La Légende des Mers


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Bonne pioche et mauvais calcule [PV Vehya]

avatar
Eliott Odeline
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 49
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Bonne pioche et mauvais calcule [PV Vehya] Ven 2 Mai - 9:07

La place commençait peu à peu à se vider des centaines de personnes qui l'avaient fréquentées durant cette journée chaude et ensoleillée. Doucement, le soleil déclinait à l'horizon et les habitants et voyageurs se préparaient à affronter la nuit qui s'annonçait. Beaucoup de passant se dirigeaient vers les cafés, seul lieu qu'il leur restait pour se retrancher étant donnée que les échoppes fermaient peu à peu leur porte. L'une de ses personnes qui sillonnait la place se trouvait être Eliott Odeline. Mais pour l'heure, il était déguisé en Lazare Ezelior, riche marchand Naveediel. Il était richement vêtu et semblait prendre un malin plaisir à exposer sa fortune, raison pour laquelle il ne cherchait à cacher sa bourse remplie de pièces de métal et de quelques autres objets divers. Les passants regardaient de travers cet homme relativement grand, blond yeux bleus, affichant un sourire narquois sur son visage. Eliott adorait jouer ce personnage, notamment à cause de son assurance.

Eliott arriva devant un café dans lequel il entra sans hésitation. Le patron releva furtivement la tête dans sa direction mais n'y prêta guère plus attention. Néanmoins, celui-ci afficha un grand sourire lorsqu'Eliott lui commanda de quoi étancher sa soif, posant une pièce de métal bien en évidence sur la comptoir. Et tandis qu'il sirotait tranquillement sa boisson, il s'intéressa à une partie de carte acharnée entre ce qui semblaient être des marins. A la fin de la partie, il s'approcha des joueurs et, en s'efforçant de sourire et de paraître amical, Eliott les interpella :

"Messieurs, auriez-vous de la place pour un autre joueur ?"

Il posa sa main sur sa bourse pour forcer la décision, et prit place à la table. On distribua les cartes et les parties s’enchaînèrent. Eliott menait la conversation et entretenait la bonne humeur, racontant tantôt des nouvelles, tantôt narguant ses adversaires qu'il venait de détrousser d'une partie de leur fortune. Les heures passèrent, et les joueurs quittaient peu à eu la table. Le café commençait à se désemplir et il ne resta bientôt plus que trois joueurs encore prêt à jouer. "Enfin" se dit le jeune espion, "les choses vont enfin devenir intéressantes". Il prit soudain la parole, à la manière de Lazare Ezelior, le rôle qu'il était censé jouer :

"Que diriez-vous de pimenter les choses ! Je propose de mettre vos objets de valeur sur la table. Il faut que le jeu vaille la récompense ! Qu'en dites-vous messieurs ?"

Pour illustrer ses paroles, Eliott posa un petit coffret en argent sur la table, un objet d'une valeur certaine. Il observa ses adversaires et l'un d'eux refusa de jouer la partie. Mais le second, celui pour qui Eliott était venu ce soir, lui accepta de continuer. Eliott eut un sourire satisfait tandis qu'il distribuait les cartes. Ils jouèrent ainsi cinq parties, que l'espion perdit à chaque fois. Son adversaire, lui, était aux anges. Le voilà bien riche ! Jamais il n'aurait pensé amasser une telle fortune sur une soirée. Eliott restait serein, et décida de passer à l'action.

"Vous êtes bien chanceux ce soir, dit-il sur un ton de profonde frustration. Vous m'avez tout pris ! Excepté ... Mm, je ne pense pas que ça en vaille la peine"

"Quoi donc ?" demanda le marin, visiblement non content des objets qu'il avait déjà gagné.  La cupidité était le meilleur moyen d'obtenir ce que l'on voulait, voilà une devise d'Eliott.
Ce dernier regarda autour de lui, comme pour s'assurer que personne ne pouvait l'entendre, se pencha sur la table et sortit de son manteau un somptueux bijou. Les yeux du marin s'illuminèrent devant un objet d'une telle valeur.

"Je ne suis pas sûr de vouloir mettre ce trésor en jeu, vous n'avez rien sur vous qui puisse être aussi cher que ceci ..." intervint l'espion.

Eliott fit mine de le reprendre mais son adversaire l'arrêta, disant qu'il remettait tous ses gains en jeux. Eliott ricana :

"Savez vous exactement de quoi il s'agit ? Les métaux dans lesquels sont fabriqués ce collier sont les plus rares de la planète, et je ne parle même pas des pierres précieuses. C'est un objet unique ! Alors si vous n'avez rien exceptionnel à me proposer ..."

De nouveau, il voulut le reprendre mais le marin semblait hésiter. Finalement, il sortit un bout de papier de son manteau qu'il posa sur la table.

"Mon capitaine m'a chargé de remettre cette lettre aux archives de la ville. Il m'a assuré qu'il s'agissait d'un document de la plus grande importance, UNIQUE, et qui ne devait jamais tomber entre de mauvaises mains."

"Enfin ce que je voulais" pensa l'espion tandis qu'il faisait mine d'hésiter.

"Ca marche" finit-il par annoncer tandis qu'il répartissait une nouvelle fois les carte.

La partie fut brève, mais Eliott en sortit vainqueur. Il prit la lettre sur la table et reprit son bien, visiblement satisfait. Puis, il se leva et voulut quitter la table, sans oublier de remercier le marin effondré. Qu'il était naïf ! Comment avait-il pu laisser un inconnu prendre la lettre dont il avait la mission de protéger ? Ni une ni deux, le marin e précipita sur Eliott, pris au désarroi, et voulut lui arracher le papier des mains. Mais il ne parvint qu'à saisir son manteau, duquel tomba plusieurs cartes. Eliott ferma les yeux. Bien sur qu'il avait triché, mais il ne pensait pas qu'il se ferait prendre ! Le marin releva la tête vers lui, en colère et semblant prêt à tuer l'espion. "Tricheur" finit-il par dire tandis qu'il tenta d'asséner un coup de poing au visage du garçon. Celui-ci l'esquiva sans mal, mais n'avait pas prévu que d'autres clients dans la café se mettent à la solde du marin pour lui faire la peau. Sans chercher d'autre solution, il quitta le café précipitamment, poursuivi par cinq ou six hommes furieux. Sans lâcher le papier, il quitta la place et se dirigea vers les ruelles résidentielles. Malheureusement, il se prit les pieds dans son long manteau et s'étala, lâchant un juron avant de relever précipitamment. Ses poursuivant n'étaient plus très loin et il n'eut d'autre choix que de se réfugier dans une maison qu'il longeait, visiblement abandonnée. Il défonça la porte d'un coup de pied et se cacha à l'intérieur du bâtiment. Il retint sa respiration tandis que les hommes passaient devant la maison, sans le voir. Après quelques secondes d'immobilité et de silence, il put enfin recommencer à respirer et reprit son souffle. Il regarda la lettre quelques secondes et se dit en son for intérieur "heureusement que je suis bien payé par mon client, j'aurais presque pu croire que ça n'en valait pas la peine". Il regarda quelques secondes la pièce dans laquelle il se trouvait et aurait certainement éclaté de rire s'il n'avait pas remarqué la silhouette dans un coin. Il n'était pas seul ...
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonne pioche et mauvais calcule [PV Vehya] Mar 17 Juin - 11:21

Le temps pouvait passer très rapidement. Plus vite que l'on pourrait souvent se l'imaginer. Vehyä avait vécu une situation semblable. Tant de choses s'étaient produites depuis le jour où son oncle était venu le récupérer à la maison afin de l'entraîner sur son navire. Cette force inconnu qui avait quasi entraîné le jeune Easÿels à la dérive pour être ensuite récupéré par Aunhaël un être plutôt particulier. Le jeune homme demeura dans la demeure de son sauveur un certain temps. Il ne pouvait expliquer pourquoi, mais l'esprit noir semblait pendant son séjour sur ces terres inconnues, avaient cesser de se manifester. Ce qui procura à Vehyä une certaine quiétude et un repos de son être temporairement.

Durant ce séjour auprès d'Aunhaël il découvrit ce qui se camouflait à l'intérieur de lui. Un fragment d'un être puissant, un Easÿels ayant disparu depuis environ 10 000 ans. Le temps finit par revenir à la surface et il devait partir. Il devait retourner à Archelaüs. Il prit donc un bateau pour retourner sur les anciennes terres de son peuple sans savoir à quoi il devait s'attendre.

Son arrivée fut plutôt pénible. Vehyä ne reconnaît plus l'endroit. Tout était différent et tout lui paraissait sombre et austère. Seulement, il avait besoin de réponses. Il avait des questions qui continuaient de se manifester à travers son esprit. Il y avait aussi la crainte. Si cet être noir refaisait surface. Si jamais le jeune homme perdait à nouveau contrôle de lui-même. Que se passerait-il ? Il devait trouver des réponses, mais il ne savait pas qui aller voir. Son oncle semblait toujours disparu et Aidan se retrouvait à la guerre. Le neveu d'Eldir ne savait pas où pouvait être Ichiro non plus. Après un certain temps, le jeune homme finit par squatter une maison abandonnée. Il se fit ainsi un petit nid douillet pour pouvoir survivre tout en cherchant ses réponses.

Le jeune homme parvenait à subvenir à ses besoins en trouvant de petits boulots ici et là. L'ennui était que les Easÿels ne semblaient plus aussi imposants que jadis. Malgré tout, Vehyä n'abandonnait pas ses recherches. Tôt ou tard, il trouverait une personne qui saurait lui venir en aide et qui pourrait l'aider à mieux comprendre ce qui se trouvait en lui.

Il était perdu dans ses pensées lorsqu'un bruit se fit entendre. Lentement, il sortit de cette pièce qui lui servait de chambre pour agripper un morceau de poids et se diriger vers la source du bruit. Il était vrai que cette maison n'était pas réellement à lui. Sauf qu'elle avait été abandonnée et que personne n'avait semblé vouloir la reprendre. Les yeux bleus du jeune homme regardaient attentivement les lieux pour découvrir la source du vacarme. Un inconnu se trouvait devant lui.

« Qui êtes-vous ? »

La voix du jeune Easÿels était calme, mais on pouvait déceler une légère nervosité et crainte dans sa voix. Vehyä faisait de son mieux pour ne pas céder à la panique complète. Il devait se faire discret et ne pas se faire remarquer par les habitants de cette cité. L'ennui était que sa crainte des étrangers semblait vouloir transgresser ce pour quoi il luttait.
avatar
Eliott Odeline
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 49
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bonne pioche et mauvais calcule [PV Vehya] Dim 22 Juin - 16:30

Un jeune homme se tenait dans un coin de la pièce et Eliott se tourna vers lui. Malgré l'obscurité, il put aisément deviner que ce dernier tenait une arme dans les mains, certainement pour se protéger des éventuels intrus comme l'espion en ce moment même. Voyait-il mal ou était-ce un morceau de bois dans les mains du propriétaire ? Pathétique. Il valait mieux voir le bon côté des choses, il n'était pas tombé sur un garde armé jusqu'aux dents ou bien un de ces gros bras capable de vous assommer d'un seul coup. Parfait !

« Qui êtes-vous ? »

"Un espion poursuivi par ceux qu'il a voulu dupé" pensa Eliott. Il ne pouvait évidemment dire la vérité, surtout pas à un inconnu. Il était toujours habillé en Lazare Ezelior dans ses habits somptueux, mais ne pouvait utiliser cette couverture pour la simple et bonne raison que le jeune homme pourrait le tuer pour avoir quelques pièces, et il ne prendrait pas ce risque. Il lui fallait entrer dans le rôle d'un homme ne possédant aucun objet de valeur sur lui mais néanmoins habillé en noble pour une tierce raison. L'espion réfléchi à toute vitesse dans sa panoplie de personnages et finit par en trouver un correspondant parfaitement à celui exigé dans une situation si délicate. Un sourire narquois se dessina sur le visage du jeune homme et prit un air tout à fait désolé. Il n'avait aucun mal à entrer dans la peau d'un autre, surtout pas dans celui d'un de ses personnages fétiches. Ainsi, il commença son discours dans la langue du pays, s'efforçant d’imiter l'accent de la région :

"Pardonnez mon intrusion mais je ... Excusez-moi, je suis impoli. Je me nomme Grim Landro, secrétaire aux archives d'Archelaüs, et dans une bien mauvaise passe. J'avais pour mission de ramener un papier de la plus grande importance aux archives. On m'avait donné rendez-vous non loin d'ici, sur la place à quelques pas d'ici. Je m'étais costumé en noble, pour ne pas trop attirer l'attention. Mais ..."

Eliott prit l'apparence d'un homme honteux, ayant failli à sa tâche. Il attendit longtemps avec de continuer, comme s'il attendait que son interlocuteur le questionne, mais poursuivit sans son approbation :

"J'ai ... Des hommes me sont tombés dessus et m'ont réclamés de l'argent. Je n'avais pris avec moi que le strict minimum, bien évidemment. Hélas, mes agresseurs ne m'ont pas pris au sérieux. Vous pensez, un homme vêtu de la sorte sans un sous, c'est à se demander si je ne mentais pas. J'ai réussi à échapper à leur lames et n'ai trouvé pour seul refuge que cette maison, que je croyais abandonné. Et je m'en irait sur le champs si ces malfrats ne guettaient ma venue !"

Eliott se tourna vers la fenêtre et observa au dehors à la recherche d'un mouvement dans l'obscurité. L'espion remarqua une bande d'hommes au coin de la rue, et ne put s'empêcher de tiquer. Comment allait-il se sortir de là ? Il reprit son air innocent et confus lorsqu'il se retourna vers l'inconnu.

"C'est assez drôle mais ... Pourriez-vous m'héberger pour la nuit ? Je vous payerai, n'en doutez point ! Mais je ne pourrai regagner mes appartements sans me faire couper la gorge."

Eliott sourit. Il ne lui restait plus qu'à espérer que ce crétin le laisse passer la nuit ici. Il trouverait certainement un moyen de s'enfuir, par les toits ou par un souterrain. Mais il ne pouvait rien faire avec le jeune homme dans les pattes. Il ne pouvait le neutraliser, c'était contre tous ses principes. Il était espion, pas assassin après tout. Et le meilleur des espions qui plus est !
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonne pioche et mauvais calcule [PV Vehya] Mer 13 Aoû - 19:05

Vehÿa se demandait bien qui se trouvait là dans sa maison improvisée. Il espérait ne pas être à nouveau en danger. Si jamais il perdait la maîtrise de lui-même. Qu'est-ce qu'il allait bien arriver ? Le jeune homme faisait de son mieux pour demeurer le plus calme possible. Ses yeux bleu profond fixaient l'étranger en quête de réponses. Cet homme semblait plutôt en moyen, songea Vehÿa pour lui-même. Alors qu'est-ce que cet homme faisait là ? Que voulait-il ? Ce sourire. Ce sourire le rendait réellement nerveux et il avait l'impression qu'il couvait quelque chose de louche et malsain. Le danger semblait évident et l'idée stressait davantage le jeune neveu d'Eldiir. Si seulement son oncle était là. Si seulement il n'était pas laissé à lui-même.

Un secrétaire des archives d'Archelaüs. Cela pourrait peut-être l'aider à découvrir un peu plus sur la situation du moment dans cette ville quasi en ruine désormais. Pourquoi avait-il dû se vêtir en noble pour passer inaperçu ? Cela était sans aucun doute logique, songea Vehÿa toujours pour lui-même. Après avoir pris une bonne respiration le jeune homme sembla se calmer et il s'approcha de l'inconnu timidement en plongeant, son regard verrons, dans celui de l'homme.

« Cette maison est en effet abandonnée. Du moins, en quelques sortes. Je viens de revenir à Achelaüs après un long moment d'absence et je dois avouer que tout a légèrement changé en cinq ans. Je me nomme Vehÿa. Vous pouvez rester ici pour la nuit, je ne pense pas que vos poursuivants viennent jusqu'ici pour vous récupérer ou tenter d'avoir de l'argent. »

Il alluma le petit foyer de la maison pour ensuite déballer un pain qu'il avait chipé un peu plus tôt dans la journée au marché et en tendit un bout à l'homme.

« Vous n'avez pas besoin de me payer monsieur. Je vous demanderais seulement de ne pas dire que vous m'avez vu ici. J'ai cru remarquer que les Esyëal n'étaient plus aussi bienvenues qu'autre fois. Dites-moi, pourriez-vous me parler un peu des changements qui se sont produits pendant la guerre ? J'étais plutôt loin d'ici et de cette guerre. J'étais revenu ici dans l'espoir de retrouver mes proches, mais je dois avouer que je me sens un peu perdu ici. »

Vehÿa se rapprocha de l'homme pour qu'il puisse mieux voir son visage et son teint délicatement pâles. Il espérait ne pas être tombé sur une de ces personnes qui lui voudraient du mal. Après tout, il n'était pas encore certain de pouvoir maîtriser ses pouvoirs à nouveau. Il y était parvenu durant cette période où il vivait un peu couper du monde, mais là tout semblait complètement différent. Il prit une bouteille de vin et l'ouvrit maladroitement pour verser dans deux coupes et en tendit une à son invité improviser.
avatar
Eliott Odeline
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 49
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bonne pioche et mauvais calcule [PV Vehya] Mer 20 Aoû - 8:30

Eliott venait probablement de réussir son coup en se faisant passer pour le secrétaire des archives de la ville puisque son hôte ne l'avait pas encore mis à la porte ou tranché la gorge. C'était un bon début. A première vue, le jeune homme n'avait pas l'air hostile et accepta la proposition qui consistait à passer la nuit en sécurité. Il garderait tout de même un œil sur les environs et son hôte durant la nuit s'il ne partait pas avant l'aurore. L'espion accepta le morceau de pain que lui tendait le garçon puis la coupe de vin qui suivait. Il venait d'écouter l'histoire du jeune homme dont il ne connaissait toujours pas le nom. Mais sa question concernant la guerre décontenança Eliott au plus haut point. Où pouvait-il bien être ces dernières années pour ne pas avoir entendu parler de l'issue du conflit qui opposaient les Asheti et les Easÿels ? Partout dans le monde connu, on connaissait les conséquences de la fin de cette guerre vieille de près de deux siècles. Il fallait dire que ça n'arrivait pas tous les jours. A toute vitesse, l'espion réfléchi à la réponse qui semblait le plus appropriée. Le ton qu'il choisi se révéla apaisant et profondément désolé :

- La guerre prit fin il y a deux ans et se solda par un retrait des Easÿels, et donc une victoire des Asheti. Voilà pourquoi votre peuple n'est plus réellement la bienvenue sur ces îles. Si vous aviez de la famille ici auparavant, je ne crains fort qu'elle n'y soit plus.

Inutile de préciser qu'elle était probablement morte à l'heure qu'il était puisque la guerre avait fait de nombreuses victimes civiles. En effet, les Asheti ne s'étaient pas gênées pour foutre dehors les malheureux perdant, peu importait qu'ils soient riches ou pauvres, enfants ou vieillards. Les vainqueurs avaient sans doute besoin de temps pour accepter l'issue de cette querelle et pardonner à leurs anciens ennemis. Qui sait quand ces deux peuples redeviendraient enfin alliés ? Seul le temps  le dira. Eliott avait partiellement participé à ce conflit, dans l'ombre évidemment, travaillant pour l'un et l'autre camp en fonction de la somme mise en jeu. Mais il s'était vite désintéressé de ces chamailleries sans fin pour se concentrer sur d'autres affaires plus importantes et mieux rémunérées à l'étranger. L'espion leva sa coupe et regarda son hôte avant de porter un toast :

- Je lève mon verre à votre générosité, et prie silencieusement pour que vous retrouviez ceux qui vous sont chers.

Après quoi il but quelques gorgées vin, certes pas des meilleurs, mais assez satisfaisant en matière de gout. Il n'en avait rien à faire que ce jeune homme ait perdu sa famille, il fallait bien apprendre un jour à battre de ses propres ailes. Il espérait juste qu'il ne lui demanderait pas son aide pour les retrouver en utilisant son statut de "secrétaire des archives". D'ailleurs, il aurait bien du mal puisqu'il ne savait même pas si la ville possédait des archives.
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonne pioche et mauvais calcule [PV Vehya] Jeu 4 Sep - 14:11

Peut-être que cet inconnu allait pouvoir l’aider à retrouver ses proches. Peut-être allait-il pouvoir l’aider à avoir des réponses. Ainsi donc, les siens étaient partis autre part. Les Esaÿel n’étaient plus sur ces terres, mais où étaient-ils maintenant? Comment allait-il pouvoir retrouver les siens si toutes les personnes qu’il connaissait ne vivaient plus dans cette vaste ville? Vehÿa semblait un peu triste à la nouvelle qu’il venait d’entendre. Son regard s’assombrit un court instant. Qu’allait-il devenir maintenant? Il était seul et son peuple n’était pas bienvenu à Archelaüs. Il était totalement seul au monde maintenant et n’avait toujours pas pu retrouver sa mère et son oncle. Il sentait son être bouillir en lui et la peur envahir son esprit et son corps.

La voix de l’homme sortit le jeune Esaÿel de ses pensées. Presque avec un léger sursaut. Il plongea son regard intense dans celui de l’inconnu tout en essayant tant bien que mal de ne pas céder à la panique. Vehÿa savait que trop bien ce qui lui en coûtait de laisser la peur l’envahir, mais contrôler son esprit semblait pour le moment très dur à y parvenir. Malgré tout, un faible sourire se manifesta sur le visage du jeune neveu d’Eldiir. Un sourire doux, mais amèrement triste. Il aurait voulu rester là où il avait ressenti la sécurité. Il aurait voulu vivre avec cette personne qui l’avait jadis sauvé des eaux.

Vehÿa se leva brusquement pour se diriger vers une des fenêtres de la maison. Son regard fixait ainsi le ciel étoilé alors que la rage semblait vouloir l’envahir. On avait chassé son peuple, probablement tuer sa seule famille qui lui restait. Il était à nouveau seul sans savoir où il devait aller pour avoir des réponses à toutes ses questions. Lentement, sa main gauche sur l’œil situé du même côté alors qu’il pouvait sentir tout son être trembler sous l’émotion.

« J’étais venu en espérant retrouver Aidan… il est peut-être le seul à pouvoir m’aider à retrouver oncle Eldiir… Elle peut donc venir me prendre maintenant… je suis seul dorénavant… »

Il avait parlé ou plutôt murmuré ses dernières paroles. Le neveu d’Eldiir était totalement perdu et plus ses émotions semblaient augmenter en intensité et plus son œil lui faisait atrocement mal.

« Je dois partir d’ici… je n’ai plus rien ici pour moi… maintenant, je comprends pourquoi les gens me regardaient ainsi… puisque les Esaÿel ont tous été tués ou expulsés de cette ville. Vous savez où ils sont partis. Où dois-je aller? »

Lentement, cette aura qui n’avait pas fait surface depuis très longtemps se manifestait à nouveau tout autour de Vehÿa. Le jeune homme tomba sur les genoux sans pour autant retirer sa main de son œil où on pouvait voir la puissance du mal. Une noirceur qu’il avait cru parvenir à maitriser.
avatar
Eliott Odeline
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 49
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bonne pioche et mauvais calcule [PV Vehya] Mer 24 Sep - 12:37

Eliott ne fit pas attention lorsqu'on son hôte se précipita vers la fenêtre sous l'effet du choc émotionnel qu'il venait de recevoir. L'espion regarda la scène d'un air désintéresser et fit un effort pour ne pas soupirer à la remarque du jeune homme. Il ne connaissait pas l'histoire de Vehyä mais ne doutait pas qu'elle devait être très sombre. Eliott reporta son attention sur son verre et parcourut la pièce en attendant la suite. Il releva tout de même la tête sur le jeune homme lorsqu'il entendit les questions qu'il lui posait. Il prit tout de même la peine de réfléchir à des réponses convenables. Les Esaÿels étaient partis un peu partout et nul ne savait vraiment s'il existait encore une communauté digne de ce nom. Impossible donc d'envoyer le garçon sur une piste pour une quête qui s'annonçait périlleuse et insensée, à moi qu'Eliott ne lui donna de fausses informations ? Qu'y gagnerait-il après tout ? Autant lui dire la vérité. Eliott repris son air de petit bureaucrate sincèrement navré avant de vouloir formuler sa réponse à voix haute. Mais avant qu'il ne puisse dire le moindre mot, Vehyä s'écroula en se tenant la figure. Celui-ci était dos à l'espion et ce dernier ne pouvait donc pas voir ce qu'il faisait exactement. Intrigué, il s'approcha de lui en tendant le bras. Il posa une main sur l'épaule du jeune homme en demandant simplement :

- Est-ce que tout va bien ?

Il aurait sincèrement voulu qu'il réponde. Non pas pour l'aider, mais pour être au courant de ce qu'il se passait. Eliott ne supportait pas de rester dans l'ignorance, un de ses principaux défauts. il aurait très bien pu aussi partir en courant et ainsi sortir en priant de ne pas se faire repérer, mais il n'y pensait même pas. Comprendre ce que son hôte avait, voilà sa principale préoccupation
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bonne pioche et mauvais calcule [PV Vehya]

Bonne pioche et mauvais calcule [PV Vehya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende des Mers :: Mers des Douleurs :: L'achipel ouest :: Archelaüs :: La place d'Arimaël-