La Légende des Mers


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Kalëdra (Easÿels)

avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Kalëdra (Easÿels) Sam 7 Sep - 22:47


head

Kalëdra

Étrangers à notre monde, les Easÿels ont amené avec eux l’art du Kalëdra. Cet art ancien confère aux mots et à la parole une puissance inimaginable. Incapables de simplement accepter ce monde tel qu’il est, les enfants des cieux ont cherché à analyser ce monde, à le décomposer et à réduire chacun de ses éléments à la plus petite de ses formes, le ka-ë. Ces éléments sont à la base même du Kalëdra.
Cet art mystique allie le langage, la musique et la magie. Celui-ci devient à la longue un mode de vie. Découvrir chaque ka-ë est une tâche difficile qui demande temps, recherche et méditation. Ainsi, les pratiquants sont bien souvent des ermites ou des sages, car cette voie mystique est indissociable de la connaissance du monde.

Les ka-ë sont des particules indescriptibles, ils ne sont pas liés à un seul objet : ils représentent des concepts pointus et intimes composant toute chose ou être. Si certains ka-ë se sont transmis au cours des siècles pour devenir plus connus parmi les pratiquants, il y en a une multitude qui est encore inconnue des plus grands sages. Les ka-ë généraux permettent d’affecter de façon mineure chaque élément du monde.

En composant des phrases complexes et musicales, les Easÿels qui pratiquent cet art peuvent modifier certaines facette d’une création. Les plus puissants pratiquants sont capables de déconstruire, reconstruire et modifier de grands segments de la réalité. De la même façon, ces ka-ë puissants peuvent affecter un individu unique et le changer dans sa nature profonde, faisant du kalëdra un des arts mystiques des plus puissants, incompris et craints.

Les compositions mineures n’affectent la cible que de façon superficielle. Il n’est donc pas possible de changer de grandes surfaces ou de retirer de grands pans de la réalité. Les compositions intermédiaires incluent les effets qui changent la matière de façon significative ou les aptitudes d’une cible. Ces compositions peuvent aussi affecter ce qui est intangible, conceptuels. Les compositions majeures sont capables d’affecter des créations uniques ou des êtres, de modifier certaines qualités intrinsèques, voire des souvenirs. Finalement les compositions magistrales sont si extraordinaires qu’on ne les attribue qu’à Samaël lui-même ou à ceux qui portent son sang.


Exemples de compositions mineures

Itska un’altaën laëlia ukutsun

    Cette composition change la couleur d’une feuille de papier, d’un parchemin ou d’un papyrus. Il existe différentes variations de cette composition permettant de créer différents effets de couleur.

Ma’tsuën larel’taë im’a duël

    Cette composition allonge considérablement une épée longue sans en compliquer son utilisation, ce qui augmente sa portée. Plusieurs variations de cette composition existent pour différentes armes.

Juäk’ur laeÿan jaän

    Cette composition augmente la force sonore d’un bruit spécifique. Une composition majeure existe pour augmenter la portée de la voix, mais celle-ci peut servir, par exemple, à rendre assourdissant le bruissement des feuilles.



Exemples de compositions intermédiaires

Ka’lëdo utsian e-irian kalëdra

    Cette composition confère à une créature une intelligence supérieure à celle de ces congénères. Ce changement ne peut s’effectuer que sur des animaux. La composition de base affecte les oiseaux de proie, mais des compositions pour les chevaux ou les canins sont connues.

Etriä tael-ji ga’duath duël

    Cette composition transforme le bras d’une créature en une lame affilée recourbée connue sous le nom de « Duath », de par le nom de la composition. Lorsque cette « faux » siffle, elle fait résonner le pouvoir du kalëdra.

Juäk’ur ut’maah etriä ji’ishi jaän

    Cette composition augmente la puissance de la voix d’un individu. Cela peut permettre de projeter une voix beaucoup plus loin pour se faire entendre, ou à l’inverse permettre d’entendre des paroles dites à mi-voix.


Exemples de compositions majeures

Itska un’altaën laëlia eraïes eth-juk ima

    Cette composition majeure permet de transposer une image mentale sur une toile. Ainsi, le créateur du tableau n’a qu’à imaginer ce qu’il voudrait autrement peindre pour que l’image se matérialise d’elle-même sur la toile. On dit qu’il est possible de coucher ainsi sur papier les images les plus intimes et refoulées d’une autre personne.

Oleä-th duath ni-erÿwa nutsukï laëio ga’etra

    Cette composition permet de donner une forme physique durable à l’eau et d’en faire des bâtiments, des armes, armures, objets… cet élément, aussi solide que la pierre, mais cristallin  est connu maintenant comme le Oleä, et s’il est extrêmement rare, certains sages Easÿels croient que cela pourrait être une réponse au manque de ressources de ce monde blessé.

Eraï-uth il’ae mariwa ma’rue

    Cette composition permet de détruire la personnalité d’un individu. Il existe une autre formule similaire permettant de construire une nouvelle personnalité à un individu qui en est dépourvu, il est malheureusement impossible de combiner ces deux compositions en une seule.


Kalëdra (Easÿels)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende des Mers :: Débarquement :: Contexte et règles :: La magie-