La Légende des Mers


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Chant des héros (Laikens)

avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Chant des héros (Laikens) Jeu 16 Jan - 13:16


head

Le Chant des Héros

Pour les peuples Laikens, le Chant des Héros est bien plus qu’une simple collection d’histoires et de poèmes. Pour les sociétés guerrières des mers du nord, ce chant est l’âme même d’une race, et ces héros sont ce qui soutiennent toutes les cultures laikennes et unit les tribus et les royaumes dans leur sang. Le cœur des Lai8kens bat au rythme de ce chant qui résonne sur leur territoire depuis si longtemps que personne aujourd’hui ne peut prétendre en connaître l’origine véritable. Ce poème subsiste dans la tradition orale depuis des milliers d’années. Il a donc enduré les pires épreuves : les guerres comme la Chute, et pourtant il subsiste. Il est admis que rien ne peut empêcher le Chant de se perpétuer et de continuer de grandir.

Le Chant des Héros, dont le nom diffère selon les dialectes, est un poème composé de milliers de vers relatant les hauts faits des plus grands héros laikens. Les vers de taille variable sont souvent cités dans la langue ancienne des laikens, qu’il est impératif de maîtriser pour se voir imparti de quelque forme de pouvoir. Les aventuriers les plus arrogants espèrent bien souvent voir leur nom et leur histoire être annexés au Chant, cela arrive très rarement du temps de leur vivant. Selon les régions et les version, le Chant actuel relate l’histoire de 150 à 400 héros. On dit que cinq skalds légendèrent connaissent tous les vers et que lorsqu’ils se rencontrent, ils décident ensemble quels héros passeront dans la légende et de qui sera oublié. Cela n’est peut-être que rumeurs, mais nombre de bardes disent avoir entendu les vers au sujet du grand Aevar Dirckse (grand-père de Venceslav Dirckse) murmurés par le vent, et que tous avaient entendu les mêmes mots.

Voici quelques uns des héros les plus connus, dont les vers sont souvent cités :

  • Éliz de Platine : Impartie de la force de Foreän, la guerrière aux écailles de platine a su repousser les hordes de démons qui ont envahi son pays. Si, malgré ses efforts, les démons ont su détrôner les humains, on dit que la pointe de sa lance est toujours douloureuse dans le flanc du maître de ces immondes créatures.
  • Arancar, l’élu de Zaran : Dans une contrée paisible, Arancar a tenté de faire briller le soleil de son maître, Zaran, le dieu des hommes. Il n’a pas su voir la noirceur qui l’engloutissait peu à peu et en temps, le héros de Zaran est devenu le fourbe de Niam.  Il s’est racheté sur son lit de mort, offrant son âme pour protéger le dernier temple de Zaran dans les mers du sud.
  • Annabel aux yeux de fauve : On dit de la jeune Annabel qu’elle serait née au creux d’un chêne, ou y aurait été laissée par sa mère. Nourrie des forces de cet arbre, elle a grandit dans la nature jusqu’à ce que les hommes amène la guerre chez elle. Elle a protégé son arbre jusqu’à ce qu’on la force à partir. Ramenée au château du roi, on s’en est occupée tant bien que mal, mais coupée de son monde, elle a perdu sa force de vivre. Loin de son arbre et de sa nature chérie, elle s’est transformée en pierre, aux pieds mêmes de l’homme qu’elle implorait de sauver ce qui restait de la grande forêt de Marily.
  • Capitaine Tyvrok Byron, dit Œil d’or : Le capitaine Byron était un grand navigateur et lors de la Chute, il a affronté mers et tempêtes pour trouver un abri pour tous les passagers effrayés qui se cachaient dans la cale de son navire. Il trouva, dit-on, une île, mais les flots se levèrent avant qu’il ne put l’atteindre. Il dirigea son navire comme un maître, pour que celui-ci se loge entre deux pics rocheux. Tous étaient sain et sauf, à l’exception du capitaine, resté sur le pont, qui perdit la vue à cause des éclats de bois. Il continua néanmoins sa carrière, il est même dit qu’il affronta à lui seul un Eishen pour permettre à son équipage de fuir. Il n’a jamais été revu vivant, mais certains croient que cet homme a fini ses jours à Nadir.


Pour pouvoir emprunter les pouvoirs d’un héros, il faut d’abord avoir une affinité avec celui-ci. Ainsi, tous ne seront pas capable d’invoquer la puissance d’Éliz. Une personne au cœur sombre pourrait difficilement faire appel à celle-ci. De plus, il est nécessaire de connaître et de prononcer les vers nécessaires pour atteindre le bon niveau de synchronisation avec le héros pour obtenir divers pouvoir. Par exemple, pour obtenir la lance d’Éliz, il faudra prononcer les 16 premiers vers de son histoire. Invoquer la puissance des Héros n’Est donc pas une mince affaire et il faut un certain temps de préparation.
Voici les éléments important d’une bonne invocation :

  • Transe préparatoire : Il nest nécessaire pour appeler les Héros d’être au calme et de pouvoir entre dans une transe qu’il faut garder. Cette transe est brisée par la présence d’un attaquant ou par la nécessité de bouger. Certains mages se spécialisent dans l’art d’appeler les Héros en combat, mais ils acceptent en échange de la diversité possible des pouvoirs plus limités de chaque héros. Plus la transe est longue, plus les pouvoirs attribués sont conséquents.
  • Objet de focus (facultatif) : Certaines reliques ayant appartenu à certains héros ou ayant une grande connexion avec ceux-ci peut aider à concentrer l’énergie des Héros, et à attirer leurs pouvoirs. Ceux-ci peuvent aider à avoir une meilleure synchronisation, ou tout simplement à garder les pouvoirs offerts par les héros actifs plus longtemps.
  • Chant : Chaque niveau de synchronisation demande un nom de vers, cela est indépendant du temps de transe ou de l’objet de focus. Pour débloquer certains pouvoirs, il faut connaître et réciter les bonnes paroles.


La durée de chaque pouvoir varie grandement. Certains pouvoirs sont actifs pendant plusieurs heures, d’autres quelques minutes et d’autres encore sont instantanés mais demandent un temps avant de pouvoir être utilisés à nouveau. La durée maximale de synchronisation est limitée par le niveau de synchronisation attaint, cependant utiliser les pouvoirs et maintenir la synchronisation est très fatiguant pour le corps et l'esprit. Il n'est pas rare de voir des neophytes s'écrouler avant la fin d'un combat parce qu'ils ont mal prévu cet épuisement.

Finalement, il est possible de faire appel à plus d'un Héros, et les experts peuvent maintenir de deux à cinq synchronisations simultanées, mais certains Héros sont si exigeants ou véhéments face à d'autres qu'ils causeront du mal à ceux qui osent les appeler. Cet art complexe demande de savoir faire prevue d'un certain équilibre, et si beaucoup le pratiquent simplement, les véritables maîtres sont excessivement rares.

Spoiler:
 



Dernière édition par L'Érudit le Sam 12 Avr - 23:56, édité 4 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Chant des héros (Laikens) Mar 11 Mar - 13:44


Éliz de Platine


C’est sur les grandes et vierges plaines de soleil baignées
que le regard de la justice, ce matin-là s’est tourné.
Dans la brume matinale, seuls les vagissement de l’enfant naissant
perçaient le silence du village, sur lequel veillait Foreän.

Elle serait son élue, il le savait, son bouclier, sa lance
mais elle aurait quelques années pour goûter son enfance,
puis au temple elle irait, où elle apprendrait et comprendrait
le bien qu’elle ferait, les démons qu’elle écraserait.


    Ces vers confèrent les pouvoirs suivants :
  • Protégé de Foreän : Tant que les actions de l’invocateur sont justes, celui-ci sera guidé par la foi, et il ne pourra se perdre, sachant toujours où se trouve le nord, la ville et le temple le plus près.
  • Connaissances infernales : Toutes les actions de l’élu pendant la durée de la synchronisation sont majorée selon le niveau de celle-ci.


La route semble longue jusqu’à Garamond, infinie.
C’est son premier voyage depuis l’enfance sur ces vertes prairies.
Le cadeau reçu de la justice même l’a changée, l’a transformée.
D’écailles platine son visage est recouverte, la marque de l’exalté.

    Ces vers confèrent le pouvoir suivant :
  • Peau de platine (mineur) : Pour une durée de quelques minutes, une seule fois durant l’invocation, la peau de l’invocateur se recouvre d’écailles de platine, comme celle d’Éliz, donnant une résistance mineur au feu et à l’électricité, et augmente sa résistance aux armes (à l’exception de celles alimentées par la poudre noire).


Ceux qui la voient sur son cheval montée, la reconnaissent
Éliz de platine, choisie de Foreän, qui ne cherche ni richesse,
ni pouvoir, seulement le Bien et la Justice. Ce phare illumine
les terres, et sa lance terrasse les créatures malignes.

    Ces vers confèrent le pouvoir suivant :
  • Lance de Foreän (mineure) :Une lance à la pointe de platine apparait dans la main de l’invocateur. Celui-ci sait comment s’en servir instinctivement. Cette magnifique arme disparait après avoir quitté la main de l’élu pendant plus d’une minute et personne d’autre ne peut s’en servir au risque de la voir disparaître.


Car la justice seule n’a pas regardé ce beau continent.
Des sombres abysses, par l’erreur d’un innocent,
de grands démons assoiffés de sang se sont levés,
et sur le monde, ils marchent, par centaines et milliers.

Ils déferlent et son menés par une grande ombre,
ils s’abattent sur les terres, ils les inondent,
ils sont suivis de cadavres et précédés d’immondices,
ils laissent sur leur passage la mort, la haine et le vice.

    Ces vers confèrent le pouvoir suivant :
  • Peau de platine : La résistance au feu et à l’électricité augmente, et s’ajoute à celle-ci une résistance au poison ainsi qu’à la corruption.


Ils s’avancent sur les châteaux, conquièrent les terres,
Les démons ont berné le peuple, le roi, et ils espèrent,
que leurs victoires se poursuivront, que leur conquête,
sera finale, et que bientôt les humains ne seront plus que bêtes.

Mais le cœur pure de la dame de platine, tel un fer chauffé
brille alors que sa lance massacrait ces créatures enragées.
Par le grand K’zarth, elles étaient menés au combat,
La lame et la haine de la paladine vers lui se tourna.

    Ces vers confèrent le pouvoir suivant :
  • Monture du juste : Une fois par invocation, pour une durée de deux heures par niveau de synchronisation, une monture céleste apparaîtra aux côtés de l’invocateur. Cette créature lui sera entièrement fidèle, mais n’obéira pas à des ordres qui compromettrait inutilement et directement sa vie. Cette créature ailée ressemble à un cheval avec des ailes de dragon et des écailles de platines.


Dans le cœur de la bataille, elle chargea sans hésiter,
convaincue d’avoir le Juste à ses côtés, elle se laissa porter.
Si elle perdit la vie dans l’assaut, sa lance dans le flanc,
le démon dût reculer avec ses troupes, retourner dans son plan.

    Ces vers confèrent le pouvoir suivant :
  • Souffle électrique : Deux fois par minutes, l’invocateur peut souffler une décharge électrique sur dix mètres devant lui. Celle-ci, fort dommageable pour ses ennemis, ne fait aucun mal à sa monture céleste.


La pointe de la lance cassée de la dame de platine sera
une plaie ouverte et béante qui jamais ne guérira,
un souvenir d’une défaite amère marquée d’une douleur
chez un ennemi cruel, ce qui apaise la rancœur.

    Ces vers confèrent le pouvoir suivant :
  • Lance de Foreän (majeure) : La lance de Foreän devient un éclaire qui traverse l’armure des ennemis du Juste. Cet éclair divin brûle et électrifie ceux qui osent s’attaquer à l’élu de Foreän et se montre particulièrement dangereuse contre les démons.


Chant des héros (Laikens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende des Mers :: Débarquement :: Contexte et règles :: La magie-