La Légende des Mers


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Easÿel - Saraiyel Asheroth

avatar
Saraiyel Asheroth
Date d'inscription : 26/10/2014
Messages : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Easÿel - Saraiyel Asheroth Dim 26 Oct - 12:53

Saraiyel Asheroth



« Une petite flamme de folie, si on savait comme la vie s'en éclaire ! »


Personnage
Surnom : Sarai
Âge : 19 ans
Race : Métis Easÿel/Laiken
Voie mystique : Kalëdra (principale), Rune des flames tatouée
Occupation : Inventeure…?
Taille : 172 cm
Poids : 78 kg (PAS de commentaire !)
Capacité(s) raciale(s) : Artisan inné


Joueur
Age : 28 ans
Localisation : Dans mon 2
Pourquoi ce forum ? : Il est bien, non?
Comment avez-vous connu ce forum ? : Tu ne sauras jamais…
Suggestion(s) : Pas pour le moment
Autre chose ? : Burn, baby, burn ♫





Description physique

Le physique de Saraiyel est le parfait alliage de ses deux races, et elle se trouve bien stupide de ne pas avoir compris plus tôt ce qu’elle était. Du haut de ses 175 centimètres, elle est plus grande que bien des garçons qu’elle côtoie tous les jours, mais surtout, elle n’a pas encore finit de grandir, ayant à peine vingt ans. Ses longs cheveux sont naturellement d’un roux vif, voire orangé, et descendent jusqu’à la moitié de son dos. Comme elle, ils semblent toujours agités et en mouvement. Son joli visage possède des yeux relativement petits d’une teinte indescriptible, comme s’ils changeaient constamment entre le noir, le rouge et le marron, ayant une quasi-absence de pupille. Ses sourcils ne sont pas aussi fin que ceux des autres files, et ses lèvres ne sont pas aussi délicates, de toute façon, il n’est pas rare de l’entendre exprimer des profanités d’une façon qui ferait rougir même le plus virile des barbares. Sa peau blanche est parsemée de taches de rousseur, et de quelques cicatrices dues à son travail. Elle a une bonne carrure d’épaules et sa musculature développée ne cachent pas complètement son physique plus en chair que toutes ces sales Easÿelles minces comme des pique. De toute façon, ça ne l’intéresse absolument pas de devenir comme celle-ci, comme le montrent bien ses vêtements. Elle porte généralement des vêtements sombres dans des teintes chaudes, le haut de son corps protégé par une armure de cuir et de métal et des gants de travail. On voit souvent enfilé dans ses cheveux des lunettes de travail, dont elle se sert souvent, non seulement quand elle travaille, mais aussi lors que la rune des flammes s’active. D’ailleurs, cette rune, entièrement tatouée sur son corps, est des plus inquiétantes, un énorme tatouage rouge et orange sur son dos qui brille légèrement quand ses pouvoirs s’activent, souvent contre son gré. D’ailleurs, étrangement, lorsque celle-ci s’active, ses yeux brillent d’une intense couleur orange et ses cheveux donnent l’impression d’être des flammes dansantes.



Description psychologique

Imprévisible tel le feu dans une traînée de poudre, Saraiyel sait se montrer douce, caressante et chaleureuse, autant elle explose de mille feux lorsqu’on la provoque. Chez elle, tout est intense, ses passions comme ses tristesses, elle vit chaque moment comme si c’était le dernier, ne craignant que bien peu de choses en ce bas monde (et il vous faudra bien travailler pour les découvrir). Si chacune de ses émotions est ardente, il ne faut pas la croire complètement déraisonnée, ou encore moins écervelée. Cette fille intelligente sait comment avoir ce qu’elle souhaite, et sait dire les bons mots dans les bons termes. Certes, elle ne comprend pas toujours les réticences des mortels face à certaines choses qui pourraient faire progresser la science, mais elle essaie de travailler avec le système de contraintes qu’elle possède. Peu typique, elle n’aime que rarement les choses mignonnes (à quelques exceptions près) et jure comme un marin, ce qui laisse souvent les inconnus perplexe.

Produit de la passion des Laikens et de la sagesse des Easÿels, elle semble être la parfaite création alliant deux peuples qui pourtant, à cette époque, n’entretenaient que peu de liens. Aimant bâtir, inventer, détruire et explorer, il est surprenant qu’elle ne manque pas de souffle. En fait, on dirait plus qu’elle manque toujours de temps, d’heures à sa journée. Elle est épuisante à voir aller, et ne semble jamais s’arrêter bien longtemps, débordant d’une énergie que certains trouvent surnaturelle, heureusement qu’elle passe la plupart de celle-ci dans ses inventions (parfois souvent foireuses). Ses connaissances très nombreuses sont surtout manuelles, ou ont souvent rapport à diverses formes de travaux manuels (forge, charpenterie, sculpture, gravure…), elle semble avoir de la difficulté à accorder de l’importance à la politique, aux bons usages et aux arts de la scène.


Histoire

Pour retracer l’histoire de Saraiyel, il ne faut pas chercher une famille aimante, ni même une famille tout court. Non. Ses parents ne s’aimaient pas, mais se côtoyaient, se respectaient et travaillaient ensembles. Tous deux scientifiques travaillant pour la guilde de Chochma’tor, ils ne cherchaient pas véritablement à avoir des enfants. Ils se sont simplement servi de leurs excellents gènes pour produire trois enfants qui seraient certainement parfaits pour leurs expérimentations. Les trois enfants étaient tous issus du même projet : la création d’armes et de runes vivantes. Bref, le laboratoire de Sielah servait non seulement de repère à un groupe d’une dizaine de scientifiques entièrement dévoués à cette cause, mais aussi de maisons à trois étranges petits enfants. Chacun avait ses propres pouvoirs, mais c’est sans importance, car le projet fut abruptement interrompu.

Trois ans à peine après la naissance de la jeune fille marquée d’une puissante rune de flammes une erreur de manipulation est survenue. Le quatrième enfant, peu après sa naissance, armé d’une rune bien plus puissante, connut une fin tragique qui emporta aussi une bonne partie du laboratoire, dont les deux savants. Bref, sans entrer dans les détails sordides qui sont de toute façon maintenant oubliés, le laboratoire explosa, causant la mort de la plupart de ses habitants. S’il en reste aujourd’hui des ruines, c’était un très grand endroit. Puisque l’île de Sielah était suffisamment éloignée de la civilisation, personne ne tourna le regard vers celle-ci suite à l’explosion. Cela aurait pu causer une fin tragique pour les quelques survivants, dont la petite Saraiyel. Heureusement, un navire de Chochma’tor était en route et arriva fortuitement sur les lieux seulement quelques jours après l’explosion du laboratoire, portant secours à ceux encore en vie.

La petite fille, trouvée cachée contre le cadavre de son père Easÿel. Elle fut amenée ailleurs, après qu’on se soit assuré que ses pouvoirs étaient sous contrôle. On l’amena à Trehest. Elle fut remise à un membre de la guilde qui s’occuperait d’elle et de son éducation Durant les prochaines années, dans l’espoir d’effacer les terribles souvenirs qui auraient pu subsister de son temps dans le laboratoire. Elle passa chez cet homme nommé Nigel Marka’am, les plus simples années de sa vie. S’il était un membre de la guilde, il faisait des travaux simples, ayant été blessé des années plus tôt. Bref, cet homme fit office de père à la petite fille qui grandit entre lui et ses deux fils, comme un autre garçon greffé à la famille. Son caractère devait toujours être contenu, car on avait peur de ses crises, surtout lorsque sa rune commença à s’éveiller. Heureusement pour sa famille, elle avait des talents manuels innés qui lui donnèrent une position de choix dans la succession de l’entreprise familiale d’ébénisterie. Heureusement pour ses frères, la petite Saraiyel ne comptait pas passer sa vie à Trehest. Elle apprit cependant beaucoup de son père et de ses frères, en sachant clairement qu’elle ne resterait pas à cet endroit certes magnifiques, elle voulait voir le monde.

Elle se lia d’amitié avec les garçons du quartier très jeune, ce que désapprouvait fortement et ouvertement son père, qui la trouvait déjà trop masculine, mais il se doutait bien que c’était un combat perdu d’avance. Il regarda sa petite fille de neuf ans devenir amie avec ce Uther Kaldrik, âgé lui de douze ou treize ans. Il était bien plus vieux, du moins selon leur âge respectif, mais ils devinrent rapidement inséparables, ainsi les parents durent abdiquer et laisser leurs enfants faire.

À seize ans, elle décida de quitter la grande ville de Trehest. Elle s’engagea sur un navire avec son ami Uther pour quitter l’île. Puisque son port d’attache est Trehest, elle y reviendra quelques mois plus tard, mais elle a ressenti un appel lorsqu’elle était en mer. Elle décide donc à s’engager sur un équipage qui pourrait l’aider à retrouver ce qu’elle avait partie. C’était peut-être la chance, du moins c’est ce qu’elle crut, mais elle s’engagea sur un équipage de Chochma’tor et ils partirent ensemble. Après quelques mois, elle put les convaincre de partir à la recherche de Sielah, l’île dont le nom la hantait depuis des années. Il leur fallut plusieurs mois pour retrouver le laboratoire en ruines, mais ils l’explorèrent dans l’espoir d’en sortir quelque technologie. Ils purent effectivement dénicher quelque secrets, malheureusement certains, trop dangereux.

Ils libérèrent des créatures étranges, marquées de runes, affamées, pas entièrement vivantes pour sûr. Elles attaquèrent l’équipe d’aventurier et prirent la vie de deux d’entre eux, dont Uther, ce qui causa une seconde explosion dans ce laboratoire : la colère de Saraiyel. Les créatures périrent ensuite, engouffrées par les flammes de la jeune femme.

Ils ne trouvèrent que peu de choses utiles, des livres, des tubes illuminant et quelques babioles, bref, peu de choses. Si pour ses compagnons, ça avait été peu instructifs, pour Saraiyel, c’était très différent. Elle avait retrouvé les journaux de ses parents, un livre expliquant certains de ses pouvoirs, des formules alchimiques, et même quelques portraits d’elle lorsqu’elle était petite… et elle comprit que l’un des autres enfants avait réussi à s’enfuir. Bref, elle avait la mort à l’âme, mais avait compris certaines choses. Si les autres membres de l’équipage, qui étaient devenus ses amis depuis le temps, essayaient de la consoler, c’était surtout du temps qu’il lui fallait. Ils établirent un campement et restèrent sur l’île pendant quelques jours encore pour poursuivre leurs recherches. Elle comprit qu’il sy découvrirent quelque matériaux fantastiques, mais son cœur était complètement ailleurs.

Rin Mei, une femme membre de l’expédition était venue la rejoindre alors qu’elle broyait du noir au campement. Elle ne lui révéla pas tout, mais lui parla néanmoins de la guilde de Chochma’tor, du peu qu’elle savait sur ses parents, de l’existence des autres enfants… bref, ce qu’ils avaient appris, mais surtout elle l’invita à rejoindre les rangs de la confrérie où elle trouverait, au moins une famille qui saurait l’accueillir et l’aider à grandir, et qui lui permettrait de voir tant de choses. Sous le choc, tant de la mort d’Uther que de certaines des révélations, la jeune femme ne pu accepter immédiatement, mais après quelques semaines de réflexion, elle comprit qu’elle n’avait rien à perdre et s’engagea dans la guilde. Elle fut choisie comme chasseuse, mais Rin Mei entrevoit pour elle un brillant avenir de technomage.

© Never-Utopia


Dernière édition par Saraiyel Asheroth le Lun 27 Oct - 12:24, édité 3 fois
avatar
Eliott Odeline
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 49
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Easÿel - Saraiyel Asheroth Dim 26 Oct - 13:17

Bienvenue !!! Very Happy

Rien qu'avec l'avatar et les quelques infos de ta fiche, j'adore déjà ton personnage xD Bonne continuation pour la rédaction de ta présentation ^^
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Easÿel - Saraiyel Asheroth Dim 26 Oct - 15:23

Bienvenue Wink

Mais étrangement, j'ai l'impression que tu es parmi nous depuis bien longtemps.
avatar
Saraiyel Asheroth
Date d'inscription : 26/10/2014
Messages : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Easÿel - Saraiyel Asheroth Lun 27 Oct - 1:07

Hihihi je ne vois pas ce qui te fait dire ça !

Merci à vous, c'est gentil, même si vous savez qui se cache derrière ce joli visage

avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Easÿel - Saraiyel Asheroth Lun 27 Oct - 14:34

Bonjour Saraiyel !

Même si je sais que l'histoire a été un peu écrite à l'arrache, ça passe. Very Happy

Tu es donc validée.

Tu as 115 points à répartir entre tes statistiques ici.

Pour plus d'information, consulte cette page.

Si tu cherches un RP, n'hésite pas à poster dans la section appropriée ou à contacter les joueurs par MP. De plus, si tu le souhaites, tu peux ouvrir un Journal de bord pour ton personnage, mais ce n'est pas obligatoire.

L'Érudit
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Easÿel - Saraiyel Asheroth

Easÿel - Saraiyel Asheroth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende des Mers :: Débarquement :: Présentation des survivants :: Présentations des navigateurs-