 21 Juil - 1:14


Langues


Mi’n : La plupart des Vodnì parlent, comme tous les autres peuples le Riyan qui est la langue la plus commune. Cependant, il existe chez ce peuple aussi des langues propres à leur culture. Le Mi’n est la langue politique et la langue des sages, c’est la langue habituellement utilisées dans les tâches sociales. Cette langue ne peut s’écrire, bien entendu et elle est difficilement utilisable hors de l’eau comme elle coule dans les flots. Elle est très douce et agréable à l’oreille, et il est très difficile pour un membre d’une autre race de l’apprendre.

Lu’arn : Cette langue est celle des guerriers, elle est parlée par la plupart des membres du peuple de l’eau mais virtuellement pas par ceux qui n’habite pas les eaux. C’est une langue aiguisée, dure à l’oreille. Les phrases sont plutôt dures et courtes, incitant à l’obéissance.

Hael’anta : Cette étrange langue n’est pas native de sous les mers, c’est du moins ce qu’affirment ceux qui la parlent. En effet, elle découlerait du Mithrama, ancienne langue easÿelle. Elle aurait beaucoup changé depuis, adapté à la vie sous-marine, c’est néanmoins une des rares langues parlées par les Vodnì avec une forme écrite fixe. Les phrases longues, lourdes et complexes rendent la langue très difficile, c’est pourtant celle des trois rois Vodaran.

Hael des profondeurs : Pour ceux qui habitent les eaux claires de ce monde, le Hael des profondeurs est une perversions de l'Hael'anta, la langue des Vodaran Vodnì. Pourtant, ses origines sont bien différentes, et ceux qui la parlent voient aisémentles différences. Cette langue est parlée par les habitants des profondeurs marines, elle est lente, et ses formulations sont lentes mais cinglantes. Elle est surtout parlée par les Tsua et certains Vaanish Vodnì.


Dernière édition par L'Érudit le Ven 7 Mar - 14:06, édité 2 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Vodnì Dim 21 Juil - 2:14


La puissance de la réalité


« Il est de s’imaginer vénérer des puissances spectrales, alors que tout le monde nous entourant fait preuve de tant de beauté et de magie...»

— Karian, conseillère et érudite

Les Vodnì forment un peuple encore tout jeune. La plupart des Vodnì considèrent le concept même des religions comme étranger, pourtant ils ne sont pas totalement fermés d'esprit. En effet, ceux qui décident de pratiquer une religion quelconque en choisissent généralement une parmi celles des autres peuples (plus couramment les Naveediels ou les Asheti) et l’interprètent d'une façon personnelle. Ainsi, ils se composent, en quelque sorte, leur propre panthéon basé sur leurs croyances. Jamais ils ne tentent de convertir les autres à leur façon de penser, car leur religion en est une personnelle.

On observe aussi chez le peuple des eaux une autre tendance très forte. Certains membres de cette race se tournent vers des concepts particulièrement forts pour lesquels ils pourront dédier une vie entière et en sacrifier beaucoup. Cela n'est pas rare, surtout chez les guerriers qui se tournent généralement vers l'honneur ou le courage, mais on voit des choses plus pernicieuses parfois, comme le mensonge ou encore la liberté qui est un couteau à deux tranchants. Chaque individu est libre de sa pensée et d'aborder ses croyances comme il le souhaite.

Finalement, la dernière tendance chez ce peuple est beaucoup plus répandue mais aussi beaucoup plus ancrée dans ce qu'il y a de concret. Ce sont une série de croyances et de mythes entièrement basés sur les contes et les histoires que l'on raconte dans l'eau, sur les endroits particuliers, sur les grandes créatures et les êtres magiques. Ainsi, lorsqu'une créature est tout particulièrement importante chez le peuple de l'eau, une sorte de culte, que ce soit un culte authentique ou un culte par la peur lui est voué, souvent on part à sa recherche. Voici quelques-unes de ces créatures :


  • Kogorolaethirn, le Grand Serpent - Ce Serpent des mers existe bel et bien, c'est un des êtres les plus dangereux et terrifiants de toutes les Eaux Noires (et par-delà).
  • Pandore, les Mille Visages - Pandore est un être légendaire que personne ne peut dire avoir vu ou presque, les Mille Visages se cachent au plus profond d'un labyrinthe infini.
  • Mikan'trua, la Nix des Profondeurs - C'est une des créatures les plus mystérieuses, si les Marcheurs parlent de créatures des profondeurs qui attirent les hommes dans l'eau pour les noyer, les Vodnì connaissent la Nix des Profondeurs. Les mythes à son sujet varient entre une jeune femme attirant les Vodnì hors de l'eau pour les tuer, et entre une jeune Nix amèrement emprisonnée dans les profondeurs de l'océan ne cherchant qu'à retrouver son véritable amour.
  • Ruaxantha, l'Épine des Eaux - On dit de Ruxantha que c'est une des plus grandes vagues des Eaux Noires, ce serait en fait un Dragon fait tout en eau et, lorsque il est fâché, il s'abat tel un grand Tsunami mais lorsqu'on lui parle doucement, il devient une mer calme et douce. Il est particulièrement vénéré des marins.
  • Luhin, le Roi d'Argent - Intouchable, le Roi d'Argent n'est guère plus qu'un poisson, tout petit, pas plus de dix centimètres, d'une grande vitesse, qui parcoure toutes les Eaux Noires en seulement quelques heures, personne ne connait vraiment son histoire. On pense qu'il s'agirait en fait d'un Laiken qui voulait suivre sa douce Vodnì dans les profondeurs et c'est la seule façon qu'il aurait trouvé d'y rester. Il peut servir de courrier à qui sait lui parler, et le trouver.

Ce ne sont là que quelques exemples des contes et légendes qui peuplent l'esprit des Vodnì. Il faut comprendre que ce peuple est jeune et encore facile à émerveiller, mais surtout chacun est libre de ses pensées et aucun homme n'oserait leur imposer une seule façon d'aborder leurs croyances.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vodnì

Vodnì

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende des Mers :: Débarquement :: Contexte et règles :: Les races-