La Légende des Mers


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Animalisme (Asheti)

avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Animalisme (Asheti) Lun 17 Mar - 9:22

head

Animalisme



S’il est une discipline magique qui se tourne vers l’intérieur de l’être, c’est bien celle de l’animalisme, la voie mystique raciale des Asheti. De par leur vision du monde, les Asheti considèrent que chacun d’entre eux possède un animal totem, qui le guide et l’influence, dont découle sa personnalité. Cette croyance est présente chez toutes les tribus, bien que plusieurs formes et approches de la présence de l’animal intérieur existe. Il existe deux approches principales à cet animal totem.


Le guide


Cette approche posée fait de l’animal totem de chaque personne un guide. Ce guide peut servir de mentor, d’ami ou encore de conscience. Ses rôles multiples peuvent varier d’un individu à l’autre. Le guide forme un lien intime avec la personne qu’il suit et ce lien profond est virtuellement indestructible. Invisible aux yeux des autres, beaucoup de membres des autres races considèrent cet esprit comme pure fabulation, mais il est possible, dans certaines circonstances, que celui-ci prenne une forme physique.

Cet être spirituel aide, apaise et guide. C’est généralement la voie que suivent les grands chamanes, mais cela peut varier d’une tribu à l’autre.


La bête


Vision plus brutale et guerrière de l’animal totem d’un Asheti, la Bête est l’animal intérieur incarné. Contrairement au guide, il n’est pas extérieur, il fait partie même de l’Asheti. Il lui prêtera sa force, partagera ses attributs. Dans les tribus guerrières, les plus grands combattants et les champions ont une symbiose presque parfaite avec l’animal qui les habite. Malheureusement, la Bête est puissante et elle peut tirer même le plus fort des hommes dans la plus profonde des abysses.


La Bête incite souvent au combat, forçant l’Asheti à suivre sa nature primale et à suivre ses instincts les plus basiques, mais la nature de l’animal intérieur modifie ses aspects et les impulsions qu’elle donnera à son maître.


Comment utiliser l’Animalisme ?


Cette voie mystique, contrairement à plusieurs ne peut être enseignée, ni par les livres, ni par des professeurs. C’est une voie extrêmement personnelle que choisissent de développer de nombreux Asheti. En général, tous les Ahseti suivent un rituel à l’adolescence leur permettant de découvrir leur animal intérieur. Dès que leur animal est découvert, ils pourront pratiquer l’animalisme, pour peu qu’ils acceptent leur animal totem. En général, l’animal est garant de la personnalité d’un individu, mais il arrive que certaines personnes rejettent leur animal, peut-être à cause de certains différents, ou de l’incompréhension de ce choix.

Ainsi, pour pratiquer l’animalisme, il est nécessaire d’accepter la présence de son animal totem. Il faut tenir compte de son existence et accepter sa nature, que cet esprit soit un Guide ou une Bête. Une fois cet animal accepté, l’Asheti doit communier avec celui-ci, trouver un lieu en son for intérieur où habite cet esprit intangible et apprendre à l’apprivoiser. Ceci se fait souvent par la méditation, mais il arrive que ce soit au sein de la bataille que certains animaux communient vraiment avec celui qu’ils habitent.

C’est en tissant des liens avec son animal intérieur, en nourrissant leur relation, que les capacités d’animalisme deviennent plus fortes et prégnantes. Cette discipline repose beaucoup sur la méditation et sur le développement personnel d’un individu. Si certains chamanes sont capables de guider d’autres Asheti dans leur quête, celle-ci reste incroyablement personnelle et ne peut être partagée. Il est donc inconcevable qu’existe l’enseignement de cette discipline.


Exemple de capacités


Capacités simples :
Murmures anciens (Guide) : L’animal intérieur de l’Asheti lui murmure une information de son choix sur un lieu, une époque ou un sujet. Il faut que cette information ait un lien avec la nature, la géographie, la navigation, ...
Les yeux de la bête (Tous) : En se liant avec son animal, l’utilisateur peut sur développer son sens de la vue. Ceci est impossible si son animal totem est aveugle.
Les oreilles de la bête (Tous) : En se liant avec son animal, l’utilisateur peut sur développer son ouïe. Ceci est impossible si son animal totem est sourd.
Les griffes de la bête (Bête) : De grandes griffes (ou serres) poussent sur les doigts de l’Asheti. Il pourra se servir de ces armes naturelles avec la plus grande aisance.
Résistance de la Bête (Bête) : L’Asheti devient plus résistant aux intempéries (à la pluie, la grêle, le vent, la chaleur, le froid...) ce qui lui permet d’habiter plus aisément dans des environnements hostiles.
La prévoyance animale (Guide) : Le guide reste aux aguets en suivant son protégé, il peut donc lui indiquer les dangers à prévoir. Ceci augmente la réactivité de l’Asheti qui aura une connaissance instinctive des danger qui l’attendent et pourra réagir en fonction de ces connaissances surnaturelles.

Capacités avancées :
La langue des animaux (Guide) : Ce sort permet d’utiliser son Guide comme interprète entre le monde des Asheti et des animaux. Il sera donc possible de parler avec les animaux présents.
L’appel des animaux (Guide) : Le guide émettra un appel inaudible pour les oreilles les moins affinées, mais perçu par les animaux qui accourront vers l’origine du bruit. L’attitude de ces animaux est généralement positive face au Guide et à son protégé.
La vision de la Bête (Tous) : Partageant sa vision avec celle de son animal intérieur, l’Asheti peut maintenant voir dans les noirceurs les plus sombres dans des teintes de noir et blanc.
L’odorat de la Bête (Tous) : Partageant son odorat avec celui de son animal intérieur, l’Asheti peut maintenant sentir les traces les plus fines d’odeurs, repérer la présence d’autres êtres et les traquer grâce à leur odeur. Les odeur trop fortes causent un malaise qui peut aller jusqu’à la nausée.
La morsure de la Bête (Bête) : La mâchoire et la dentition de l’Asheti se déforment et prennent la forme de celles de son animal totem, lui offrant une morsure puissante.
La vitesse de la Bête (Bête) : Les muscles des jambes se déforment, ses jambes se replient. L’Asheti se déplace maintenant plus rapidement que ceux de sa race, capable de bouger avec grâce dans les bois et de sauter rapidement.
La force de la Bête (Bête) : Les muscles de l’individu saillissent et il gagne une force impressionnante. Ce sort existe aussi pour d’autres attributs tels que la perception, le charisme, l’agilité, ...
La peau de la Bête (Bête) : La peau de l’Asheti se durcit ou se couvre d’écaille, ce qui le protège contre les attaques portées contre lui.
L’emprise de l’Esprit (Guide) : Même s’il est intangible, le Guide attaquera l’être désigné par son protégé et même s’il ne lui causera pas de dommage, il sera possible de retenir sa victime, l’empêchant de bouger, ou ralentissant ses mouvements.
La barrière spirituelle (Guide) : Le guide entrave les attaques à distance contre son protégé, s’interposant entre celui-ci et les projectiles.[/list]

Capacités de maître :

Partage des sens (Guide) : Le protégé s’empare pendant un court instant de la forme intangible de son animal totem, partageant ainsi ses sens. Il peut aussi le guider à des endroits autrement impossible d’accès (au-delà d’une porte verrouillée, sur un autre étage, ...) et utiliser ses sens. Cela laisse malheureusement son propre corps en danger, même s’il sera prévenu par son guide si quelqu’un s’approche.
Guide de chair (Guide) : Ce sort permet de donner une forme tangible à l’animal totem qui pourra ensuite se battre aux côtés de son maître. Cet animal est généralement plus fort, plus rapide et plus intelligents que ses congénères.
Bête de chair (Bête) : Ce sort offre à l’utilisateur une forme hybride entre sa forme humanoïde et celle de son animal intérieur. Cette forme sera plus forte, plus rapide, plus vive que sa forme habituelle, malheureusement il est plus difficile pour l’Asheti de penser clairement sous cette forme.
Le hurlement de la bête (Bête) : L’Asheti laisse échapper un long hurlement à glacer le sang qui paralyse ou effraie toutes les cibles se trouvant jusqu’à 30 mètres de lui.
Aspect de la bête (Tous) : L’Asheti se transforme en son animal totem.
Aspect du Guide (Guide) : L’Asheti devient intangible, mais toujours visible, sous forme de poussière, ainsi les attaques directes ne l’affectent que très peau, malheureusement, il ne peut plus attaquer directement.

Ces sorts ne sont que des exemples de ce qu’il est possible d’accomplir grâce à l’animalisme. Chaque personne pratiquant cette voie mystique a sa façon personnelle de la développer. Les sorts sont génériques et ne peuvent être utilisés que s’ils respectent la thématique de l’animal totem choisi. Par exemple, un Asheti avec un animal aquatique pourrait se voir octroyer la faculté de respirer sous l’eau ou de devenir un excellent nageur.


La lycanthropie...?


Bien que la lycanthropie classique n’existe pas sur la Légende des Mers, une malédiction s’en rapprochant s’abat sur certains Asheti qui perdent le contrôle de leur bête. En effet, certains d’entre eux se laissent envahir par l’esprit primal de la bête qui les accompagne et bientôt, ils perdent l’esprit et ne sont plus que cette horrible Bête qui tue et massacre sans pitié. Personne ne connaît les véritables causes de cette malédiction, mais on rapporte que ces êtres devenus cruels par leur faculté reviennent rarement, voire jamais à eux-mêmes et que la seule façon d’arrêter les massacres qu’ils causent est de mettre fin à leurs jours.

Animalisme (Asheti)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende des Mers :: Débarquement :: Contexte et règles :: La magie-