La Légende des Mers


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Dra'an

avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Dra'an Dim 14 Juil - 1:25



Dernière édition par L'Érudit le Sam 12 Avr - 23:46, édité 4 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Dra'an Dim 14 Juil - 1:27


head

Dra’an


Description générale


Contrairement aux autres races, les Dra’ani ne se sentent vraiment pas à leur aise sur l’eau. Les navires les rendent particulièrement nerveux tout comme l’idée même d’aller sur l’eau ou dans l’eau. Bien entendu ils ne sont pas tous ainsi, mais leurs origines les ramènent aux sombres cavernes qui pénètrent les entrailles de la terre et aux déserts chauds. Les Dra’ani étaient à l’origine une tribu toute autre qui vivait dans les déserts chauds du monde. Des hommes à la peau sombre, ou dorée qui vivaient dans les étendues sableuses, ils se nommaient les Verlaanti. Un jour, ils ont fait la rencontre d'un autre peuple, qui venait de loin et cherchait le confort des cavernes. Cette rencontre a créé un peuple scindé en deux, mais relié par une domination complète de leurs terres s’étendant sur plusieurs longs siècles. Les Dra’ani de la surface, les Verlaanti ont composé un peuple somme toute tranquille, acceptant ses différences et dont les traditions étaient distinctes. Ils sont considérés comme les yeux de leurs maîtres. Ils possèdent une culture orale, et vivent en tribus. Ils ont des comportements très variés, ils sont généralement flamboyants et portés vers les arts, mais leur nombre réduit leur confère un instinct de survie assez fort. Ils se forment généralement des groupes de grosseurs variées et ils sont rarement seuls. Les Dra’ani vivant dans les cavernes, les Val’tsaburran sont venus de loin, d’un autre monde, tout comme leurs distants cousins, les Easÿels. Ils ont une hiérarchie stricte séparée entre les guerriers et les sages. Au début, ils ont dominé les Verlaanti par leur puissance militaire et leur force, mais les liens entre les deux peuples se sont soudés suite à diverses catastrophes et guerres, et bientôt les deux peuples n’en formèrent qu’un avec deux ethnies, les Dra’ani.


Description physique


Tout comme les Easÿels, les Dra’ani sont généralement d’une grandeur impressionnante, cependant ils sont assez bâtis et imposants. Chez eux, les femmes peuvent aussi se battre et devenir de fortes guerrières si telle est leur voie. Ils ont une peau foncée, qui va du teint basané ressemblant à celui des Asheti au noir charbon. Ils se vêtissent de tissus colorés ou pâles, leur peau sombre rehaussée de leurs  bijoux en or. Souvent leur peau possède des marques faites au couteau, des cicatrices prévues, qui ont toutes une signification et racontent une histoire ou encore des tatouages. Les Val’tsaburran possèdent des traits plus fins que leurs cousins et souvent de grandes oreilles, ce qui rappellent facilement leur origine similaire à celle des Easÿels, même si les liens entre les peuples ont été oubliés depuis longtemps. Leurs cheveux sont généralement blancs, mais il leur arrive d’avoir des cheveux noirs, rouges ou mauves, il en va de même pour leurs os. Les mélanges entre les deux ethnies peuvent combiner toutes les caractéristiques physiques des deux ethnies, mais leur peau est généralement d’un ton de gris pouvant aller de graphite à sableux.


Espérance de vie


Les Dra’ani ont une espérance de vie très disparate dépendant de leur origine. Ceux qui vivent dans les cavernes ont plus de chance de mourir jeunes, mais ils ont une espérance de vie très longue, semblable à celle des Easyëls, donc environ 500 ans, mais ils meurent rarement de causes naturelles. Ceux qui vivent sur la surface vivent entre 100 et 150 ans confortable. Malheureusement le haut taux de métissage complique le calcul d’une véritable moyenne.


Lieux d'appartenance


Leur lieu d'appartenance n'est pas connu de tous. Cependant on murmure dernièrement qu'il s'agirait d'une ville nommée Qaarena. La plupart maintiennent que leurs îles sont très loin et accueillantes pour qui sait apprécier la chaleur. Ils restent vagues sur ce sujet. Ils n’ont pas une grande place dans la capitale ; ils s’installent généralement dans le quartier des artisans. Cependant, ils parlent souvent de grandes cavernes ou d’étendues de désert où ils régnaient comme des rois, malheureusement, il est très difficile pour les gens de les croire. Ils viennent de l’est de la capitale, de très loin à l’est.


Exemples de noms

Verlaanti

Hommes : Chiamaka, Dakarai, Essien, Haben, Harith, Hirsi, Ibeamaka, Jadarian, Jelani, Keon, Khairi, Mukasa, Odion, Raimi, Sekai, Ulan, Zeshawn
Femmes : Abiba, Aissa, Baako, Habika, Ifama, Izza, Jariah, Kasinda, Keyara, Maizah, Myeisha, Nailah, Narkeasha, Nimeesha, Nkechi, Saada, Salilah
Noms de famille : Ba, Chahine, Cisse, Contee, Dia, Fall, Keita, Mensah, Ndiaye, Osei, Sesay, Silya, Traore


Val'tsaburran

Hommes : Caleyl, Faerayas, Felynka, Ghaunaste, Haelessysn, Jysoyn, Kalanyhn, Laelemur’ss, Micaereth, Phaeraeri, Qualnaetrin, Neerune, Ssapavyll
Femmes : Aunarra, Chalajra, Dhaunica, Dilyn, Etheriina, Iliamabreena, Ilmaeryne, Jhanaerana, Minaedryn, Mournithra, Pharintra, Shi’nixyra, Yasisstra
Noms de famille : Aleanervs, Arkenndar, Baeniryn, Do’Sindar, Eilsyndra, Kenyrrasek, Rilynth, Teken’mtor


Dernière édition par L'Érudit le Dim 9 Nov - 19:04, édité 2 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Dra'an Dim 14 Juil - 1:28


Capacités raciales

Chaque personnage commence avec une capacité raciale choisie selon sa race. Au cours du jeu, il est possible d'acquérir d'autres capacités raciales. Cette liste n'est pas exhaustive et il arrive que des Dra’ani aient d'autres capacités. Si vous avez une idée de capacité à ajouter à cette liste, n'hésitez pas à contacter le staff.

Tous les Val’tsaburran purs peuvent voir dans l’obscurité des cavernes à une certaine limite et possèdent une certaine sensibilité à la lumière, cependant ils peuvent s’habituer à vivre au soleil, ce qui leur fait perdre leur capacité à voir dans le noir.

  • Résistance aux poisons : Certains Dra’ani sont résistants aux poisons naturels et non-naturels ainsi qu’à certaines toxines.
  • Antimagie : Il arrive de voir des Dra’ani incapables de manier même la magie des runes, ce qui fait que celle-ci a aussi moins d’effet sur eux.
  • Magie Suprême : Il est possible, à l’inverse que certains Dra’ani soient capables d’amplifier la magie, mais cela fait que celle des autres est plus efficace sur eux.
  • Connaissance de la pierre : Cette capacité permet à celui qui la possède de reconnaître les types de pierres, de les identifier, d’évaluer leur valeur, et de les tailler beaucoup plus aisément.
  • Ailes : Certains Dra’ani naissent avec des ailes ressemblant à des ailes d’insecte, ils ont donc la capacité de voler.
  • Peau illuminée : Certains Dra’ani, particulièrement ceux vivant dans les profondeurs, ont la capacité de faire briller leur peau, ce qui peut éclairer une pièce. Ils contrôlent l’intensité de cette illumination ou peuvent même la faire cesser.
  • Aura de peur : Il est possible que certains Dra’ani aient une aura étrange, imperceptible qui incite les créatures vivantes à avoir peur de ceux-ci. Avec le temps, les Dra’ani peuvent apprendre à la contrôler.
  • Régénération : Certains Dra’ani peuvent se régénérer plus facilement lorsqu’ils se trouvent directement dans le noir.
  • Piques de terre : Lorsque cette capacité est activée, des piques de terre poussent sur la peau du Dra’an, cela arrive automatiquement quand on le retient contre son gré, il peut aussi l’activer par lui-même, mais pour une durée très courte.
  • Venin : La salive et le sang des Dra’ani possédant cette capacité est un venin puissant, qui empoissonnera quiconque entra en contact avec. Ceci consiste en une bénédiction et une malédiction à la fois.
  • Corps de sable : Lorsqu'il se trouve à proximité d'une étendue de sable égale à sa taille, minimum, le Dra’an possédant cette capacité peut se transformer en sable.




Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Mar - 15:26, édité 3 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Dra'an Dim 14 Juil - 1:29


Prédéfinis


Laenady

avatar
LIBRE
Nom : -
Prénom : Laenady
Âge : 19 ans
Fonction : Oracle vagabond
Voie mystique : À votre choix
Race : Dra’an Verlaanti
Origine de l’image : Dervish Female, Guild Wars
Description physique :
La peau brun foncé de Laenady est une façon évidente de l’associer aux Dra’ani. Jeune femme d’une grande beauté, il est surprenant de voir qu’elle n’a aucun cheveu. Sur sa peau parfaite, il n’y a ni cicatrice, ni tatouage, ni marque quelconque. Ses yeux sont d’un mauve profond couleur très rare même chez un peuple aussi mystique.
Description psychologique :
Jeune fille qui peut sembler discrète, Laenady n’a jamais eu beaucoup d’amis, alors elle s’est rapprochée très rapidement des esprits de son peuple. Elle se dévoue corps et âme aux Maleänis. Elle a une grande facilité pour se laisser chevaucher notamment par les esprits des mers et les esprits des grandes plaines. Elle passe aisément inaperçue dans une foule et c’est quelque chose qu’elle aime, car elle se complait à observer les étrangers et leurs façons de vivre.
Autre information :
Laenady poursuit une mission pour comprendre ce qui trouble les esprits. Elle recherche activement à aider les gens, notamment les Naveediels, car elle voit le Vide s’emparer de leurs îles.
Nathiira Baenmtor

avatar
LIBRE
Nom : Baenmtor
Prénom : Nathiira
Âge : Inconnu (à votre choix)
Fonction : Ancienne Iymarae, sorcière
Voie mystique : Élémentalisme
Race : Val’tsaburran
Origine de l’image : Dark Elf Sorceresse, Warhammer
Description physique :
Comme beaucoup de sa race, elle a une peau grise cependant, celle-ci tire un peu sur le mauve, ses yeux portent aussi cette couleur mais en beaucoup plus clair. Ses cheveux sont noirs et parcourus de mèches mauves. Elle s’habille très légèrement sauf quand elle est dans un pays froid, alors elle s’habille très chaudement. Elle est rarement vue sans son bâton qui semble être rehaussé d’un crâne sombre.
Description psychologique :
Nathiira est assez confuse sur sa propre personne. Elle est, certainement, très vindicative, et cherche la vengeance. Un côté d’elle aime les gens, mais elle sait qu’elle a perdu énormément d’années de sa vie, elle est donc consciente du temps qui reste, mais aussi, elle est consciente de sa propre force. Elle est un imbue d’elle-même, mais découvre encore la liberté, concept assez étrange pour elle.
Autre information :
Elle possède la capacité raciale Magie suprême. Elle ne connait pas son peuple, mais le recherche. Elle a vécu toute sa vie jusqu’à récemment sans libérer jusqu’à se qu’elle se libère de la Société des Archivistes (à vous de décider quand et comment). Elle était gardée là-bas comme Iymarae, elle est donc redoutable tant par son intelligence que par ses capacités magiques, mais elle ne connait en fait que très peu le monde sous un jour plus sociable ou actuel.
Xeriy Rivus

avatar
LIBRE
Nom : Rivus
Prénom : Xeriy
Âge : Trentaine
Fonction : Voyageur, mercenaire
Voie mystique : À votre choix (peu développée)
Race :Dra’an Verlaanti
Origine de l’image : Corsair, Guild Wars
Description physique :
Le teint de Xeriy est basané, d’un beau brun foncé, suffisamment bronzé par les rayons du soleil. Il porte ses cheveux longs, assez en bataille pour qu’il ne se contente que de les attacher grossièrement. Il porte des vêtements d’aventuriers et il est rarement vu sans ses armes. Sa peau est marquée de tatouages sombres, faits par le chamane de son village quand il était enfant. Tout son attirail montre qu’il vient des terres Dra’ani.
Description psychologique :
Comme bien d’autres Dra’ani, Xeriy est un homme superstitieux et fier. Il refuse de s’incliner devant un humain. On lui a souvent dit que sa fierté lui couterait sa vie. Il n’a aucune compréhension de toute chose magique. La seule magie qu’il porte est la rune enchâssée sur son arme. Il est en quelque sorte un trou noir à magie et cette incapacité à voir et toucher le monde des esprits l’a rendu particulièrement superstitieux.
Autre information :
Xeriy possède la capacité raciale Antimagie. Beaucoup de gens ont tenté de comprendre comment il peut être aussi peu réceptif à la magie, mais sans concertation générale. Il a pris un navire Laiken et un équipage de base (seulement trois autres hommes) pour quitter Quaarena et il s’aventure depuis dans un monde qui le fascine.



Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Mar - 15:34, édité 3 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Dra'an Dim 14 Juil - 1:30


Postes

Cette liste n'est pas exhaustive, mais elle donne une idée générale de la structure de la société Dra'ani. Si un poste important vous intéresse (notamment chez les dirigeants), n'hésitez pas à contacter le staff à ce sujet.


Dirigeants


  • Seigneur des Ombres : Le Seigneur des Ombres est un des nombreux noms qu’on donne au Maleän qui dirige activement les Dra’ani. Il s’agit d’Aunhaël Nathe’une Kenarae.
  • Voix d’Aunhaël : Comme Aunhaël est un homme qui ne s’adresse pas toujours à ses gens, sont haut prêtre, aussi appelé sa voix, représente son autorité. Il s’agit de T’Rissmyr Claddath.
  • Rois : La noblesse existe chez les Dra’ani. Il y a en tout douze familles nobles, mais certaines ont été décimées par la Chute et par d’autres évènements tristes. Les rois sont généralement les membres les plus influents de ces familles.
  • Reines : La noblesse existe chez les Dra’ani. Il y a en tout douze familles nobles, mais certaines ont été décimées par la Chute et par d’autres évènements tristes. Si les rois sont généralement les figures les plus importantes, certaines familles sont matriarcales donc les reines deviennent les figures d’autorité suprême.
  • Princes : La noblesse existe chez les Dra’ani. Il y a en tout douze familles nobles, mais certaines ont été décimées par la Chute et par d’autres évènements tristes. Les princes sont généralement de haute société.
  • Princesses : La noblesse existe chez les Dra’ani. Il y a en tout douze familles nobles, mais certaines ont été décimées par la Chute et par d’autres évènements tristes. Les princesses sont généralement de haute société et comme les princes, elles peuvent servir de monnaie d’échange entre les différentes familles.
  • Conseillers :
  • Nobles : Il y a plusieurs niveaux de noblesses.
  • Bourgeois : Certains gens sont devenus riches au terme de beaucoup de commerce. Généralement, ce sont les Dra’ani qui ont le moins peur de l’extérieur.
  • Bardes renommés : L’art est au cœur de la vie des Dra’ani, les bardes et autres artistes sont parfois suffisamment important pour faire bouger les foules.
  • Oracles : Les oracles existent pour faire le pont entre le monde des esprits et celui des vivants. Ils sont généralement très bien vus, et peuvent être considérés comme plus riches que certains rois ou que certaines reines.
  • Spiritualistes renommés :
  • Ambassadeurs :



Militaires


  • Guerrier :
  • Maître de guerre :
  • Assassin :
  • Voleur :
  • Ombre :
  • Magicien :


Civils


  • Marchands :
  • Apothicaires :
  • Voyants :
  • Initiés : Les initiés sont capables de voir et d'interagir avec le monde magique, mais ils ne suivent pas nécessairement la voie de l'Oracle.
  • Maître d'arme :
  • Maître des runes : Généralement, ce sont des magiciens très puissants.
  • Spiritualiste :
  • Capitaines :
  • Marins :
  • Forgerons :
  • Armuriers :
  • Orfèvres :
  • Bijoutiers :
  • Bardes (conteurs, musiciens, danseurs,...) :
  • Artistes (écrivains, peintres, sculpteurs, tisserands, ...) :
  • Voyageurs :
  • Mercenaires



Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Mar - 15:37, édité 2 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Dra'an Dim 14 Juil - 1:31


head

Histoire récente


Certains blâmèrent le diable blanc, l’Easÿel, pour les changements que subit le peuple du Seigneur des Ombres, mais était-ce là vraiment la seule cause?  Son changement d’attitude effraya son peuple qui le vit enfin comme le dirigeant qu’il devait être.

Certains disent que c’est l’Étranger qui le fit changer. Il le rendit plus tyrannique, décidé. Mais même ce changement ne fit pas peur à son peuple qui retrouva par le fait même une nouvelle vigueur. La vie ne changea pas beaucoup dans le désert, et elle changea encore moins dans les entrailles du monde.

Seule la position géographique changea. Un lieu plus calme. Un lieu plus sûr. Un lieu… important. Tout le peuple pouvait ressentir les engrenages du pouvoir céleste qui bougeaient dans une parfaite harmonie. Un peuple avec un destin à accomplir.

D’abord, probablement aidée par les grands esprits, leur île se mit à bouger. Ainsi, la peur de l’eau devenait un problème mineur, et partout où le chef allait, ses hommes allaient. Elle trouva lieu au final dans une des mers les moins achalandées et les plus dangereuses de Samudra. Et elle attendit. Et attendit. Tel un prédateur tapi dans les ombres.

Que cachaient ces attaques rares sur les autres peuples, les quelques navires cherchant à s’aventurer en cette mer rare? Que cachaient les étranges actions de ce peuple qui fut toujours calme? Des secrets, bien des secrets…

Leurs oracles parcouraient encore les terres et les mers, et leurs sages étudiaient encore les autres peuples… rien ne semblait avoir changé, alors pourquoi chaque navire Naveediel, Laiken ou Rajasa traversant les mers devenait-il la cible de terribles attaques? Pourquoi Aunhaël se réveillait-il enfin, après tant d’années ?

L’histoire récente des Dra’ani suscite bien plus de question qu’elle ne fournit de réponse. Ce peuple dont presque tous ignoraient l’existence arrive dans ce monde avec un grand fracas.


Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Mar - 15:41, édité 3 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Dra'an Dim 14 Juil - 1:33


Personnages importants
head

Aunhaël Nathe’une Kenarae

Reconnu sur les terres Dra’ani comme le dirigeant incontesté, Aunhaël a trouvé sa place rapidement parmi ce peuple. Il dirigeait les Val’tsaburran qui s’enfuyaient des cités easÿelles. Il a été accueilli rapidement. Sa nature était difficile à cacher dans les terres désertiques. En effet, les Verlaanti attendaient depuis longtemps cette personne, ce Maleän incarné dans le corps d’un homme. Il vit dans les cavernes avec ses hommes de main et ses décisions surpassent généralement celles de toutes les familles nobles Dra’ani. Il recherche activement le bien de son peuple, conscient que cela ne peut se faire sans le moindre heurt. On le reconnait comme un homme un peu frivole, mais excessivement sévère. Sa justice est sans équivoque, et lorsqu’on doit trancher sans savoir quoi faire d’une situation, c’est lui qu’on vient voir.

head

T’Rissmyr Claddath

T’Rissmyr est né dans la ville de Manakhel il y a de cela fort longtemps. Il connait Aunhaël depuis presque aussi longtemps. Avec les années, c’est devenu non seulement son ami, mais aussi son confident, et la personne qui s’exprime pour lui. Il est très présent dans la vie des Dra’ani. En effet, il lui arrive souvent de faire les messages pour son ami. On dit de lui que c’est la voix d’Aunhaël, et il est admis de façon générale que ce qu’il dit est la volonté d’Aunhaël. C’est un homme poli, gentil, ouvert d’esprit et calme. En fait, il est souvent plus facile de s’adresser à lui que de s’adresser directement au Maleän.

head

Iymdriira Hlasekaste  

Iymdriira est une des princesses Dra’ani. Sa famille, les Hlasekaste, est l’une des plus importantes et influentes. Leur territoire contient environ le quart de la ville de Quaaraena. La matriarche de la famille est disparue depuis plusieurs années, c’est Iymdriira, la fille ainée, qui s’occupe des affaires familiales. Comme la plupart des femmes dans la famille, Iymdriira est une prêtresse. Elle s’adresse aux esprits depuis sa toute jeunesse et elle voit les esprits des morts. C’est une femme de tête, forte, qui n’a aucune peur. Elle préfère être protégée par d’autres personnes et qu’on fasse ses quatre volontés. Il ne lui manque qu’un mariage pour être une reine, mais ce n’est pas une chose qui l’intéresse. En effet, elle investit beaucoup de temps et d’argent dans la recherche de la matriarche, dans l’espoir de pouvoir reprendre sa vie tranquille.

head

Szinavin Maeghym

Prince de la famille Maeghym, Szinavin est un homme très droit d’esprit. Il fait l’aller-retour entre les plaines désertiques et les cavernes, comme c’est un des enfants mixtes des peuples. Il est né d’une des nombreuses femmes de son père. Il été élevé par toutes ses mères. S’il sait se battre, c’est d’abord et avant tout un diplomate qui a appris à respecter les deux cultures qui forment la population Dra’an. Il n’est pas rare de le voir accueillir les quelques étrangers que croisent les Dra’ani, comme il est plus ouvert d’esprit que beaucoup de ses congénères.

head

Sorynae Maeghym

Sorynae est un des maîtres de guerres de la ville de Quaarena. Comme d’autres, elle s’est vue forcée d’apprendre à vaincre ses nombreuses peurs et d’accepter de passer du temps sur les navires. Son physique n’a pas toujours été aussi repoussant. En fait, elle change de plus en plus, avec les années. Elle a subi une rencontre avec un diable lorsqu’une porte s’est ouverte dans le désert, et depuis elle dépérit. En effet, des cornes se sont mises à pousser, et sa peau semble changer de ton. Elle était respectée de sa communauté, mais depuis elle effraie les gens qui la voient comme maudite. Elle est restée trop longtemps sur ces terres qui ne voulaient plus d’elle. Quand l’occasion s’est présentée, elle est partie des terres Dra’ani, dans l’espoir de trouver un véritable remède à son mal.

head

K’un

K’un est un des plus grands meurtriers Dra’ani. En fait, c’est un des plus grands criminels de Samudra. On dit qu’il a fait un pacte avec un Maleän des ombres. Il a massacré plusieurs villages Val’tsaburran. Étrangement, on ne l’a jamais attrapé malgré la taille limitée de l’île. C’est un homme qui ne semble que chercher la violence et qui amène sur son passage la mort et rien de plus. Sa réputation le précède, et la mort le suit.

head

Azende

Azende est arrivé sur l’île de Klahän il y a de cela bien des années. Il a été retrouvé par un équipage Rajasa sur une île, abandonné et seul. Il avait à cette époque environ sept ans, il était muet et ne s’adressa pas beaucoup à ses sauveurs. Une fois à la capitale, il a été apprivoisé par une famille noble et a en quelques sortes intégré leurs rangs depuis. C’est devenu un membre important de l’académie Centauryin, où il enseigne les sciences. Il est reconnue dans la région comme un des meilleurs spécialistes au sujet des roches, métaux et minéraux.


Dernière édition par L'Érudit le Mer 3 Déc - 13:35, édité 2 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Dra'an Dim 14 Juil - 1:34


Situation géopolitique


Situation géographique


Si par le passé Quaaraena était le nom donné seulement à la partie souterraine du territoire Dra’an, avec les années récentes et les changements, ce nom s’étend maintenant à toute l’île qui se retrouve plongée dans une constante noirceur, comme si la nuit était devenue sa seconde nature. Le désert autrefois chaud donne maintenant l’impression de n’être qu’une réplique glaciale de lui-même. Pourtant, ce peuple fort a su s’adapter aux changements, et se retrouver dans cette noirceur semble les rapprocher de leurs véritables intentions. Quaaraena est une ville où sont très présents les esprits, même s’ils restent sur la surface du désert, ne faisant que frôler l’île, ils sont présents et forts.

L’île sombre est située au centre d’une mer, voire d’un océan. Seul point de repère et d’arrêt pour les voyageurs en navires, plusieurs font l’erreur de s’y arrêter. Les navires sont gardés dans les lacs souterrains. Si cette île a des particularités, c’est bien le désert qui l’habite, poussées de vents et de sables, protégés vers l’est, du moins croit-on qu’il s’agisse de l’est, par de grandes montagnes caverneuses, habitées des Val’tsaburran.


Situation politique


Comme toujours, les Dra’ani sont dirigés par Aunhaël, le Maleän de chair. Il a pris depuis quelques années un contrôle sur la population qu’il n’avait pas eu depuis la fuite de son peuple. Il se montre ferme dans ses décisions. Il est, bien entendu, aidé dans sa tâche par les familles nobles, sont conseillers et les prêtres et les oracles. Ce sont les personnes les plus importantes de l’île. Dans cette microsociété, on vit relativement paisiblement. Les buts d’Aunhaël ne sont que murmurés, on pense qu’il aurait trouvé le nouveau continent et voudrait empêcher les autres peuples de s’en approcher. Pourquoi ? Personne ne le sait vraiment. Cependant, même si sa façon de massacrer, ou de faire massacrer les voyageurs s’approchant de l’île peut sembler radicale et vile, il est toujours suivi par son peuple qui semble approuver de cette façon d’agir. En effet, les autres Maleänis et les Alaünis ne semblent pas s’opposer à cette ligne d’action, sinon la terre tremblerait et serait submergée sous la colère des esprits. Mais si tel n’est pas le cas et que la paix entre le divin et le profane est gardée, ils se soumettent.


Relations avec les autres peuples : Les Dra’ani habitant leur île n’entretiennent actuellement aucun lien positif avec les membres des autres races. Peu importe, ceux qui se présentent à leurs portes meurent de façon égale et juste, sans la moindre discrimination. Personne ne sait pourquoi, mais c’est ainsi. Il y a aussi ceux qui habitent sur les mers ou qui ne se soumettent pas à leur tyran qui entretiennent des liens particuliers avec les autres races. En tous les cas, il est certain que les Dra’ani sont craints, voire détestés.

Ils sont somme toute mystérieux et restent bien loin des regards indiscrets.


Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Mar - 16:05, édité 1 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Dra'an Dim 14 Juil - 1:35


Langues


Ilsienamel : C’est la langue des voyageurs du désert. Comme le peuple Dra’an n’est plus scindé, chacun apprend les deux langues principales. Ceux qui voyagent sur la terre et les mers parleront l’Ilsienamel. C’est une langue très riche, qui possède beaucoup plus de mots que la plupart des autres langues. Elle possède des sonorités dures, mais elle est très poétique dans son ensemble, parfaite pour les longs récits oraux. La version écrite est cependant beaucoup trop personnelle pour être parfaitement comprise et répertoriée, comme la majeure partie de la culture existe à l’oral.

Baerdynrae : Outre les quelques cultures isolées vivant encore dans les îles désertiques, chaque membre de la race Dra’an parle cette langue, comme l’Ilsienamel. C’est la langue des profondeurs, c’est la langue des plus sombres. C’est une langue sans aucune beauté, difficile et presque crachée. Personne ne s’explique exactement son origine, mais la théorie la plus plausible dans sa structure ressemblant à l’Irkan est qu’elles soient toutes deux liées au Mithrama.

Zaravinastel : Cette langue n’est parlée que par un groupe très infime de personnes. Cette langue ne s’est pas développée, tout ce qu’on sait c’est qu’elle est aussi ancienne que le Mithrama et qu’un groupe choisit par Aunhaël lui-même peut apprendre ses secrets, on dit que c’est une langue de pouvoir, une langue avec des attaches dans d’autres mondes, mais tous ceux connaissant ses secrets ne possèdent le droit d’en parler.


Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Mar - 16:06, édité 1 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Dra'an Dim 14 Juil - 1:36


Le jeu des Esprits


«Qui êtes-vous sombres Maleänis ? Ferez-vous entendre aux dieux eux-mêmes mes requêtes, mes désirs ? Seulement si je vous sers, eh bien je vous servirai, chers Maleänis, ne vous en faites pas. Ordonnez et j’obéirai. »

— Iraeeyl Orlyahel, Ancien Empereur des Terres Sombres

La base : Les Alaünis et les Maleänis
La religion est vue étrangement dans les terres désertiques. Le climat est cruel, la Chute a ravagé un pourcentage de la population presque aussi élevé que chez les Easÿels. La conception des dieux en est une que peu de gens peuvent bien commencer à comprendre, mais c’est dans la peur de ceux-ci que vivent les Dra’ani. Je fais ici une analyse générale pour les néophytes, mais il faut comprendre que cette religion est poussée, complexe et très différente de ce qu’on retrouve généralement sur les terres de Samudra. À l’origine de leur conception religieuse existent les Alaünis. Ce ne sont pas des personnes tangibles, elles ne l’ont jamais été et ne le seront jamais. Pour les Dra’ani, les Alaünis sont ce que nous pouvons considérer comme leurs ‘dieux’, des êtres vivants dans un monde distant et qui jouent à bâtir et détruire notre monde. Chaque humain est l’un de leurs pions dans cet énorme jeu régi par des puissances spectrales qui ne veulent rien avoir à faire avec les habitants de leur terrain de jeux, comme des enfants trop hautains pour leur adresser la parole. Cependant, on considère de façon générale que chacun de ces Alaünis est un être unique qui est de nature généralement assez bonne bien que généralement impétueux, demandant et égoïste. Pour traiter les demandes et les requêtes de leurs suivants, les Alaünis créent ou se choisissent des Maleänis. Ce sont des êtres, généralement intangibles, ou plus rarement cachés dans la forme d’êtres de tout type, qui s’occupent des serviteurs de chaque Alaün (forme singulière d’Alaünis), de leurs requêtes, de leurs demandes et de leur bien-être. Cependant, contrairement à leurs maîtres, si encore on peut les appeler ainsi, les Maleänis ont une conscience propre et n’ont pas tous une bonne nature. Ce sont des esprits invisibles, des puissances très importantes, mais qui, contrairement aux Alaünis aiment être adorées, et ont leurs goûts, leurs faiblesses, leur esprit. Ils sont des êtres à part entière, même s’ils n’existent pas nécessairement dans le monde physique.

Avec le temps, ces Avatars sont devenus les véritables figures mythiques des Dra’ani. Ainsi, ce sont les Maleänis qui sont vénérés, adorés. En fait, ces termes ne sont probablement pas exacts pour décrire la relation entre les Dra’ani et ces grandes puissances. La relation n’en est pas une d’appréciation, dans les cas majoritaires, mais une de peur, les Maleänis sont craints, on les sert dans la peur de ne pas vivre un autre jour, on les sert pour qu’ils parlent de nous en bien aux Alaünis.


Pour les novices : Comment servir les Maleänis
Les Maleänis sont des esprits complexes qui ont tous une façon de gérer leur culte, leurs serviteurs. Premièrement, ils ont tous leur propre humeur. Par exemple, on peut dire qu’Asanth est un esprit belliqueux de façon générale, mais c’est aussi un esprit passionné. On attribue à chacun des Maleänis des rites, des traditions, des danses, des chansons, des rythmes et des symboles, comme si chacun était une divinité propre, alors qu’ils ne sont en fait que des intermédiaires entre les véritables dieux et les mortels. La plupart instaurent leur règne par la peur, et incarnent des principes bien particuliers. Ils ont tous des rituels particuliers, et ils peuvent se fâcher si leurs serviteurs ne les accomplissent pas de façon journalière.

La plupart d’entre eux ne sont pas suffisamment puissants pour intervenir directement dans le monde. Ils doivent être invoqués par le pouvoir des prêtres et des chamanes, parfois même de sorciers. Ils pourront s’emparer d’un corps que leur offrira le maître de cérémonie pour une très courte période de temps ainsi, ils pourront offrir leur aide, demander des services, rendre des services. Parfois, ils consument la pauvre victime, d’autres fois cette victime est volontaire et d’autres fois elle est simplement sacrifiée au profit du Maleän. Je ne ferai pas ici une liste des différents Maleänis, il y en a beaucoup qui varient de région en région et leur culte est beaucoup trop présent. Chacun des rites associés à chaque Maleän dépend grandement de son humeur, de ses contacts avec les dieux eux-mêmes et de sa présence dans le monde. En général, on sert plus d’un Maleän, mais il devient difficile passé le nombre de trois de gérer toutes les jalousies de chacun et les rituels particuliers, heureusement que les Voix peuvent aider à mener correctement ces rituels et à guider les servants dans leur obéissance.

Lorsqu’un Maleän juge qu’un serviteur l’a suffisamment bien servi, il parlera à un Alaünis qui interviendra peut-être pour ledit serviteur, mais parfois c’est aussi sa colère qui se dirige contre les pauvres Dra’ani. La vie religieuse de ce peuple est particulièrement dangereuse.


Pour les experts : Comment servir les Alaünis
Rares sont ceux qui prennent le risque de servir directement les Alaünis directement, car ces puissances n’ont que très peu de temps à accorder à leurs suivants. Certains prennent tout de même le risque, se détournant de la voie des Maleänis, dans l’espoir infime que se retournent vers eux un jour les véritables dieux de leur monde. Cependant, les Maleänis n’aiment pas vraiment ces cultes qui existent depuis peu, alors que les Voix ne savent pas encore quoi en faire.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dra'an

Dra'an

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende des Mers :: Débarquement :: Contexte et règles :: Les races-