La Légende des Mers


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Manuel du navigateur

avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Manuel du navigateur Dim 1 Sep - 13:05




Manuel du navigateur



Bonjour étranger,

Vous êtes un voyageur, une âme à la recherche d’une terre d’accueil, un navigateur qui découvre de nouveaux mondes ? Je ne sais qui vous êtes, mais je suis ici pour vous aider. En ces terres, ou devrais-je dire en ces mers, on ne nomme simplement l’Oracle. Pour certains, je suis une légende, pour d’autres, je tisse les fils de l’avenir et du passé pour en faire une tapisserie infinie. Avant de vous aventurer en ces eaux troubles, peut-être devriez-vous écouter ma voix ? Cet univers est complexe, unique, comme tous les univers, régit par ses propres règles, et si vous désirez naviguer les eaux de Samudra, vous auriez avantage à connaître ce monde si particulier, n’est-ce pas ?


Chapitre I

La rencontre de nouveaux horizons

Comme tous les univers, qu’ils soient tissés, virtuels ou entièrement réels, notre monde est régit par une série de règles. Si ces règles ne sont pas à votre convenance, aventurier, il vaudrait mieux faire demi-tour maintenant et chercher des horizons qui correspondent à vos attentes. Comme vous devez le savoir, elles sont nécessaires au bon fonctionnement de la vie sur la Légende. Si vous choisissez de naviguer les mers de notre monde, c’est en acceptant cette charte que vous devrez le faire.

Je tisse la Légendes des Mers depuis toujours. Elle est établie, elle vit, elle croît. Je ne fais que la diriger, vous en serez certainement un acteur principal. Il est important pour tout navigateur de connaître notre histoire pour bien s’intégrer. Je tisserai pour vous les plus belles épopées si vous tissez pour moi votre présence en mes Mers. Finalement, avant de devenir un membre de mes vision, il sera nécessaire pour vous de connaître les races de cette belle histoire : les sauvages Asheti, les mystérieux Dra’ani, les nobles Easÿels déchus, les vaillants Laikens, les nomades Naveediels, les impitoyables Rajasa et les nouveau-nés Vodnì. Vous êtes présentement un voyageur sans forme définitive, lorsque vous mettrez le pied sur Samudra, vous deviendrez l’un des nôtres. Une âme de plus, à la recherche de ce qui a été trop longtemps perdu.


Chapitre II

Votre arrivée

Si vous êtes rendu à ce chapitre, c’est que vous avez choisi d’entrer dans la Légende des Mers pour partager avec ses habitants des aventures folles et des moments privilégiés. Je ne saurais en être plus heureuse. Ne croyez pas que votre destin sera plus aisé parce que vous venez d’arriver, les fils que je tire savent tout mais ne jugent pas. Maintenant que vous faites partie des nôtres, vous devez avoir une meilleure idée de qui vous serez, n’est-ce pas ? Si les idées vous manquent, ou si vous n’êtes pas certain de la voie à suivre, je vous conseille de consulter la liste des postes de chaque races. Si vous êtes incertain de votre avenir, que vous vous cherchez encore, il serait peut-être bon de jeter un œil aux voyageurs libres. Si vous n’arrivez pas à vous décrire, que votre miroir ne reflète qu’une vague brume, n’hésitez pas à visiter notre galerie d’avatars. Si, cependant, vous ne savez comment vous présenter face à moi, le nom que je devrai emprunter, alors peut-être qu’une visite sur cette page vous aidera…

Alors que vous cogitez sur votre personne, n’hésitez pas à vous mêler aux autres navigateurs, que ce soit sur la chatbox, ou sur le flood. Si vous rencontrez un pépin ou une hésitation, pensez à contacter l’Érudit ou à passer sur la section questions.

Lorsque vous aurez une meilleure idée de qui vous êtes, il vous sera impératif de vous présenter dans mon grand registre. Il m’est essentiel que vous suiviez le modèle de présentation, sinon mes yeux ont tendance à se perdre et mon esprit à vagabonder sur les milles flots de Samudra. Lorsque vous aurez complété votre présentation, l’Érudit vous attribuera des points de statistiques que vous devrez répartir ici.


Chapitre III

L’exploration

Les lectures que je vous ai proposées jusqu’à maintenant, son nécessaires à votre présence dans notre monde, cependant, il y a une multitude d’informations à votre portée. Si vous voulez explorer ce monde, le connaître, l’apprendre et l’apprivoiser, il serait bon pour vous de voir ces autres sujets, de vous pencher sur la question. Rien dans ces textes n’est obligatoire à votre arrivée sur le forum, mais si la curiosité vous démange, ou que vous vous questionnez, n’hésitez pas à approfondir vos connaissances sur notre monde, votre séjour n’en sera que plus agréable.

Le monde politique de Samudra : Les systèmes politiques sont nombreux. Ils sont séparés par race, entre autres, mais aussi par région. Il est possible de trouver ces informations dans la description de chacune des races peuplant notre monde. J’ai noté depuis quelques années la présence de plus en plus importante des guildes sur Samudra, elles seront tôt ou tard décrites. Peut-être trouverez-vous une utilité ou une appartenance à chacun de ces groupes distincts.

La vie sur Samudra : Comme les aventures de tous les habitants doivent être situées dans le temps, un petit détour ne vous nuirait certainement pas pour comprendre le fonctionnement de celui-ci. De plus, comme le commerce est une des activités les plus importantes de nos civilisations, c’est vital pour la survie, après tout, les différents systèmes monétaires seront bien certainement essentiels.

Les langues parlées sont séparées par peuple, bien entendu il n’est pas impossible de faire partie d’un peuple et d’apprendre une autre langue, et ce ne sont là que des exemples des milliers de langues peuplant le monde. Vous pourrez consulter les langues de votre race, mais il pourrait être bien de jeter un coup d’œil aux autres. La présentation de chaque race contient ses langues propres.

L’occulte sur Samudra : L’occulte détient une grande importance en notre monde. Après tout, les créatures mystiques ne sont-elles pas des plus communes pour certains des habitants ? Vous pourrez en découvrir plus sur les habitants de notre monde outre les races principales en consultant le bestiaire. Il vous est aussi possible d’étendre nos connaissances de notre propre monde en proposant une créature. Si vous êtes un amateur des arts mystiques, n’hésitez pas à consulter les systèmes de magie qui sont pratiqués dans notre monde , ainsi que les runes qu’on y retrouve. Il n’est pas facile de maîtriser ces arts obscurs, mais le jeu en vaut bien souvent la chandelle.


Chapitre IV

Votre aventure

Vous êtes enfin un habitant de notre monde. Vous êtes libre de laisser les flots vous porter, et de voir quels horizons vous attendent. Il sera de votre ressort de tailler votre destin, moi je ne fais que tisser le passé et le présent. Si vous êtes à la recherche d’un partenaire pour partager vos aventures, vous pouvez consulter la liste des demandes en cours, ou faire votre propre demande. Vous pouvez aussi consulter les quêtes ou même proposer les vôtres, si vous vous sentez courageux. De plus, cher navigateur, si vous désirez garder un journal de vos aventures, peut-être les autres apprendront-ils celles-ci.

Il ne me reste donc qu'à vous souhaiter 'Bon voyage !'



Dernière édition par L'Érudit le Mar 30 Déc - 14:44, édité 1 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Manuel du navigateur Mar 16 Déc - 23:18



Présentation du monde


La monde de la Légende est vaste ; les informations sont nombreuses et son histoire est ancienne. Il n'est requis d'aucun navigateur de connaître toutes ces informations, mais face à de tels blocs, lors de votre arrivée en ces mers, il est possible que vous vous sentiez perdu. Nous avons donc ici rassemblé les informations importantes pour vous guider dans la création de votre personnage, la mise en place de votre personnage, afin de vous aider à l'imaginer, certes, mais aussi de l'ancrer dans un monde que vous n'avez pas encore complètement découvert.


Présentation générale des races

Au nombre de sept, les races parcourant la Légende ne sont pas aussi bien définies que dans d'autres univers. Certaines races ont des individus aux caractéristiques si différentes qu'il peut être difficile de vois deux individus appartenant à une même race. Il existe pourtant de nombreux fils conducteurs, mais il serait peut-être plus facile de percevoir ces races comme des ensembles culturels. Voici néanmoins une présentation rapide de chacune des races, qui pourraient vous aider à aiguiller votre choix :

  • Asheti : Enfants de la nature, les Asheti sont considérés comme l'un des plus ancien peuple des terres. Ils se regroupent généralement en clans et en tribus, et si leur mode de vie est bien souvent tribal ou nomade, il leur arrivent de se regrouper. Sauvages, ils sont proche des plantes, des animaux et de la terre, voyant en chaque être vivant un esprit qui vaut celui du prochain. Mystérieux, ils se mèlent mal aux sociétés modernes et de ce fait ils entretiennent depuis toujours une certaine animosité envers les Easÿels qu'ils considèrent responsables de la Chute.
    Si vous recherchez de l'inspiration, n'hésitez pas à consulter les prédéfinis et les postes asheti.

    • Magie raciale : Animalisme
    • Dirigeants : Chefs Utsum, Chefs de tribu, O-Kua’nai


  • Dra'an : Le peuple dra'an est né de la fusion de deux peuples. Un grand pan de ce peuple est issu des contrées désertiques, mais il y a de cela plusieurs millénaires, ils ont rencontré le peuple cousin des Easÿels. Depuis cette unisson, les mélanges sont nombreux, mais les dirigeants de ce peuple sont en grande majorité des Val'Tsaburran (peuple relié aux Easÿels) et habitent les cavernes sous les déserts et même les mers du monde. Leur peau sombre, et leur peur raciale des eaux les rebutent sans cesse dans un monde où ils cherchent toujours leur place.
    Si vous recherchez de l'inspiration, n'hésitez pas à consulter les prédéfinis et les postes dra'ani.

    • Magie raciale : l'art des masques (à venir)
    • Dirigeants : Le seigneur des Ombres (un Grand Esprit incarné), familles nobles, certains prêtres, sages et oracles


  • Easÿel : Il est dit que le peuple easÿel serait venu d'un autre monde il y a de cela des milliers d'années. Ce peuple de savants et de scientifiques blafards ne trouvant sa place sur les terres de notre monde a construit de magnifiques cités volantes et s'établirent dans les cieux. Lorsque la Chute arriva, ils furent les premiers tombés et certains peuples se rangèrent derrière les Asheti qui affirmaient que le Peuple des Cieux était responsable de la Chute, et que les dieux s'étaient vengés contre l'arrogance des Easÿels.
    Si vous recherchez de l'inspiration, n'hésitez pas à consulter les prédéfinis et les postes easÿels.

    • Magie raciale : Kalëdra
    • Dirigeants : Le Conseil, Iriel, Esdreel


  • Laiken : Peuple s'étant le mieux adapté au monde après la Chute, les Laikens sont de valeureux guerriers et d'habiles marins. Ils sont restés isolés sur les mers du nords pendant de nombreuses années, mais depuis peu ils sillonnent les mers aux côtés des autres races. Ingénieux bâtisseurs et inventeurs, ils ont créé les navires runiques et la magnifique Forteresse de Fer qui trônent les mers glacées.
    Si vous recherchez de l'inspiration, n'hésitez pas à consulter les prédéfinis et les postes laikens.


  • Naveediel : Ce peuple de nomades et de gitans parcoure les mers dpeuis des siècles en 'caravanes' de navires. Organisés en clans et en familles, les Naveediels ont pris l'habitude de s'installer dans de petits villages qui servaient de relais, mais depuis l'apparition du Cercle Noir et depuis que la Mer des Brumes a commencé à les chasser sans relâche, ils ne vivent plus que sur les mers, se sauvant de leurs ennemis. Même les situations les plus grises n'arrivent à faire taire les chansons et les rires de ce peuple bohémien.
    Si vous recherchez de l'inspiration, n'hésitez pas à consulter les prédéfinis et les postes naveediels.

    • Magie raciale : LŒil Spirituel, ils utilisent aussi beaucoup l'Oniromancie et la divination.
    • Dirigeants : Les matriarches et les patriarches ; la Chute a détruit leur système de classes sociales


  • Rajasa : Les Rajasa sont les plus nombreux en ces mers. Ils sont dirigés par le Fils des Cieux, qu'on dit descendre des grands dieux eux-mêmes. Malheureusement, depuis des années, cet empereur est porté disparu. Divisés en de nombreux clans, dont certains ont souffert plus que d'autres durant la Chute, ils se regroupent autour de la mer Ushizumi, mais leur Seigneur de Guerre semble avoir un œil sur les autres territoires. Traditionnalistes, leurs valeurs sont profondément ancrés dans la famille, l'honneur et la gloire.
    Si vous recherchez de l'inspiration, n'hésitez pas à consulter les prédéfinis et les postes rajasa.

    • Magie raciale : La Conjuration
    • Dirigeants : Le Fils des Cieux, les Seigneurs de Guerre, divers rois, princes et familles nobles ; bureaucratie très lourde


  • Vodnì : Peuple aquatique, les Vodnì sont nés des mers elles-mêmes. Si la Chute les a incité à remonter vers la surface, ils disent exister depuis longtemps (notamment les Vodaran Vodnì). Certains de ces êtres marins savent s'adapter à la vie sur la terre, même s'ils préfèrent généralement les eaux. Plusieurs types de Vodnì existent, chacun possédent leurs caractéstiques physiques mais les plus communs ont le haut du corps d'un humain et le bas de corps d'un grand poisson.
    Si vous recherchez de l'inspiration, n'hésitez pas à consulter les prédéfinis et les postes vodnì.

    • Magie raciale : A venir
    • Dirigeants : Plusieurs monarchies coexistent sous les mers, le royaume le plus puissant est celui du roi Xahn, suivit de celui des rois Vodaran Vodnì




Le contexte général

Il y a 500 ans survint un évènement qui marqua une cassure nette entre l’histoire ancienne et l’histoire actuelle : la Chute.  Tous en parlent encore avec méfiance, tristesse, peur ou amertume aujourd’hui. Les Cités Volantes des Easÿels furent les plus touchées : happées de plein fouet par d’énormes météores, jamais elles ne reprirent les cieux. Les eaux montèrent à une vitesse fulgurante et en quelques semaines, les grandes plaines du monde avaient disparues engloutissant villes et populations entières. Les océans ne laissèrent que quelques parcelles de terre à se séparer entre les grandes races, un monde à redécouvrir.

Des années passèrent et chacun était concentré sur la survie. Les gouvernements prirent des années à se mettre en place et les peuples les plus touchés ne se relevèrent jamais complètement. Chaque communauté, isolée sur une île ou une poignée d’îles dû se rebâtir en ignorant le monde autour de soi. Mais au fil des siècles, on vit monter de grandes puissances qui s’adaptèrent au changement. Outre ce monde d’eau, une autre réalité toute nouvelle était la présence de ces êtres marins, ces Vodnì, qui semblaient exister dans les ruines de ce qui avait autrefois été le monde terrestre. Après une longue époque de survie, fut fondée par un groupe indépendant de Rajasa ce qui deviendrait la « capitale » du monde, Klahän. Avec les années, de plus en plus de gens de toutes les races vinrent s’y établir, formant une solide communauté multiculturelle.

Maintenant, l’époque de la survie est passée, et, à sa façon chaque peuple s’est fait aux changements. Les navires sont toujours une ressource rare et précieuse, mais une meilleure connaissance (bien que loin d’être parfaite) du monde permet de plus longs trajets, plus d’échanges entre les races et une meilleure qualité de vie générale. Si certains peuples se font la guerre (comme les Ahseti et les Easÿels pendant longtemps), ou tente d’étendre leurs territoires (comme les Rajasa) de façon générale, il est maintenant possible d’affirmer que le monde se trouve dans une phase d’exploration. Les gouvernements, les guerres, les alliances, le manque de ressource et les créatures fantastiques comme horribles sont, au fond, une grande tapisserie où vous pourrez tisser votre propre légende.

On raconte qu’il y a peu de temps, un homme exceptionnel serait arrivé à Klahän, rencontrant immédiatement un des hommes les plus puissants du monde, et qu’il aurait clamé provenir d’un grand continent. Il n’en fallut plus pour que cette nouvelle se répande comme le feu dans une traînée de poudre, enflammant les passions et les ardeurs de tous les peuples. Ces terres, vues comme le dernier grand territoire à conquérir, sont maintenant recherchées par tous, mais demeurent à ce jour introuvables. Participerez-vous à cette course ou continuerez-vous sur votre propre chemin ? Capitaines, guerriers, mages, savants, nobles, mercenaires, aventuriers, gens du communs… ces Mers n’attendent que vous, oserez-vous les prendre d’assaut ?


Géographie

Au nord complètement des mers connues se trouvent le territoire nommé les Glaces éternelles. Cet environnement hostile ne se laisse pas aisément conquérir et si quelques Vodnì et une poignée de tribus laikennes se partagent les côtes, bien peu osent s’aventurer vers le centre du territoire. Ces glaces sont bordées par la Mer de Tyrwar, la plus froide connue à ce jour. Sur cette mer majoritairement laikenne habitent de nombreux Vodnì (dont les Vodaran Vodnì de Nadaïr), ainsi qu’un grand nombre d’Easÿels dans la ville cachée d’Idrakhaël.

Au sud de la Mer Tyrwar, généralement départie par la Forteresse de Fer, siège du pouvoir laiken, se trouve la Mer de Helven, entièrement peuplée de Laikens et où voyage bon nombre de Rajasa.

Immédiatement au sud-est de la Mer de Helven se trouve la très grande Mer Ushizumi et ses nombreux archipels. Cette mer est le centre du Grand Empire de l’Éternel, une puissance politique redoutable qui garde depuis longtemps les Laikens de Helven aux aguets.

Loin à l’ouest de la Mer Ushizumi se trouve la Mer des Douleurs, territoire séparé cruellement entre les Easÿels et les Asheti qui s’y sont fait la guerre pendant de nombreuses années. On dit qu’au fond de cette mer chaotique se trouve autant de merveilles que d’horreur, ce que confirmeront les seuls habitants de cette mer, les It’skai Vodnì.

Au sud-est de cette mer se trouve Klahän, presque directement au sud de la mer Ushizumi. Loin à l’est se trouve la Mar Rosso, présentement recouverte d’inquiétantes brumes, où personne n’habite plus depuis longtemps.

Bien des lieux inconnus parsèment encore les mers et les océans de la Légende, et des endroits encore plus mystérieux demeurent introuvables comme l’immense capitale des Dra’ani, Quarraena et la Cité Inconnu des Rajasa Shi-an.


Manuel du navigateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende des Mers :: Débarquement :: Contexte et règles-