La Légende des Mers


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Laiken

avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Laiken Lun 1 Juil - 1:13



Dernière édition par L'Érudit le Sam 12 Avr - 23:47, édité 5 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Laiken Lun 1 Juil - 1:14


head

Laiken



Description générale


Les Laikens n'avaient pas une grande présence dans le monde connu jusqu'à ce que le monde connu s'étende jusqu'à leurs territoires nordiques il y a de cela environ cinq ans. On a découvert à ce moment toute une culture et un monde laiken. Ils sont très variés au niveau physique et psychologique, il est donc difficile d’en faire une description générale. Leur caractère fonceur et aventurier leur confère une place de choix parmi les marins et les explorateurs de ce monde en péril. Ce peuple au passé guerrier s’est rapidement fait à la vie en mer. En effet, bien avant la Chute, on reconnaissait et craignait les corsaires comme les pilleurs laikens. Si on les croyait éteint après la Chute, ils semblent s’être relevés et structurés rapidement. Leurs quelques terres sont peu fertiles et leur vie en est parfois une d’errance. Leur réputation de marin n’est plus à faire, et ils inspirent souvent la peur lorsqu’ils sont croisés en mer. De ce fait, beaucoup de mercenaire Laikens ont été engagés par des membres d’autres races afin de les aider à trouver le dernier continent.

Dans la société laikenne, les hommes sont plus présents que les femmes. Pour des raisons que personne ne s’explique vraiment, il y a moins de femmes qui naissent proportionnellement, ce qui pousse souvent les familles à les couver comme de véritables trésors. Si certaines d’entre elles acceptent ce genre de sort, la plupart possède le même esprit fougueux que leurs compères masculins, ce qui les pousse à la rébellion souvent à un bien jeune âge. Malgré cela, et si ces rébellions sont parfois acceptées, il est rare de voir une femme en véritable position d’autorité chez les Laikens.


Description physique


Physiquement, leur taille peut varier aisément entre 150 et 215 centimètres, tant pour les hommes que pour les femmes. Cela dépend grandement de leur clan, de leur famille et de leur héritage de sang. Leurs cheveux varient dans toutes les teintes communes (noir, brun, blond, châtain, roux,…), mais le blond est la couleur la plus fréquente. Il est traditionnel chez les Laikens de garder ses cheveux longs, tant pour les hommes que pour les femmes. Bien entendu, ce n’est pas toujours pratique et beaucoup de gens dérogent à cette tradition. Tant les hommes que les femmes tressent souvent leurs cheveux et les décorent de bijoux de métal ou de pierres précieuses ou semi-précieuses. Leur peau est assez pâle, même s’ils passent beaucoup de temps au soleil, et souvent elle est décorée de tatouages divers. Il n’est pas rare que les amateurs ne distinguent pas les Easÿels des Laikens, pourtant les Laikens, plus basanés et plus bons vivants sont plus bâtis, moins filiformes, et généralement moins hautains.


Espérance de vie


L'espérance de vie des Laikens est celle que certains considèrent comme celle de base, puisqu'ils sont fort probablement à l'origine des autres races. Ils peuvent vivre de 60 ans à 110 ans selon les cas, l'état de santé et le métier de chacun. Cette moyenne ne tient pas en compte le fait que le peuple guerrier ne craint nullement le danger ni la mort, ainsi il n’est pas rare de les voir entreprendre des aventures qui mettraient leur vie en péril, et ce dès l’âge de treize ans.


Lieux d'appartenance


Les Laikens habitent les îles des mers nordiques, soit la Mer Helven et la Mer Tryrwar. Il y a quelques villes principales, et on dit de la ville de Bretran qu’elle est leur capitale. Ils sont peu représentés dans les villes des autres races, dont Klahän. Plus à l’aise parmi les leurs, le seul autre lieux qu’ils considèrent comme les leurs sont la surface des mers (rien de moins !)


Exemples de noms


Hommes : Alberich, Alrik, Camden, Derek, Friedrich, Garan, Horst, Ingelbert, Joseph, Karsen, Keegan, Paul, Reinhart, Stefan, Varick, Wilhelm, Wolfen
Femmes : Adelaïde, Alexis, Berit, Carolyn, Elisabeth, Gaelle, Geneviève, Ilyse, Jakobie, Johannah, Karleen, Kerstin, Lorelei, Melissandre, Nyx, Rosalinde, Sigrid, Tanja, Viktoria
Noms de famille : Aachen, Baecker, Bosch, Drechsler, Engel, Fisher, Hirsch, Jaeger, Loewe, Nacht, Schreiber, Vogel, Weiss


Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Mar - 22:04, édité 1 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Laiken Lun 1 Juil - 1:15


Capacités raciales

Chaque personnage commence avec une capacité raciale choisie selon sa race. Au cours du jeu, il est possible d'acquérir d'autres capacités raciales. Cette liste n'est pas exhaustive et il est possible de croiser des Laikens avec d'autres capacités. Si vous avez une idée de capacité à ajouter à cette liste, n'hésitez pas à contacter le staff.


  • Adaptation climatique : Généralement, on considère les Laikens comme des hommes du nord, ce qui n'es pas faux. Il y a très longtemps c'était le peuple le plus prédominant du monde, ce qui fait que dans leurs veines coule un sang qui permet à certains d’habiter les mers nordiques comme tropicales. Ceux-ci s'adaptent tout simplement aux températures. Il ne serait pas rare de voir un Laiken avec cette capacité en pagne dans la neige, ou en fourrure dans le désert.
  • Vision éthérée : Les Laikens gardent une grande connexion avec leurs ancêtres et avec les esprits des défunts. Cette capacité permet de voir toute chose qui est seulement à demi-présente dans la réalité, comme les esprits, et de discerner les illusions.
  • Changement d'apparence mineur : Si autrefois les Laikens avaient plusieurs pays à leur solde, il est possible de croire qu'autrefois cette capacité était très commune. Celle-ci permet d'effectuer de petits changements d'apparence sur sa propre personne, par exemple la couleur des cheveux, de la peau et des yeux, la forme du nez, ce genre de chose. Elle peut être utilisée pour passer pour quelqu’un d’autre, ou tout simplement pour passer inaperçu.
  • Sens de l'orientation : Les Laikens s'orientent grâce aux étoiles. Certains ont un sens inné des directions tant qu'ils se retrouvent sous un ciel étoilé. Il n’est donc pas rare d'apprendre qu'ils vivent souvent de nuit et qu'ils font d'excellents cartographes et capitaines.
  • Toucher glacial : La peau des Laiken possèdant cette capacité est froide au toucher, si bien que ça rend les gens mal à l'aise. S'ils choisissent de toucher une personne, cette personne se sentira malade, frigorifiée, si tel est le désir du Laiken.
  • Aura bizarre : Les animaux ont peur d'approcher les gens possédant cette capacité et resteront le plus possible à environ 15 mètres de celle-ci.
  • Réincarné : La personne possédant cette capacité est en fait l'être réincarné d'une vie précédente à laquelle il rêve et de laquelle elle voit des bribes.
  • Cicatrisation rapide :Les personnes qui la possèdent n'ont en fait aucune cicatrice. Les blessures se referment assez vite pour ne pas laisser une marque qui traverse le temps, du moins pour les blessures qui ne sont pas graves ou mortelles.
  • Carapace : La peau du Laiken qui possède cette capacité est à plus solide que celle des autres. Cela lui donne une certaine protection contre les attaques des armes qui ne sont pas autrement enchantées.




Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Mar - 22:05, édité 1 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Laiken Lun 1 Juil - 1:15


Prédéfinis


Florence Marcheterre
avatar
LIBRE
Nom : Marcheterre
Prénom : Florence
Âge : 24-30 ans
Fonction : Représentante de la Confrérie de l’Oeil de la Tempête, corsaire, exploratrice, capitaine du Ghastly Raven.
Voie mystique : À votre choix
Race : Laiken
Origine de l’image : Triss, dans The Witcher II
Description physique :
Florence est une définitivement femme, malgré ce que certains marins osent souffler dans son dos. Malheureusement, ses manières et son apparence sont somme toute peu féminines. Elle porte ses cheveux roux longs par habitude, mais jamais ils ne sont véritablement coiffés. Elle est assez musclée et porte toujours des vêtements pratiques plutôt que ‘beaux’. En fait, elle est très propre, mais elle préfère porter des pantalons et des chemises que des robes. Ses yeux sont vert émeraude, et sa peau parsemée de cicatrices de guerre. Elle est svelte, grande et elle a le physique d’une combattante aguerrie.
Description psychologique :
C’est l’ambition de cette femme qui marque sa vie. Elle évolue dans un monde dominé par les hommes, pourtant elle n’a jamais vu cela comme un désavantage. Elle est polyvalente et sérieuse, ce qui la rend intraitable sur certains sujets. Elle est aussi d’une grande honnêteté, ce qui la sépare de la plupart des pirates. Finalement, c’est son efficacité que l’on remarque, elle tente d’être souvent la meilleure possible, ce qui peut la rend très compétitive. Elle s’implique personnellement auprès de son équipage et elle a beaucoup de principes, mais elle parle rarement d’elle et de son passé.
Autre information :
Florence a deux frères, l’un d’entre eux est Aaron Zacharias Fortescue, un Prince des Pirates, du moins c’est ce que rapportent les rumeurs, et un plus jeune. Elle ne prendra aucun homme sur l’équipage de son navire, pour des raisons personnelles et obscures.
Hektor Mortem VI

avatar
LIBRE
Nom : Mortem
Prénom : Hektor, sixième du nom
Âge : 28-36 ans
Fonction : Trismégiste, explorateur, aventurier, noble.
Voie mystique : À votre choix
Race : Laiken (ou Laiken mixte)
Origine de l’image : Logan dans Guild Wars 2
Description physique :
Homme dans la force de l’âge, Hektor est bien certainement impressionnant. Il se porte très bien pour son âge, et il dépasse d’une tête plusieurs autres hommes. De plus, sa carrure fait qu’on ne peut le manquer sur la rue. Il a de longs cheveux bruns et il lui arrive d'avoir une barbe de quelques jours. Ses yeux perçants sont d’un bleu azur presque trop clair pour être réel. Sa peau est basanée et parsemée de cicatrices. Il porte bien souvent une armure ou des vêtements sombres, et une arme dont il a hérité de son grand-père.
Description psychologique :
Même s’il est un Trismégiste, on ne peut dire que Hektor ne rayonne pas par son sérieux. C’est un bon vivant, qui aime la bonne chair, les femmes et le plaisir. Il se considère comme un aventurier et un explorateur d’abord et avant tout, qui s’adonne justement à être noble. C’est un homme d’action, il déteste lorsqu’on le laisse en plan. Il aimerait bien réussir à accomplir le rêve du premier Trismégiste, il croit dur comme fer à l’existence de ce dernier continent.
Autre information :
Vous êtes plutôt libre dans la création du personnage au niveau du passé, de la famille et des relations, c’est un personnage néanmoins important pour le Dernier Soleil.
Kristoff Emiliansen

avatar
LIBRE
Nom : Emiliansen
Prénom : Kristoff
Âge : 23 ans
Fonction : Navigateur, capitaine d'un Navire runique
Voie mystique : Magie runique
Race :Laiken
Origine de l’image : Elza dans Last Story
Description physique :
Malgré son âge avancé, selon les Laikens, Kristoff est encore jeune. À peine plus qu’un adolescent et loin d’être considéré comme un grand guerrier, sa force se trouve majoritairement dans son esprit et dans sa grâce. C'est un jeune homme élancé et avec un beau visage. Il possède les traits de son père, des cheveux d'un blond-roux et sa peau est pâle.
Description psychologique :
Kristoff est un jeune homme sérieux, qui est très vif et intelligent. Il saisit vite les nouveaux concepts, les nouvelles cultures et les nouvelles langues. Il sait diriger ses hommes, mais il n'est pas des plus sociables ou complaisants. Kristoff est un homme sévère et demandant, et il connait sa propre importance. Même s’il n’est pas considéré comme un véritable homme selon son peuple (car la force physique lui manque), il ne se laisse pas impressionner par les hommes plus forts : il trouve toujours la riposte juste et le fin mot d’esprit.
Autre information :
Kristoff est le capitaine d'un Navire runique, il a un très grand contrôle sur les runes de son navire. C'est le fils d'Emilian Viktorsen, un des trois Rois laikens (voir Personnages importants).




Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Mar - 22:13, édité 2 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Laiken Lun 1 Juil - 1:16


Postes

Cette liste n'est pas exhaustive, mais elle donne une idée générale de la structure de la société laikenne. Si un poste important vous intéresse (notamment chez les dirigeants), n'hésitez pas à contacter le staff à ce sujet.


Dirigeants


  • Rois : Les rois sont les dirigeants des Laikens. Bien entendu, toutes décisions ne viennent pas d'eux, puisque les petits villages et certaines régions sont dirigés par des chefs. Les "grands rois" sont au nombre de trois, mais il y a une rumeur d'un étrange personnage se faisant appeler le Cinquième roi mettant peu à peu les îles du nord à sa botte.
  • Princes guerriers : Les princes guerriers sont des chefs de guerre, des chefs de village et de grands guerriers qui s'illustrent auprès d'un des rois. Ils ont un pouvoir qui se rapproche un peu de celui des rois.
  • Princes des mers : Les princes des mers sont comme les princes guerriers, mais ils règnent sur les  mers.
  • Exécuteurs : C'est la main de la justice des rois et des princes.
  • Grands prêtres : Ce terme est générique. Il regroupe toutes les croyances des différents Laikens. Ils ont une grande place dans hiérarchie des Laikens qui sont encore très croyants.
  • Ambassadeurs :



Militaires


  • Grands Juges : Les Grands Juges sont les dirigeants militaires des Laikens. Équivalent des généraux, ils répondent à leurs dirigeants, que ce soit des Princes Guerriers ou les Trois Rois.
  • Juges : Équivalent des capitaines, les juges sont des hauts placés militaires. Il y en généralement un par expédition.
  • Einherjar : Guerriers divins, ils sont nommés par les dieux, et ne répondent qu'aux Trois Rois (lorsqu'ils sont de concert) et leurs Grands Prêtres.
  • Seigneur des Mers : Ce sont les capitaines guerriers marins. Ils sont rarement trouvés à terre.
  • Capitaine de Navire runique : Les navires runiques sont des merveilles magiques. Ce sont des navires plus résistants et plus rapides qui voguent les mers. Les Capitaines de navires runiques sont toujours des Seigneurs des Mers.
  • Soldats :
  • Assassins :


Civils


  • Marchands : Les marchands vendent surtout des produits du métal qui est présence en grande quantité dans les îles laikennes.
  • Scribes :
  • Artistes (Écrivains, peintres, sculpteurs, graveurs, musiciens…) :
  • Prêtres :
  • Voleurs :
  • Maître d’armes :
  • Armuriers :
  • Constructeurs de navire :
  • Marins :
  • Explorateurs :
  • Pêcheurs :
  • Voleurs :
  • Assassins :
  • Receleurs d’information :
  • Voyageurs :
  • Mercenaires :




Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Nov - 22:49, édité 3 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Laiken Lun 1 Juil - 1:17


head

Histoire récente



De 540 à 548


S’il fallait nommer un peuple qui pendant plusieurs décennies jouit d’une forme rare de paix, il serait de mise de se tourner vers les Laikens. En effet, le peuple des Mers se tint à l’écart des petites guerres politiques pour les quelques îles habitables et chaudes, pour les parcelles de terre que les membres des autres peuples tentaient de départager. Certes, comme d’autres, ils dépendaient encore de la terre, mais leurs ancêtres avaient taillé pour eux un chemin aisé à suivre. Leurs terres, isolées dans le nord, furent à l’abri des folles conquêtes des Rajasae et des vagues de voyageurs Naveediels. Leurs îles, toutes en hauteur, bien cachées dans les mers nordiques, leur permirent de rester confortablement assis sur une paix au niveau du peuple. Jamais les Laikens ne fut le peuple le plus uni, en fait c’est leur dissolution dans les nombreuses mers de Samudra qui leur permit une survie si longue et leur domination.

Les dernières années furent donc, pour les Laikens, une continuité de cette paix inébranlable qu’ils prirent plusieurs dizaines d’années à construire. En fait, l’exploration des mers s’intensifia seulement récemment, alors qu’ils se mirent à la recherche du dernier continent et de nouveaux partenaires commerciaux. Tout semblait déjà porter vers de grandes découvertes dès les années 520. Depuis longtemps, les Laikens cherchaient de nouveaux territoires et tentaient de cartographier les mers leur appartenant déjà. Or, il fallut attendre l’an 539 pour avoir une découverte digne de ce nom dans les mers glaciales du nord, entre icebergs et les Eishëns. Un groupe de marins a trouvé une cité easÿelle, enchâssée dans la glace. Des hommes durent travailler pendant des semaines afin de la sortir des glaces. Malheureusement, ils ne réussirent pas à y faire fonctionner quoi que ce soit, mais elle fut néanmoins, protégée, entre autres, par le commandement d’un des princes laikens. Conservée dans la glace, elle ne semblait qu’attendre de nouveaux habitants.

Cette occasion ne se fit pas attendre.

La guerre de la Pointe Blanche, même si elle n’impliquait en rien les Laikens, fut aussi importante pour ce peuple. Dès le moment où elle commença à faire rage, tous les plus grands prêtres, les plus grands fervents des dieux laikens purent sentir le changement de cycle. Forcé, ce changement n’était pas bienvenu, ce changement aurait déstabilisé le monde de façons inimaginables. En fait, cela fut ressenti dans le cœur même du peuple très près de son panthéon. Il ne fallut que quelques mois pour que ce peuple s’organise. L’extinction d’une race était imminente. Cela ferait chavirer un équilibre qui s’était construit péniblement au cours de longs siècles de douleurs et de craintes. Présidé par les Sages, le conseil eut une rencontre au sommet à la Forteresse de Fer. Une décision fut prise en seulement quelques heures. L’efficacité légendaire des Laikens fut encore une fois exposée.

Devant cette guerre, ils décidèrent de s’impliquer en protégeant le peuple easÿel. Avec des navires puissants et les marins experts, ils purent les mener en lieu sûr, dans les entrailles de cette cité qu’ils avaient découverte. Ils les aidèrent et s’assurèrent de leur survie et de leur protection. Le cycle reprit son cours, et leur vie aussi. Cette alliance forcée se montra profitable à terme. Ils ne connaissaient peut-être pas les mers, mais leurs connaissances historiques et géographiques furent profitables aux marins qui se remirent rapidement à la recherche du dernier continent, dans l’espoir de permettre à leur population grandissante de s’établir sur des terres plus stables. Même dans de telles conditions, ce serait toujours le chant des mers qui ferait écho au battement du cœur des Laikens.

Malheureusement pour les trois rois, certains Laikens moins bien intentionnés saisirent cette occasion pour se soulever et c'est ainsi qu'au printemps de l'an 548 marchèrent sur les îles fragmentées de la côte des glaces Éternelles le Cinquième Roi et son armée. Ces braves hommes et femmes, descendants des tribus écrasés par les rois actuels et les princes guerriers, se sont ralliés derrière la bannière de la famille Delmor, dont la dirigeante est un ancien Capitaine de l'armée de Venceslav Dirckse.


Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Nov - 22:54, édité 2 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Laiken Lun 1 Juil - 1:20


Personnages importants

head

Venceslav Dirckse

Aisément le plus imposant des rois laikens, Venceslav est puissant et sociable. Il fait plus de sept pieds et se porte avec grâce et honneur. Il représente en quelque sorte l’idéal de son peuple : il est strict, fort et décidé, mais sait écouter les conseils des sages. C’est un homme de relativement bonne foi, juste assez impulsif pour défendre sa cité et son peuple lorsque le besoin de fait sentir. C’est un roi guerrier, comme la plupart des dirigeants Laikens. Il n’a aucune animosité envers les autres peuples, mais c’est celui qui pousse le plus l’interaction avec les autres peuples dont les Rajasa de Klahän. Ses excès se rencontrent surtout sur le champ de bataille, et sur sa promptitude à réagir à une attaque et à punir les fautifs.

head

Emilian Viktorsen

Le roi de Trehest est un homme calme, reconnu pour sa tempérance. Il n’aime pas se mêler de ce qui ne le regarde pas. Il s’assure de la prospérité de ses terres, que ce soit la ville de Trehest ou des villes environnantes. C’est un homme de peu de mots, qui préfère rester dans l’ombre. Si la plupart des rois ont été des guerriers à un moment ou un autre, Emilian, fils de Viktor Steensen est le descendant de l’ancien roi. Il a été élevé pour devenir roi. Il connait mieux que quiconque son île, et une bonne partie de la mer de Tyrwar. Il est aussi versé lui-même dans l’art de créer des Navires runiques, malheureusement, contrairement à bien des Laikens, il n’est pas à l’aise sur les mers et il lui arrive de manquer des sessions à la Forteresse de Fer, ce qui lui vaut des réprimandes des autres dirigeants. Il n'apprécie guère les autres peuples et vante sans gêne aucune la supériorité technique des siens. S'il est calme et accepte d'écouter les siens, il réagit mal à la présence d'étrangers et cela a causé beaucoup de flammèches avec Ebsten, un autre des plus grands rois. Il a le plus petit territoire à gérer parmi les grands rois, bien plus petit que certains chefs de tribu ou encore des rois mineurs, mais ses navires runiques et la richesse de Trehest lui assure une place importante au conseil.


head

Ebsten Reyer

Des rois encore vivants, Ebsten est le plus vieux à ce moment. Du haut de ses 65 ans, il fait office de sagesse et d’excès à la fois. Une chose est sûre, c’est qu’il ne compte pas mourir bientôt. Il consulte régulièrement les chamanes et les esprits, croit ses oracles et les prêtres quand ils lui apportent de bonnes ou de sombres nouvelles. Certains le voient comme un vieux fou, cependant c’est grandement à lui qu’il faut attribuer l’aide apportée aux Easÿels. Moins guerrier que d’autres, il compense ce manque par la présence d’un Prince guerrier nommé Aidan Macbeth dans sa ville et à ses côtés qui a aidé lui aussi à l’établissement des Easÿels à Manakhel. C’est un homme qui aime parler de tout et de rien et, comme bien des hommes de son âge, il aime la compagnie. Il pas rare de le voir se promener dans la ville de Slypkler seul ou très peu accompagné. Il fut à une certaine époque un grand guerrier, mais maintenant c'est un homme supersticieux, qui préfère écouter son instinct et les vieux sages que les jeunes voix guerrières de son peuple.

head

Kristijan Arnstven

Kristijan est un homme d’honneur d’abord et avant tout. Il est arrivé à Kirdrakh à l’âge de huit ans. C’est le fils illégitime d'Elenora Arnstven, la femme d'Emilian Viktorsen. Il a été gardé pendant un certain temps dans la ville de sa mère, sous la protection de son père adoptif, mais son talent guerrier ne pouvait pas être développé par son celui-ci. Il faisait une pierre deux coups en l’envoyant sur l’île lointaine. Aujourd’hui, il a vingt-six ans et il prend très au sérieux son rôle de prince guerrier. C’est un excellent dirigeant, strict, mais bon. Il sait faire preuve d’un grand courage, mais ferait tout pour protéger ses hommes, et le monde dans son ensemble. C’est généralement le premier que l’on va voir avec ses menus problèmes.

head

Nikolae Draganov

Homme d’armes, Nikolae s’est distingué rapidement dans la guerre de la Pointe Blanche. Amusé par le combat, on lui reconnait une certaine cruauté. Cependant, il ne fut pas surprenant qu’un homme aussi déterminé devienne un des princes guerriers. Choisi par son mentor comme meilleure recrue, c’est le plus jeune des princes guerriers actuels. Encore immature, il tente de s’habituer à cette position de pouvoir qu’il aime beaucoup. Il contrôle bien sa rune du feu, reflet de son propre tempérament.

head

Marìan Slaven

Il faut un certain temps pour s’habituer à Marìan. C’est un homme froid, cruel, direct et qui ne pense pas toujours avant de parler. Il règne par la peur. Il est le plus vieux des trois Princes guerriers et probablement le plus sage même si c’est celui qui effraie le plus les gens. On dit de lui qu’il n’a connu que la vie de la guerre et a vu les pires horreurs lors de sa jeunesse. Il a quitté Kirdrakh à l’âge de vingt-deux ans pour devenir un prince des mers et est revenu plus tard pour s’occuper de cette communauté de guerriers. Il supervise avec attention l’entraînement des nouvelles recrues et en entraîne quelques fois lui-même. C’est le demi-frère de Venceslav Dirckse.

head

Freya Drakis Orrine Delmor


Malgré la chute de son clan lorsqu'elle était à peine plus qu'une enfant, Freya ne perdit jamais l'amour pour sa famille maintenant décimée, ni l'ambition de les venger. Les guerres entre les rois et les seigneurs de guerre, les rois et les Rajasa, les rois entre eux... elle a ressentit la flamme de combattre ces tyrans abattant tout ceux traversant leur chemin, mais elle a choisi le chemin long et tortueux de la vengeance froide. Elle a été entrainée par les Princes Guerriers et a longtemps vécu parmi eux avant de rejoindre l'armée du roi Dirckse, comme soumise à cet homme qui avait vaincu son sang et mené sa famille à sa perte. Aussi apte que n'importe quelle homme, elle ne fait preuve d'aucune patience et sa cruauté n'a plus de limite. Il y a peu de temps, elle a été portée disparue, mais ça n'a été que pour rassembler une troupe armée qu'elle dirige d'une main de fer, et aller réclamer un territoire dans les dangereux territoires du nord. Ambitieuse, rien de l'arrêtera jusqu'à se que les Rois eux-mêmes l'affrontent.

head

Aidan Macbeth

Aidan Macbeth est l’enfant d’un autre monde, d’une autre époque. Pourtant, il a réussi à trouver sa place auprès de son peuple après des centaines d’années d’exil. En effet, il s’est rapproché d’Ebsten Reyer, un des Rois laikens, avec qui il avait des affinités. C’est ensemble qu’ils ont poussé l’idée de sauver les Esaÿels. C’est un des Princes guerriers de la région de Slypkler.


Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Nov - 23:07, édité 8 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Laiken Lun 1 Juil - 1:21


Situation géopolitique




Situation géographique


On pourrait croire que la vie des Laikens se passe majoritairement sur leurs navires. Leurs aller-retour constants entre les mers nordiques et le reste du monde passent relativement inaperçus. Peuples des mers, leur maison est sur toutes les côtes, dans tous les ports et sur tous les navires. C’est du moins l’impression qu’ils donnent. Pourtant, tapis dans ce qu’il reste des Neiges éternelles, les Laikens vivent une vie relativement calme et organisée. Il y quatre villes principales qu’utilisent les Laikens et une panoplie de villages éparpillés sur les îles ferreuses et enneigées des Neiges éternelles. La plupart des îles des mers nordiques (la Mer de Helven et la mer de Tyrwar) sont petites et inhabitables. Cependant, certaines sont habitables. Elles sont un peu plus grandes et leur climat est moins rigoureux. Les noms principaux de la géographie laikenne sont les suivants :

La Forteresse de Fer : Bâtie à même la structure rocheuse et métallique de l’île, la Forteresse est un point de repère évident pour les Laiken. Elle est habitée d’environ trois-cents personnes à l’année. C’est un lieu politique plus qu’une vraie ville. C’est ici que se rejoignent les trois rois laikens et les Princes guerriers lorsqu’une importante décision doit être prise.

Bretran : Bretran est la plus grande ville laikenne. Elle se situe sur la côte d’une île rocheuse et difficilement habitable. La ville, bien que très grande, ne compte que très peu d’habitants comparativement à Klahän ou à Sesunmon. C’est une ville qui vit principalement de la forge et c’est un grand port qui voit presque uniquement des voiles laikennes. C’est la ville la plus au sud de la mer de Helven.

Trehest : La ville de Trehest se situe en plein milieu de la mer de Tyrwar. Située entre le flanc de grandes montagnes, elle est à l’abri de la plupart des tempêtes qui ravagent généralement cette région. C’est un endroit difficile d’accès. Il y a un port dans la ville qu’il est possible de rejoindre en passant par le dédale de rivières souterraines. C’est ici que sont construits les Navires runiques.

Slypkler : Reconnue pour ses artisans, la ville de Slypkler est une légende pour les autres peuples. Elle est la plus proche de la ville d’Idrakhael et c’est par celle-ci que passent les Easÿels qui vont et viennent des mers nordiques. Il y a ici une population d’intellectuels peut reconnue ailleurs dans la culture laikenne encore ancrée dans ses croyances chamaniques.

Kirdrakh : On pourrait croire de Kirdrakh qu’il ne s’agisse que d’un petit village aux abords d’un pic montagneux. C’est cependant l’endroit où sont entraînés les plus grands guerriers laikens. C’est une académie militaire sans pareil. La vie y est dure et chaque jour est un temps de survie. Elle est régie par trois Princes guerriers qui ont, ensemble, le pouvoir d’un roi laiken.


Situation politique


Pendant longtemps, il fut une croyance populaire voulant que les Laikens ne fussent que dirigés par les Princes des Mers. Cette vision de la chose, quelque peu simpliste, pouvait marcher tant que l'on considérait que ce peuple n’était pas établi sur la terre. D’un point de vue extérieur, cela semble tout à fait juste. Malheureusement, on réalise qu’il y a bien plus à la structure soutenant l’ensemble de la société laikenne. Au sommet de cette hiérarchie, il y a les trois rois laikens et les trois Princes guerriers de Kirdrakh. Il y a sous eux les autres Princes guerriers, qui sont généralement des chefs de villages, ou de communauté nomades et les Princes des Mers qui font la loi sur les mers. Sous eux se trouvent les Sages, puis le reste de la population. C’est une structure simple, dans une certaine limite, mais qui convient parfaitement à un peuple guerrier. Il y a dans chaque région quelques variantes, mais ceci est la présentation générale.

Relations avec les autres peuples : Les Laikens sont des vagabonds aux yeux de tous, et ils se satisfont pleinement de cette perception. Cependant, depuis le sauvetage impromptu des Easÿels, ils ont dû s’impliquer plus dans la politique mondiale. Ils étaient satisfaits de leur réputation de bande de pirates et pillards. Ils doivent maintenant vivre avec toutes les conséquences de leurs actes.

Aujourd’hui, la relation positive la plus notoire des Laikens est celle qu’ils entretiennent avec les Easÿels. Ils ont sauvé le peuple de la lumière de l’extinction et ils le savent. Ce n’est cependant pas une question de dette d’honneur. Leurs relations commerciales, technologiques et culturelles en fait une alliance dangereuse que les autres peuples ne peuvent encore percevoir. Ils se sont portés garants de la protection des Easÿels d’Idrakhael et même de ceux qui sont restés derrière. Ils favorisent la présence des Easÿels dans le monde et leurs relations diplomatiques, car ils considèrent que la mort d’un peuple peut aussi passer par l’oubli.

De ce même fait, il reste une animosité entre les Laikens et les Asheti qui ne partagent que très peu de choses. Les Laikens restent loin de leurs terres et les choses ne sont jamais allées trop loin.

Les Laikens n’entretiennent que des relations commerciales et culturelles avec les Rajasa de Klahän. La guerre entre ces deux peuples a été évitée depuis très longtemps. L’état actuel du Grand Empire de l’Éternel laisse croire aux Laikens qu’il vaut mieux ne pas s’en approcher pour le moment.

Les relations avec les Vodnìs sont ponctuelles. Les deux peuples se partagent les mers, après tout, la surface et les tréfonds. Cependant, aucune alliance n’a été formée et tout n’est véritablement que coïncidences.

Ils entretiennent peu de relations avec les autres peuples, bien entendu, les Laikens ont la réputation très fondée de piraterie auprès des navires de tous les peuples (sauf des Easÿels, maintenant). Cette réputation est tout à fait justifiée. Après tout, ils se targuent d’être les maîtres des mers avec leurs Navires runiques et leurs navires de métal…


Projets actuels


La course au dernier continent

Peut-être est-ce une perception fausse que les Laikens ne cherchent le Dernier Continent que comme un sport, mais c’est l’impression donnée. Outre la chasse aux navires, ils parcourent activement les mers à la recherche de nouvelles terres. Cependant, ils ne se limitent pas à la recherche du Dernier Continent. Intrigués par les autres cultures, ils sont curieux de ce qu’ils peuvent trouver en explorant toutes les mers de ce monde.

Le peuple des Cieux

Si ce projet peut sembler entièrement lié aux Easÿels, ce n’est pas tout à fait le cas. Les Laikens s’impliquent grandement dans les recherches des Easÿels pour reprendre leur place dans les cieux. La raison n’est pas vraiment le profit. Les Laikens observent les astres et les cycles des mondes et la quasi-disparition des Easÿels met l’équilibre du monde en danger. Ils ne tentent pas de les pousser hors de leurs mers, mais leur apporte l’aide qu’ils peuvent, notamment en cherchant activement les anges perdus de Manakhel. Ce n’est pas un projet simple, mais les Rois se sont concertés sur cette façon d’agir, après avoir consulté les sages et les oracles. Ils sont convaincus que le peuple des cieux doit retrouver sa place.


Dernière édition par L'Érudit le Mar 11 Mar - 12:41, édité 3 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Laiken Lun 1 Juil - 1:23


Langues


Laïk : La langue ancienne des Laikens, dont le nom semble issu du même lieu que le nom du groupe culturel est maintenant considérée comme une langue morte. Une poignée de gens sont encore capables de déchiffrer ces anciennes runes, mais personne ne sait comment se parlait dans les faits cette langue. Elle est millénaire, mais avec le contact avec les autres races, elle est devenue de moins en moins importante jusqu’à n’être qu’une relique d’un autre temps, déformée encore et encore par les nouvelles générations.

Kailan : La seconde langue la plus ancienne des Laikens est celle qui était parlée avant la Chute. Certes, depuis sa création, découlant du Laïk et d’une autre langue, inconnue à ce jour, elle a évolué, comme toutes les langues. Les ressemblances sont suffisantes pour l’associer facilement à la langue actuelle des Laikens. Cependant, elle est seulement utilisée par les tribus nordiques qui n’entretiennent que très peu de contact avec le reste du monde.

Akaïl-an : La langue actuelle des Laikens, elle est parlée par la plupart des Laikens à ce jour. Ceux qui la parlent peuvent sommairement comprendre ceux qui s’expriment encore en Kailan. Cette langue est assez répandue dans le monde, tout particulièrement sur les mers et les navires.


Dernière édition par L'Érudit le Jeu 6 Mar - 22:34, édité 1 fois
avatar
L'ÉruditAdmin
Date d'inscription : 10/06/2013
Messages : 388
Voir le profil de l'utilisateur http://legende-des-mers.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Laiken Lun 1 Juil - 1:23


La roue divine


« Si les autres peuples croient aux esprits fantaisistes, notre tradition se trouve dans le sang des dieux eux-mêmes. »


— Bael Baelson, Einherjar

Les Laikens gardent une tradition mystique et spirituelle vieille de plusieurs siècles déjà. Ils ont réussi, probablement parce que leur peuple était un peuple marin à garder leur religion d’antan et leurs quelques volumes sacrés. La grande majorité de leurs traditions sont orales. Elles se trouvent dans des chansons, des poèmes et des gestes. Ce n’est pas ce à quoi on pourrait de la part d’un peuple guerrier tel celui des Laikens. Heureusement, ils ont eu pendant longtemps des scribes qui avaient comme mission divine de coucher sur papier les plus belles traditions de leurs peuples, ce qui fait qu’on retrouve encore la Guerre d’Unhërim et la Chanson de la Traühka, qui sont des œuvres magistrales par rapport aux dieux et aux demi-dieux vénérés par certains membres de la communauté laikenne. Pour bien expliquer le rapport au monde des Laikens, il faut commencer par en expliquer leur point de vue.

Selon les Laikens, il existe trois mondes bien définis. Unhërim est le royaume central, celui qui est le plus important et où vivent tous les êtres vivants actuels, chaque être vit dans Unhërim. On pourrait le considérer comme une planète. Ensuite, il y a N’Jariae et Aestarth, qui seraient comme les lunes de cette planète, ou disons une lune et le soleil. Ces deux mondes influencent grandement Unhërim, l’un dans l’ombre et l’autre dans la lumière. Il ne faut d’ailleurs pas penser que l'ombre et la lumière définissent le bien et le mal chez les Laikens, car ce n’est absolument pas le cas. Ces mondes ne sont pas fixes non plus, ce sont des mondes changeant qui varient en fonction de l’époque et de l’ère. Ainsi, en plus des mondes, chacun des mondes peut connaître les phases suivantes, associées à certains peuples :

Unhër (Laiken), Aëther (Easÿel), Mjurnar (Dra’an), Ourob (Vodnì), Jusran (Rajasa), Kjarnath (Naveediel), Tol’nea (Asheti) et Gurnae (Le reste).

Chacun des trois mondes peut se trouver dans une des phases précédentes, mais jamais la même phase ne peut être présente sur deux mondes à la fois. Chacune de ces phases possède ses dieux propres, bien qu’au final, on les vénère tous dans un même panthéon. Lorsqu’un grand changement survient, Unhërim changera d’abord de phase, par exemple lors de la Chute, Unhërim et passé de la phase Aëther à la phase Ourob (pour la première fois, d’ailleurs, il a fallu beaucoup de temps aux sages laikens pour comprendre ce qui se passait, car Ourob est né de Gurnae immédiatement après la Chute), depuis lors N’Jariae et Aestarth ont changé de phase plusieurs fois, selon les évènements, et chaque changement implique la montée en force des peuples, parfois même leur chute. Il est difficile d’interpréter les changements de Phase, mais les Grands Prêtres sont parfaitement entraînés dans cet art. En ce moment, les mondes se trouvent dans l’état suivant :

Unhërim : Ourob (Vodnì)
N’Jariae : Mjurnar (Dra’an)
Aestarth : Tol’nea (Asheti)

Les dieux sont associés aux phases (et non pas aux races directement). Cette liste n’est absolument pas exhaustive, car il y a des dieux et des demi-dieux qui se rajoutent et disparaissent sans cesse. Il y a toujours des guerres entre les dieux et les humains, entre les dieux eux-mêmes, entre les mondes, bref, un peuple guerrier semble toujours impliquer la guerre dans son panthéon. Les phases des dieux seront représentées par des couleurs pour la facilité de lecture.

Les dieux principaux :
Thursan : Dieu de la guerre
Hakon : Dieu de la connaissance
Or’n : Dieu de la mort
Jiurn : Déesse des mers
Foreän : Dieu de la justice
Meirjan : Déesse de la création (Femme de Thursan)
Korian : Déesse de la fertilité
Vimar : Dieu/déesse de la vengeance

Les dieux mineurs :
Zaran : Dieu des Hommes
Mikar : Déesse du soleil
Ogwena : Déesse de la beauté
G’naerth : Dieu des arts
Aunh : Dieu de la domination
Niam : Dieu de la tromperie, de la corruption
Hulda : Déesse des pluies
Loirn : Dieu de la guérison
Harta : Déesse de la famille, de la maison
Yunae : Déesse de l’amour (Femme de Bardn)
Keìr : Dieu de la divination
Bardn : Dieu de l’amour (Mari de Yunae)
Orkin : Déesse de la nature
Hunar’n : Dieu de la chasse
Eostn : Dieu/déesse de la pureté
Hnuërn : Dieu/déesse des saisons
Noàr : (Son nom ne signifie que Chaos) Dieu/déesse du chaos, du changement

Il n’est pas rare de voir chez les Laikens de certaines régions des différences dans l’importance des dieux, mais cette liste reflète l’ensemble général des croyances. Il y a d’autres dieux qui ne sont pas énumérés ici, pour des raisons d’ordre pratique et parce que leur culte est limité à certaines communautés. De plus, bien que de façon générale on vénère chez les Laikens le panthéon entier, il y a certains individus qui choisissent de ne croire qu’en un seul de ces dieux, cela amène généralement des conflits armés, comme dans le cas de Zaran qui a pris beaucoup trop d’importance à une époque sur un continent Laiken, cela se termine généralement dans le sang et généralement pas seulement le sang des hommes qui ont amené ces conflits. Les contes au sujet des dieux sont nombreux, mais en faire une étude complète serait très long, je vous réfère donc très poliment à des sages Laikens ou à des Grands Prêtres pour plus d’informations. Il est important de noter que ces prêtres ont deux voies différentes, les sages sont les Grands Prêtres et les Exécuteurs sont la main armée des dieux les plus violents, notamment le dieu de la mort ou de la guerre.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Laiken

Laiken

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende des Mers :: Débarquement :: Contexte et règles :: Les races-